Ousmane Ngom accuse Washington et Paris d’ingérence


Ousmane Ngom accuse Washington et Paris d’ingérence

Le ministre sénégalais de l’Intérieur, Me Ousmane Ngom, a dénoncé mardi à Dakar les Etats-Unis et la France, dans leur démarche consistant à "s’immiscer dans les affaires intérieures du Sénégal".

‘’Les Américains font de l’ingérence dans les affaires intérieures du pays et ce n’est pas normal’’, a fustigé le ministre d’Etat qui s’exprimait sur les ondes de la radio privée RFM.

En marge du sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba (Ethiopie), les Etats-Unis ont réagi lundi, par la voix de William Burns, secrétaire d’Etat adjoint de l’Administration Obama, sur la candidature du chef de l’Etat sortant Abdoulaye Wade.

‘’La décision du président Wade de solliciter un troisième mandat pourrait mettre en péril la démocratie, le développement démocratique et la stabilité politique que le Sénégal a bâtis au cours des décennies’’, a dit M. Burns.

Selon lui, les Américains respectent le processus politique et légal au Sénégal, mais, a-t-il ajouté, son gouvernement a dit ses réserves sur ‘’le fait qu’Abdoulaye Wade est autorisé à briguer un nouveau mandat’’.

‘’Mais le message que nous lui adressons reste le même : l’attitude digne d’un chef d’Etat serait de céder la place à la prochaine génération.’’

De son côté, la France a promis d’étudier avec attention les observations de la mission de l’Union européenne (UE) sur le processus de validation de ces candidatures, regrettant toutefois que ‘’toutes les sensibilités politiques ne puissent être représentées’’.

Le Conseil constitutionnel du Sénégal a validé dimanche soir la liste des 14 candidats à la présidentielle, du 26 février 2012, qu’il avait publiée vendredi, confirmant aussi le rejet de trois candidatures, dont celle du chanteur Youssou Ndour et des financiers Abdourahmane Sar et Kéba Keïnde.

‘’Face aux multiples arrestations, la France rappelle son attachement au respect des procédures judiciaires et des droits de la défense. Nous condamnons, par principe, toute instrumentalisation de la justice à des fins politiques’’, ajoute le communiqué de l’ambassade de France.

‘’La campagne électorale à venir (à partir du 5 février prochain) doit se dérouler dans le calme et la pluralité. Les autorités sénégalaises en sont les garantes. Nous appelons l’ensemble des acteurs à la responsabilité’’, poursuit la même source.

Vendredi soir, ce mouvement a organisé un rassemblement de protestation à l’issue de laquelle un policier est décédé. Deux personnes sont été tuées lundi à Podor (nord) à l’occasion de violentes manifestations contre la candidature du chef de l’Etat sortant.

‘’Nous ne pouvons pas recevoir d’injonction de la part de qui que se soit. Les Américains et les Français sont très mal placés pour nous dire la conduite à tenir car le Sénégal est un pays libre et souverain’’, a martelé le ministre d’Etat Ousmane Ngom.

‘’Ce ne sont pas les Américains ou les Français qui votent au Sénégal, ce n’est pas à eux de nous dicter ce que nous devons faire’’, a-t-il dit avant d’ajouter : ‘’Notre pays dispose d’institutions libres qui fonctionnement normalement’’.

‘’Ce que je dis pour les Américains est valable pour les Français : ils n’ont pas à s’immiscer dans les affaires intérieures d’un Etat’’, a-t-il insisté. ‘’Aucun citoyen non-Américain n’ose parler ou commenter une décision rendue par une juridiction américaine ou le Congrès américain.’’
APS

Mardi 31 Janvier 2012




1.Posté par KARIM WADE le 31/01/2012 22:17
MONSIEUR NGOM
POURQUOI ABLAYE WADE ETAIT ALLé a benghazi ? c sarkozy ki lui a di daller laba no ?
ABLAYE NOTRE PRESI A PEUR DES AMERICAINS ET DES FRANCAIS

2.Posté par fffffff le 31/01/2012 22:34
pourquoi Wade s'est immiscé dans les affaires de la cote d'ivoire ? vous manquez de coherence , les nullards du PDS. vous faites le malin mais vous avez la trouille. car lorsque les americains s'y mêlent c'est la CPI qui vous attend. Pourquoi vous avez finalement autorisé les manifestations du 26 au 30 ? n'est ce pas à cause d'une pression des USA et de la France.

3.Posté par BOUNAMA le 01/02/2012 05:10
WADE PARLE EN DEMOCRATE MAIS AGIT COMME UN MONARQUE.....

OUSMANE NGOM FUT UN GENIE....AUTREFOIS.

4.Posté par indigné le 01/02/2012 13:02
Peut etre que quand wade demandait à Khadafi de laisser le pouvoir, la Lybie n'était pas libre et souveraine!

5.Posté par Boy Thiès le 01/02/2012 13:05
LES ETATS UNIS LA FRANCE ON A EN RIEN A FOUTRE ILS NE PEUVENT RIEN FAIRE ARRÊTER DE FAIRE VOS PUB PARTISANE IL NE VA RIEN SE PASSER L'ETAT VA DORÉNAVANT PRENDRE TOUTES SES DISPOSITIONS POUR BARRER LA ROUTE A CETTE OPPOSITION QUI VEUT CRÉER LE DÉSORDRE ET LE CHAOS AU SÉNÉGAL ET SA NE PASSERA PAS INCHALA ILS ONT PEUR D'ALLER AUX ELECTIONS



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016