«PANAMA PAPERS» : Sored-Mines Sa, de Kédougou aux Îles Vierges

Selon le rapport public Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITE) 2013, Abdoul Mbaye était jusqu’à cette date dans l’actionnariat de la Sored Mines Sa qui a découvert le plus gros gisement d’or au Sénégal. Si sur le papier, il s’agit d’une société de droit sénégalais, il n’en demeure pas moins que 51% des parts sont «portées» à travers Terrysco, une société offshore montée par le célèbre cabinet panaméen Mossack Fonseca et logée dans les Iles vierges britanniques, un paradis fiscal reconnu. A la suite de Terrysco, Mossack Fonseca a crée une autre entité, Select financia holding. Cette structure, domiciliée au Luxembourg avec adresse en Australie, capte une partie de l’actionnariat de... Terrysco qui se trouve au cœur des «Panama papers».


Libération révélait, en annonçant la présence de Sénégalais dans les «Bahamas Leaks» - nous y reviendrons en détails - que de nouvelles découvertes, en lien avec notre pays, avaient été mises à jour dans les «Panama papers», du nom de ces fichiers dérobés au cabinet Mossack Fonseca et qui ont révélé un vaste système de création de sociétés offshore sur fond de fraude fiscale présumée.
Au Sénégal, le débat est actuellement centré sur la transparence dans la gestion des ressources minières et pétrolières. Pouvoir et opposition se tirent dessus. Transparence pour tous, pourrait-on dire.
Les fichiers obtenus par Libération (voir fac-similé), révèlent la présence dans les «Panama papers» de deux sociétés basées au Sénégal et actives dans la recherche aurifère et minière. L’une d’elles est la Société de recherche et de développement des Mines (Sored-Mines S.A.) qui a obtenu une concession minière pour or et substances connexes sur le périmètre de Niamia (département de Kédougou, région de Tambacounda). Il se trouve que jusqu’en 2012 au moins, l’un des militants de la transparence dans la gestion minière, Abdoul Mbaye - qui aurait cédé par la suite ses parts à son associé, selon ses proches - se trouvait dans le capital de la Sored.
C’est par décret n° 2007-1327 du 2 novembre 2007 que la Sored a obtenu une concession minière pour or et substances connexes sur le périmètre de Niamia.
Comme l’indique le rapport de présentation du décret : «La Sored-Mines Sa est une société de droit sénégalais qui est titulaire du permis de recherche du périmètre de Niama attribué par décret n° 98-238 du 12 mars 1998 à la société Eeximcor-Afrique Sa pour la recherche d’or et de substances connexes, renouvelé une première fois par arrêté n° 5130 du 1er juin 2004 puis une deuxième fois par arrêté n° 7433 du 20 juillet 2007.»

51% du capital endossés par Terrysco, montée par Mossack Fonseca et logée dans les Iles Vierges

Les investissements consentis par la Sored n’ont pas été vains puisqu’elle a découvert le plus gros des gisements d’or que le Sénégal ait connus. Selon le rapport public ITE 2013, 51% du capital de la Sored ont été enregistrés au nom de Terrysco investment. Or, c’est justement cette entité qui se trouve au cœur des «Panama papers».
Terrysco Investment a été montée dans le tristement célèbre cabinet panaméen Mossack Fonseca le 19 mai 2006 sous le numéro 590366. C’est-à-dire deux ans après la naissance de Sored Mines Sa qui a été constituée au Sénégal le 26 aout 2004 et inscrite au registre du Commerce N° SN DKR 2004 B 16330 – N.I.N.E.A. 24446862Y3.
En clair, bien que Sored Mines soit une société de droit sénégalais, elle est contrôlée en réalité par une société offshore cachée dans un paradis fiscal. Après avoir monté Terrysco, le cabinet Mossack Fonseca l’a fait immatriculer dans les Iles vierges britanniques grâce à son correspondant local, la firme Cec Group Limited, domiciliée au 1 Hera Court Cyclops Wharf homer Drive London E14 3Uj, United Kingdom.
Ce n’est pas tout puisqu’une autre entité sera ensuite créée pour... contrôler Terrysco qui règne sur la mine d’or. Dans l’actionnariat de Terrysco, on déniche Select financia holding, une société anonyme montée encore par Mossack Fonseca. Mais contrairement à Terrysco, Select financia holding est immatriculée dans un autre paradis fiscal à savoir le Luxembourg avec adresse en Australie, plus précisément au P.O. Box 18078 Collins Street East Victoria 8003.
(A suivre : Ces Sénégalais adeptes de paradis fiscaux)
Lundi 26 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :