«PANAMA PAPERS» : Le cercle affairiste de Yaya Jammeh éclaboussé

Amadou Samba, homme d’affaires «préféré» du dictateur gambien Yaya Jammeh, est au coeur des «Panama Papers».


«PANAMA PAPERS» : Le cercle affairiste de Yaya Jammeh éclaboussé
L'affaire avait fait grand bruit à Dakar, courant 2004. Alors que le jeune opposant gambien Sidya Bayo était attablé au Radisson Blu, il est pris à partie par des gorilles qui agissaient au nom de leur boss qui était dans la capitale sénégalaise pour une transaction. Celui-ci n’était personne d’autre qu’Amadou Samba qui sera interrogé pendant quelques heures à la Sûreté urbaine de Dakar avant d’être remis en liberté.
Cet homme d’affaires, très proche de Yaya Jammeh qui se croyait sans doute à Banjul où la loi a été réduite en cendres, voulait régler son compte au jeune Bayo, coupable de s’attaquer à «son dieu». Il faut dire qu’Amadou Samba doit tout à Jammeh qui le gâte à coup de marchés.

De quoi se lancer dans l’offshore ?

En effet, selon les informations de Libération, son nom apparaît dans les fichiers du cabinet Mossack Fonseca, ce cabinet d’où ont fuité plusieurs documents révélant un système mondial de fraude fiscale. Amadou Samba est le bénéficiaire économique de Amasa Holdings Ltd, immatriculée aux Îles vierges depuis le 25 mars 2006. Cette entité offshore, mise en place par l’entremise du cabinet Lsg Solutions basé à Londres, est contrôlée par Samba de- puis le 78 Atlantic Road à Fayara, en Gambie.
Deux autres sociétés offshore sont aussi contrôlées depuis la Gambie par des personnes que Libération ne tardera pas à identifier. Il s’agit de New Combe Limited et Glaisdale Limited. A suivre...
Samedi 14 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :