Oussama Ben Laden voulait faire exécuter des otages français avant la présidentielle 2012

TERRORISME Le gouvernement américain a déclassifié une série de documents saisis lors de l'opération contre le chef d'Al-Qaida en mai 2011...


Oussama Ben Laden voulait faire exécuter des otages français avant la présidentielle 2012
Cinq ans après la mort d'Oussama Ben Laden, on commence à en savoir plus sur les derniers plans du terroriste. Et la France était dans son viseur. Dans un document publié ce mardi par la Direction du renseignement américain (DNI) sur son site internet, on apprend que le chef d'Al-Qaida, tué à Abbottabad au Pakistan en mai 2011, avait souhaité faire tuer un otage français en Afrique «une semaine avant l'élection présidentielle» de 2012.

Un retrait de l'Afghanistan
Dans cette lettre récupérée, le chef de file des djihadistes présente un «plan de négociations»  concernant les cinq Français enlevés à Arlit au Niger en 2010. Dans un premier temps, il demande «d'épargner les otages, pour s'en servir à des fins de propagande». Il précise même, au sujet de Françoise Larribe, la seule femme, qu'il «faudrait l'échanger contre une rançon, car détenir des femmes est étrange».
Puis, il décide se se servir des otages pour faire pression sur la France. Il exige un «départ immédiat» de la France d'Afghanistan ou à un «arrêt des opérations de combat» sur place. «Si [le président français Nicolas Sarkozy] refuse de négocier, alors une semaine avant l'élection présidentielle, nous tuerons l'un des otages, celui avec le rang et la position les plus basses dans la société», écrit alors Ben Laden.

Des millions de dollars au Soudan
Parmi les 113 fichiers mis en ligne ce mardi, figurent également des commentaires sur l'actualité, des plans de cours, des conseils aux Moudjahidines mais aussi des lettres d'Oussama Ben Laden à sa famille ou aux pays qu'il désigne comme les «occupants», traduits en anglais depuis l'arabe.

On apprend également qu'Oussama Ben Laden disposait  «d'à peu près 29 millions de dollars», dissimulés entre autres au Soudan et qu'il destinait au financement du djihad. «J'ai reçu 12 millions de dollars de mon frère Abou Bakir Mohamed Ben (Laden) de la part de la société d'investissements Ben Laden au Soudan», écrit notamment l'ancien chef d'Al-Qaida. «J'espère que mes frères, soeurs, et tantes maternelles respecteront ma volonté et dépenseront tout l'argent que j'ai laissé au Soudan pour le djihad», précise le chef d'Al-Qaida.
Mercredi 2 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :