PALM BEACH : Le Directeur général de l’établissement Nicolas Froger quitte ses fonctions


PALM BEACH : Le Directeur général de l’établissement Nicolas Froger quitte ses fonctions
Une page s’est tournée le 27 août au Palm Beach de Saly. Nicolas Froger, Directeur général de l’établissement depuis 10 ans, a quitté ses fonctions pour rejoindre la Côte d’Ivoire, où il prendra en charge, dans les prochaines semaines, l’ouverture d’un hôtel d’affaires à Abidjan.
«Vu l’incertitude sur l’avenir de l’établissement depuis la décision du tribunal de commerce de Toulouse en novembre dernier, suite au rachat uniquement des activités françaises des Voyages Fram par le groupe Karavel et le peu de visibilité qui s’offrait à moi pour les mois à venir, j’étais à l’écoute de ce qui pouvait se faire ailleurs, et une proposition très intéressante m’a été faite par un groupe hôtelier en plein essor avec beaucoup de projets dans les années avenir sur toute l’Afrique de l’Ouest», a-t-il expliqué à l’Echo touristique.
Depuis neuf mois, Framhotels Sénégal, la filiale hôtelière créée par Fram au Sénégal en 1989 pour exploiter le Palm Beach après son acquisition par le groupe familial, est sous administration judiciaire et attend d’être fixée sur son sort. L’hôtel, qui emploie quelque 180 employés, a continué d’être commercialisé - il est toujours sous enseigne Framissima dans le catalogue de Fram - mais «ces derniers mois ont été particulièrement difficiles», selon Nicolas Froger, qui a le sentiment «d’avoir été lâchement abandonné».
Au moment de la procédure de reprise de Fram, le Directeur du Palm Beach, comme ses confrères des autres filiales étrangères de Fram en Grèce, Tunisie, Maroc et Espagne, s’était prononcé pour le dossier de candidature de Doc Gestio, lequel s’était engagé à une reprise de l’ensemble des activités en France et à l’étranger. Karavel/Promovacances, Fram-hotels Sénégal a résisté tant bien que mal. Plus longtemps que le Golf Beach de Djerba, exploité par Jasmin Tourisme Tunisie S.A : l’ex-filiale tunisienne de Fram a fermé ses portes, à bout de souffle financier, en février dernier.
Depuis, l’établissement a dû faire face, outre la déconfiture de Fram, à une très forte baisse de la fréquentation touristique au Sénégal. La vente de l’hôtel est aujourd’hui imminente. Selon Nicolas Froger, le mandataire doit «rencontrer dans la seconde quinzaine de septembre les personnes qui se sont portées acquéreurs». Quatre candidats seraient sur les rangs, trois intéressés par la reprise des murs et du fond, et un uniquement par les murs. Le juge commissaire devrait se prononcer en octobre. Mamadou Sow, qui dirigeait Sénégal Découvertes Touristiques, l'ex filiale réceptive de Fram au Sénégal, «est toujours en lice, et il devrait certainement remporter la mise s’il peut garantir son financement», estime et espère Nicolas Froger.
Samedi 10 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :