PANAMA PAPERS : Pourquoi il faut vite tourner la page


PANAMA PAPERS : Pourquoi il faut vite tourner la page
Depuis une semaine, la presse sénégalaise se fait amplement l’écho des révélations de Panama Papers relatives à des accusations de fraude fiscale qui touchent notre pays du fait de personnes impliquées portant la nationalité sénégalaise. Au terme d'une semaine de procès et de contre-procès où tout et le  contraire de tout  ont été dits , il est temps de tourner définitivement la page. 
Il est temps de tourner  la page puisque nous avons tous oublié que des menaces graves pèsent sur la paix dans le monde et en Afrique du fait des forces hostiles qui se barricadent derrière l’islam pour commettre des forfaitures. Et notre pays n'étant  pas à l’abri ne doit pas relâcher son effort de défense des personnes et des biens.
Il est temps de tourner la page puisqu’il y a trois semaines, les Sénégalais ont été appelés à se prononcer sur l’essentiel c'est à dire les principes et  les valeurs au nom desquels ils veulent être gouvernés dans les vingt , voire  trente  prochaines années puisque la nouvelle Constitution ainsi adoptée à l’issue du référendum va açonner notre avenir lointain, après avoir définitivement consacré l’intangibilité des dispositions républicaines. Jamais dans l’histoire de l’Afrique, un pays ne s’est autant mis en perspective après s’être mis en accord avec son Président  sur la direction qu’elle veut prendre. Aujourd’hui, le peuple sénégalais s’est arrangé un rendez-vous important avec lui-même et avec le Chef de l'état Macky Sall 
à  qui les sénégalais ont ainsi  manifesté une confiance  renouvelée. 
Il est temps de tourner la page puisque très souvent le rendez-vous du peuple sénégalais 
avec ses dirigeants a été différé. Trop souvent, dans un passé proche ou lointain, l’Occident nous a imposé un agenda médiatique qui a fini par stériliser le débat public national de maniéré que l’ambiguïté, l'équivoque et la confusion ont prospéré . C’est ainsi que les populations ont conservé le sentiment qu’on a voulu leur imposer des voies qu’elles n’ont pas choisies. Il faudrait certes une étude affinée des sociologues pour le confirmer mais la défiance généralisée des populations face aux hommes politiques n’est pas sans liens avec les nombreux agendas dictés par l’extérieur et qui commencent  à être envahissants et polluants dans le débat public local  depuis l’affaire Lamine Diack. A propos de Lamine Diack ! un nom , une histoire , une légende avec laquelle nous avons tous grandi.
 Vanté par les élites senegalaises , adulée par la jeunesse locale et respecté de nos chefs religieux de toutes confessions, Lamine Diack est automatiquement voué aux gémonies par  l'essentiel de ses concitoyens.
 Et ce à cause d'un Pv et d'un  article de la  justice et de la presse occidentales. Loin de moi  l'idée de disculper ou de défendre  Lamine Diack. Seulement je me pose et sans réponse la question suivante : en quoi le flot d'informations déversées de l'Extérieur doivent constituer des vérités bibliques et/ou coraniques à nos yeux au point d'effacer l'appréciation et le respect voués à nos illustres compatriotes ?
Notre pays a trop longtemps attendu pour décider s’il veut aller vers l’émergence avec son propre agenda ou si à contre-courant il veut se laisser parasiter son débat public et se laisser détourner de ses priorités  qui ont pour nom : poursuite et achèvement du PUDC  , l'atteinte très prochaine de l'autosuffisance alimentaire , la résolution de la crise scolaire , le dialogue pouvoir -opposition,  la poursuite du Plan Sénégal Emergent (PSE) etc ...  
Il est temps de tourner la page parce que depuis quelques années le monde a changé avec un choc de civilisation (fondamentalisme religieux contre laïcité) qui s’est substituée à la guerre idéologique. Ce combat est alimenté par des groupuscules aux intentions obscures. Le Sénégal est perçu, aux yeux du monde comme un miracle où toutes les confessions  baignent dans la tolérance grâce à un dialogue inter religieux fécond que nous envie le monde entier .
Or ce miracle n’a jamais été aussi  fragilisé que ces derniers temps du fait de nos  tendances à laisser l’extérieur s’immixer dans notre civilisation au sens propre du terme, juger de nos hommes, piétiner nos références et salir la réputation d’une tradition de
valeurs qui a forgé ce pays indivisible, fraternel, uni dans l’adversité lorsque le danger vient du dehors.
Demain, que  répondrons-nous aux générations à venir quand ils nous demanderont ce que nous avons fait de l’héritage légué par nos devanciers ?
 Nous avons notre part de responsabilité dans cette capitulation généralisée. 
Nous pouvons aider  notre pays à garder  sa grandeur et  ses fils  à conserver leur fierté. Ceci est possible à travers une volonté politique , un sursaut civique et une dépollution du
contenu de notre débat public national .
Accordons davantage de crédit aux décisions judicaires locales  qu'aux verdicts ou autres procès verbaux émanant des juridictions étrangères .
Pour ceci et pour  ce  qui précède tournons vite  la page Panama Papers  avant qu'il ne soit tard  
 
El hadji Malick Mbaye
Président du Mouvement Conscience Citoyenne
       Gem Sa Boop
Vendredi 8 Avril 2016
Dakaractu




1.Posté par ZAMIO le 09/04/2016 11:15
AU CONTRAIRE IL FAUT TOUT CLARIFIER DANS CETTE AFFAIRE. QUE TOUS CEUX QUI SONT CONCERNES VOIENT LEUR NOM DEVOILESET ON SAURA QUI EST QUI. IL FAUDRA ALORS S'ATTENDRE A DES SURPRISES...

2.Posté par S CLAVE le 09/04/2016 12:47
PANAMA PAPERS : Pourquoi il faut vite tourner la page

Pourquoi

Qui a quelquechose à cacher ???

il faut laisser la justice faire son travail

Pourquoi "" tournons vite la page Panama Papers avant qu'il ne soit tard "" et pour qui ,,,????
MONSIEUR El hadji Malick Mbaye Président du Mouvement Conscience Citoyenne Gem Sa Boop vous avez des infos ?????

3.Posté par Dr Djinne le 09/04/2016 12:48
Puah ! Et de refuser d''écouter les vérités, qui sentent mauvais seulement parce que ils nous arrivent de l'extérieur corresponde à une conscience citoyenne ??? 0 sur 10 pour ce détourneur de la conscience !

4.Posté par Dr Djinne le 09/04/2016 12:48
Puah ! Et de refuser d''écouter les vérités, qui sentent mauvais seulement parce que ils nous arrivent de l'extérieur corresponde à une conscience citoyenne ??? 0 sur 10 pour ce détourneur de la conscience !

5.Posté par mor SENE le 10/04/2016 18:14
C'est dommage Mr Mbaye je vous suis depuis plusieurs années, en plus je pensais que vous oeuvrez pour l'intérêt du Sénégal et non ceux qui pillent notre économique qui a du mal à se faire un non sur les échanges de l'Omc.
Nous devons fournir beaucoup d'efforts en ce qui concerne le développement de notre pays et par conséquent lebm blanchiment fiscale et autres délits lié au finance doivent être puni sévèrement.
Mais guemeul sa Boop c mieux sinon rek .....dara.

6.Posté par mor SENE le 10/04/2016 18:42
C'est dommage Mr Mbaye je vous suis depuis plusieurs années, en plus je pensais que vous oeuvrez pour l'intérêt du Sénégal et non ceux qui pillent notre économique qui a du mal à se faire un non sur les échanges de l'Omc.
Nous devons fournir beaucoup d'efforts en ce qui concerne le développement de notre pays et par conséquent lebm blanchiment fiscale et autres délits lié au finance doivent être puni sévèrement.
Mais guemeul sa Boop c mieux sinon rek .....dara.



Dans la même rubrique :