Ouverture des consultations publiques sur l’amélioration de l’environnement des affaires : Me Sidiki Kaba vante les mérites de la Justice sénégalaise


Ouverture des consultations publiques sur l’amélioration de l’environnement des affaires : Me Sidiki Kaba vante les mérites de la Justice sénégalaise

Lors de son discours à l'ouverture des consultations publiques sur l’amélioration de l’environnement des affaires, le ministre de la Justice Me Sidiki Kaba a vanté les mérites de la justice sénégalaise.
Pour lui : D’abord, le Sénégal n’est pas, à la différence de ses voisins d’Afrique de l’Ouest, un grand pays exportateur de produits mondialement demandés. Ce qui impacte négativement sa croissance. Par contre c’est un pays de services mondialement apprécié pour sa stabilité, sa démocratie et son état de droit. C’est là notre valeur ajoutée distinctive. Aussi, il est important de considérer que toute performance obtenue dans l’amélioration de notre climat des investissements est une valeur ajoutée notable pour notre avantage concurrentiel. D’où toute l’importance de l’exercice que nous menons présentement.

Ensuite, le Sénégal est traditionnellement et institutionnellement un pays qui pratique et réussit le règlement amiable des différends. Partant de cette réalité, nous avons mis en place un nouveau cadre réglementaire, normatif et opératoire pour faire de la médiation/conciliation le moyen le plus utilisé dans le règlement du contentieux commercial. Notre ambition, est de faire de Dakar, à l’image de Paris, Londres ou Genève, une place mondiale de la médiation /conciliation et de l’arbitrage. Aussi nous encourageons toutes les mesures destinées à élargir et à consolider le dispositif national de médiation /conciliation.

Enfin, le Sénégal ne pourra pas traiter tous les contentieux commerciaux par les voies de la médiation conciliation. Un nombre conséquent de dossier ira vers le système judiciaire. A ce niveau, nous cherchons le maximum d’efficacité. 

C’est pourquoi, nous travaillons à la mise en place d’un Tribunal du commerce. Ceci est d’autant plus important que si on combine les améliorations attendues du climat des investissements aux récentes découvertes de gaz et de pétrole, notre justice et notre environnement des affaires, seront confrontées, à terme, à une gestion de dossiers commerciaux beaucoup plus complexes et plus nombreux. C’est toute l’urgence de disposer d’un tribunal de commerce.

A cet effet, un projet de loi instituant le tribunal de commerce a été élaboré et transmis auprès du Premier ministre. 

Mardi 14 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :