PALAIS DE LA RÉPUBLIQUE : Farba N'gom et Abou Lô se donnent en spectacle et indisposent le Président


PALAIS DE LA RÉPUBLIQUE : Farba N'gom et Abou Lô se donnent en spectacle et indisposent le Président
 
 
Les altercations, disputes et bagarres commencent à être monnaie courante au Palais de la République, donnant ainsi l’impression que le chef de l’État a du mal à tenir ses troupes. En effet, après la bagarre entre Farba N'gom et Birame Faye, l’altercation entre Souleymane Jules Diop et Racine Talla, l’échange houleux entre Makhtar Cissé et Yakham M'baye, c’est au tour de Farba N'gom de récidiver cette fois-ci avec Abou Lô, son meilleur ennemi. Il est de notoriété publique que ces deux larrons ne sont pas en odeur de sainteté depuis les fameux évènements de Ogo (Matam) lors des élections locales. Ils viennent de le démontrer encore une fois et ce devant le président.
 
Tout est parti d'un déjeuner organisé samedi au Palais. Quelques convives ont eu le privilège de prendre place à la table du président. Il s’agit de : Daouda Dia (questeur de l’Assemblée nationale), Mame M'baye Niang (ministre de la Jeunesse), M'baye N'diaye (ministre conseiller), Oulé Ndiaye (députée de Fatick), Abou Lô (ex Dg de l'ARTP), M'bagnick N'diaye (ministre de la Culture), Farba N'gom (député), Amady Dieng (du ministère de l'Intérieur) entre autres. Après les discussions de fin de repas, en général sans intérêt, le patron de l’APR a entrepris de réconcilier certains de ses proches, dont les querelles écornent sérieusement l’image de ce parti, voire de la République.
 
"Si tu sors du Palais, je vais te..." dixit Farba Ngom à Abou Lô
 
 
C’est ainsi que le président a demandé à M'baye N'diaye et M'bagnick N'diaye de taire leurs divergences. Sans sourciller, ces deux barons de l'APR se lèvent et servent à l’assistance une touchante accolade. Sur recommandation du chef de l’État, Amady Dieng et Daouda Dia en feront de même en échangeant quelques mots pour sceller leur réconciliation. Enfin, Macky Sall se tourne vers Farba N'gom et lui demande de présenter ses excuses à Abou Lô. Ce qu'il accepte manu militari, non sans confier qu'il avait même l'intention de se rendre chez l'ex Dg de l'ARTP pour battre sa coulpe. C’est à cet instant que Abou Lô prend la parole pour dénoncer tous les problèmes que Farba N'gom lui aurait causés ces dernières semaines. Touché dans son amour propre, le griot attitré du président interrompt son adversaire et profère à son endroit des insanités que la décence nous interdit de relater. "Si tu sors du Palais, je vais te...", lui balance Farba N'gom, entre autres invectives, menaces et noms d’oiseau, devant un président médusé par tant de vulgarité et de manque de respect à son égard. C’est alors que Macky Sall intervient pour rabrouer son griot en ces termes :"Tu dois arrêter Farba, arrête ton cinéma, tu nous crées beaucoup de problèmes (...)". 
Avant de prendre congé de ses hôtes, le président a pris le soin de sermonner ses troupes sur leur conduite et leur attitude régulièrement aux antipodes des bonnes manières et de la décence.

Dimanche 14 Septembre 2014
Dakaractu




1.Posté par Bass le 14/09/2014 16:59
Tiéy wa Keur Macky yi! Dinguéne ko sank le pauvre!

2.Posté par Bass le 14/09/2014 17:03
Ah les gueux de Macky, vous allez perdre votre gars.
Mais vous sortez tous d'où?

3.Posté par Xeme le 14/09/2014 20:42
Que s'est-il passé lorsque, pour respecter ce qu'il avait annoncé, Macky avait limogé ses perdants des locales ? Ils se sont tous réunis et ont demandé une audience avec lui. Et le lendemain ils ont tous été renommés. Pour Farba aussi ce sera la même chose. Tous ses proches savent comment se servir de l'Outil.

4.Posté par zzzzzz le 15/09/2014 07:39
Personne n'aurait pensé faire ça devant Senghor ou Diouf. demandez au pseudo président de l'Assemblée Moustapha Niass quand il a eu le toupet de gifler Djibo Ka devant Diouf
Macky ken respecté wouko. Il dépend d'eux. lolou mo taakh gnou yaap ko... Farba yaap ko



Dans la même rubrique :