PAIX EN CASAMANCE : LES SALTIGUÉS DU LOGUE DEMANDENT LA TENUE DE FOUNDIOUGNE 2


PAIX EN CASAMANCE : LES SALTIGUÉS DU LOGUE DEMANDENT LA TENUE DE FOUNDIOUGNE 2
 Les saltigués du Logue, une localité du département de Foundiougne (centre), ont demandé samedi aux autorités sénégalaises la tenue du second round des négociations avec le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC), dénommé Foundiougne II.
 
L’objectif consiste, selon eux, à enclencher le processus de paix dans cette région naturelle, dont le règlement, estiment-ils, doit revêtir une dimension mystique et culturelle.
 
Le gouvernement et le MFDC s’étaient retrouvés le 1er février 2005 à Foundiougne pour négocier les modalités d’application de l’accord signé le 30 décembre 2004 avec le mouvement rebelle. Une seconde rencontre – Foundiougne 2 – était envisagée, mais sa date avait été plusieurs fois reportée. 
 
 
‘’Pour la paix en Casamance, la solution se trouve ici dans
le Logue’’, a ainsi déclaré, samedi, à Sap, un village du département de Foundiougne, Alioune Loum, conseiller en communication du Cosalogue, le Collectif des sages et saltigués du Logue.

Il traduisait les propos de saltigués qui transmettaient leurs prédictions en sereer, à l’occasion d’une séance divinatoire.

‘’Le Logue suggère et demande l’autorisation du gouvernement, du président de la République pour s’engager dans la recherche de la paix en Casamance avec l’organisation de Foundiougne 2’’, a-t-il déclaré.

Il a rappelé que le Cosalogue est une initiative qui remonte à quatre ans, avec l’objectif de ‘’faire revivre le Logue dans tous les domaines (mystique, économie, culture)’’. Il a précisé que ‘’le xoy) du Logue est une séance divinatoire qui se tient à l’aune de l’hivernage’’.

A l’occasion, les saltigués échangent ‘’pendant plus de trois heures’’, sur le profil de l’hivernage et aussi sur des questions sécuritaires concernant le pays.
 
D’après lui, ’Foundiougne 1 ayant ‘’été organisé en 2004’’, il était ‘’nécessaire, voire fondamental, que Foundiougne 2 se tienne, que les diolas reviennent pour la paix en Casamance’’.

‘’Foundiougne 1 s’était déroulé en deux phases. Il y a eu la phase mystique à Bahada, avec la présence de Bertrand Diamacoune Senghor qui a été rebaptisé Diégane Senghor, un très grand saltigué de la zone’’, a rappelé le conseiller en communication du Cosalogue.

Selon lui, Bertrand Diamacoune Senghor, frère de l’Abbé Diamacoune, figure spirituelle du MFDC, avait déclaré ceci : ‘’Il y a des gens qui reviendront ici pour la paix en Casamance. Malheureusement, ils ne me trouveront pas, mais facilitez leur la tâche et retournez à Bahada.’’
 
Selon lui, ‘’la paix en Casamance ne viendra ni de la
politique encore moins de l’argent. La paix en Casamance a une solution mystique et culturelle dont la clé se trouve dans le Logue. A Foundiougne 1, joola et sereer avaient communié ensemble et avaient pris des décisions’’.

‘’Les recommandations étaient formelles. Certaines devaient se faire au niveau de Fatick, une partie au niveau de la Casamance mais, apparemment, certaines de ces recommandations n’ont pas été réalisées’’, a déploré Alioune Loum.
 
‘’On a remarqué que la plupart des gens qui étaient là et
qui avaient juré devant les sereer, une bonne partie en Casamance a disparu. Donc, il ne reste que quelques-uns. C’est à ces derniers que l’on demande de revenir dans le Logue pour qu’ensemble on trouve la paix en Casamance’’, a-t-il conclu.

aps
Dimanche 5 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :