Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du Ps : « L’histoire du parti est faite de fusion, d’unification, d’alliance, d’absorption »

Dans un contexte où le Ps est divisé dans sa ligne politique, Ousmane Tanor Dieng a tenu à rappeler, à Rufisque, l’histoire de leur parti. Il précise que sa formation n’acceptera pas quoi que ce soit.


Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du Ps : « L’histoire du parti est faite de fusion, d’unification, d’alliance, d’absorption »
Le Parti socialiste ne compte pas jouer les béni-oui-oui dans la situation politique qui prévaut actuellement. Son secrétaire général, Ousmane Tanor Dieng, a rassuré à ce sujet les militants, lors de l’installation du Comité des sages de la commune de Rufisque. A la suite de Ousmane Sène Blé qui a fait un rappel historique, Tanor a affirmé : «Nous savons d’où nous venons et ce que nous représentons. On sait aussi ce qu’on peut accepter et ce qu’on ne peut pas accepter.» Selon lui, l’histoire du Ps est faite «de fusion, unification, alliance, absorption», selon les contextes. Mais, souligne-t-il, le Ps va suivre la ligne tracée depuis par le Président Senghor. «Quelle qu’ait été la situation du pays, le Président Senghor savait toujours le choix judicieux à faire pour le parti. Nous aussi, nous sommes dans cette dynamique. Face à chaque situation, on cherche la meilleure posture et l’adopter pour ce faire. Cela ne nous empêchera pas de refuser ce qu’on a refusé par principe», a-t-il martelé. Le maire de Nguéniène d’ajouter : «Notre devoir historique, c’est que nous nous sommes battus, sacrifiés génération après génération pour que le Sénégal soit ce qu’il est aujourd’hui. On ne regardera pas le pays être conduit vers l’abîme. Notre souci, c’est de mettre toujours devant l’intérêt supérieur du Sénégal.»
Interrogé à sa sortie de la rencontre sur l’éventualité de la libération de Karim Wade, Tanor Dieng s’en remet à la position du parti qui se réunit aujourd’hui en secrétariat exécutif national. «Après cette réunion, j’aurai les éléments  pour répondre clairement en engageant le parti», a-t-il fait savoir. Cette rencontre qui a aussi intégré une session de formation des jeunes Socialistes de Rufisque a propulsé Ab­doulaye Dème à la tête du Conseil consultatif des sages de Rufisque, deuxième ville à disposer de cette structure après Dakar, à en croire le secrétaire général du Ps.


Le Quotidien
Mercredi 8 Juin 2016
Dakaractu




1.Posté par le PATRIOTE le 08/06/2016 22:00
Mais ousmane il faut pour l histoire retenir que les fusions et les absorptions et Alliance se sont faites autour du Ps de grâce pour l histoire politique du senegal et pour les générations futures ne brouille cette oeuvre de senior a cause d un poste de conseil des collectivités locales car ce parti t a donne plus, Et tu n aideras pas Maky sale en l acceptant



Dans la même rubrique :