Ousmane Iyane Thiam, président ONCAV du Renouveau : " Quand l'autorité préfectorale autorise un camp à jouer, personne n'a le droit d'appeler ses membres au sabotage "


Ousmane Iyane Thiam, président ONCAV du Renouveau : " Quand l'autorité préfectorale autorise un camp à jouer, personne n'a le droit d'appeler ses membres au sabotage "
A la suite de la conférence de presse du Président de l'ONCAV Authentique, Amadou Kane, son rival Ousmane Iyane Thiam, président ONCAV du Renouveau, a joint nos confrères de Stades pour apporter des éclairages. "Le problème de Saint-Louis et de Ziguinchor est dû simplement au fait que Amadou a demandé à ses souteneurs de ne pas négocier avec nos représentants dans ces régions, comme le souhaitent les préfets. C'est ce qui justifie la suspension provisoire des activités par ces autorités. Quand l'autorité préfectorale autorise un camp à jouer, personne n'a le droit d'appeler ses membres au sabotage. C'est malheureusement ce qui s'est passé à Ziguinchor avec le camp de Amadou Kane. Nous avons un contentieux. Donc, allons le régler là où tous les contentieux se règlent dans les États de droit. Le temps de la justice nous départage, laissons aux ASC la liberté de s'affilier là où elles veulent. On ne peut pas négocier avec une personne qui vous reconnaît pas  et qui vous traite d'illégaux. C'est pourquoi je demande au ministre des Sports, au ministre de l'Intérieur ainsi qu'à tout le Gouvernement d'intervenir dans cette crise pour que chacun déroule normalement ses compétitions", a déclaré le Président de l'ONCAV du Renouveau.
Lundi 21 Août 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :