Oumar Sarr :" si je veux aller en Mauritanie, personne ne peut m'en empêcher..."


Oumar Sarr :" si je veux aller en Mauritanie, personne ne peut m'en empêcher..."
DAKARACTU.COM  Peu respectueux de l'autorité judiciaire, le coordonnateur du Parti démocratique sénégalais banalise l'interdiction de sortie du territoire. Dans une interview avec le quotidien l'Observateur,  Oumar Sarr, explique qu'il n'a reçu aucune notification et qu'il n'y en aura pas. Le fait qu'il n'a jamais été auditionné pousse le maire de Dagana à se demander sur quelle base il a été mis sur la liste des personnes interdites de sortie du territoire. "C'est de la comédie... Si je veux aller en Mauritanie, personne ne peut m'en empêcher. Je n'ai pas ces problèmes là, mais je ne veux pas quitter le Sénégal. Il y a un combat politique réel à mener ici. Je reterais là pour le mener avec le Pds et les populations" a t-il affirmé.




Samedi 17 Novembre 2012
Notez

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

21.Posté par TEUSS le 20/11/2012 10:05

PAR EN MAURITANIE ET ON TE RAMENERAS PAR LA PEAU DES FESSSES

POST 5 @WALO C AVEC SON ARGENT KIL A FAITS TOUS SES BIENFAITS DONT VOUS CITE ? ALOR T LA FERME ESPECE DE WALO WALO

20.Posté par verité le 19/11/2012 20:53
vraiment ces gens de dagana qui passent tt le tps à injurier suis déslé mais franchement cest pas correct et quand vous dites du mal sur les gens attendez vous à entendre du nimporte quoi

19.Posté par kokou le 19/11/2012 13:50
dé male khole ay bofi bougé digue ci tak rép
grand rester rek faut pas s'inquieté si vous etes innoncent

18.Posté par Khady le 18/11/2012 21:11
Tt ca acoz de monstre dabdoulaye wade ce vieux bandit qui a pillie le pays

17.Posté par awa le 18/11/2012 12:45
je kitte ce site les membre du PDS l'ont troo envahii ciao ciao dakaractu

16.Posté par Faly le 17/11/2012 23:26
Les plus grands bandits financiers sont Macky Sal, Marieme Faye et Abdoul Mbaye.laisser les libéraux en paix et demander des comptes à ce gouvernement incompétent,in efficient et inefficace.

15.Posté par xx le 17/11/2012 18:55
dangay soob rek

14.Posté par allo le 17/11/2012 18:25
Ces bandits de liberaux tropicaux ont pillé SANS VERGOGNE LES DENIERS DU PAYS PENDANT UNE DECENNIE. maintenant que la justice les cuisine; ils ouvrent leurs grandes gueules. Entre monsieur 15 % et ceux qui se sont payés des maison à un milliard et ceux qui n'ont jamais travaillé de leur vie et qui sont devenus milliardaires sous wade.... la justice pouvait tous les foutre en prison. Mais elle a péféré faire les choses sans qu'on puisse lui reprocher quoi que ce soit. Bravo à la justice senegalaise. Que Dieu protège le procureur et les juges en charges de ces dossiers de grands bandits.
C'est fini le temps où ils faisiaent tirés sur la population sénégalaise; et qu"ils mettaient en taule ceux qui les dérangeaient ou qu'ils faisaient bastonner les opposants. Maintenant ils flippent. regardez bien ceux qui étaient venus 'soutenir' le prince déchu à Colobane, il ya entre eux tous ceux qui ont des choses à se reprocher; ceux qui ont été cités dans toutes sortes de scandales. les libéraux qui n'ont rien à se reprocher sont tranquillement assis chez eux. Ceux qui ouvrent leur grande gueule et qui gesticulent devant les medias sont les vrais bandits qui croient que la justice leur donnera une impunité comme sous le régne du vieux bandit-criminel.... Ils ont mal apprécie le génie sénégaais; ils nous ont pris pour des cons pendant 12 ans...maintenant la justice les rattrape. Ils peuvent evoquer tout ce qu'ils voudront; ils nous rembourseront nos deniers ou nous les mettrons an taule. Vous avez de la chance que la peine de mort.....

13.Posté par Fatick le 17/11/2012 15:40
Franchement Macky le voleur est un vrai imbécile. Ces convocations doivent commencer par Marieme Faye et sa famille. Voilà une famille qui est en train de dilapider les ressources du pays. Même le pétrole est donné à son frère journaliste

12.Posté par yes we can le 17/11/2012 14:48
tu es vraiment pitoyable tu nous prend pour des demeurer essaye de sortir du territoire tu vas voir les gendarmes t en empecherons de force et les temps ont change c est vous enferme les gens comme bara tall idrissa seck et beaucoup d autre encore mais cette fois le pouvoir a change de camp vous n etes pas digne aye un peu de dignite comme bara tall et les autres force restera a la loi ousmane voleur ngom et oumar voleur sarr

11.Posté par Saaba le 17/11/2012 14:14
Gestions des Inondations sous Wade
-le recensement et gestion des sinistrés: ce recensement était fait par les autorités administratives  sur les quartiers test de Pikine( 12 sur 127 réellement inondés) et de guediawaye.
Résultats: 3550 familles constituant les premières cibles à reloger sur près de 13000 cas à l'époque.
- attributions des logements: 2075 logements  sont réceptionnés et 2062 attribués et remis à la Sn HLM ( expliquer la procédure d'attribution).

Sur les travaux réalisés:

1- les travaux d'aménagement des bassins en eau.
- Médina Gounass- 41665m2-
- Bagdad-23267m2-
- Wakhinane Nimzath-61384m2-
-Niety Mbar-51280m2-
- Zone de captage-72460m2-
Vue l'importance des superficies, ces bassins ont une grande capacité de stockage bien entendu s'ils sont écrêtés régulièrement ce qui ne fut pas le cas cette année.
Ces bassins ne sont pas une protection absolue contre les inondations néanmoins ils permettent de les gérer en retenant temporairement les eaux provenant du ruissellement de surface ou de remontée de appe pendant l'orage pour les restituer après l'averse avec un débit contrôlé par un dispositif de pompage qui ont un rôle de vidange du surplus d'eau.

Dans ce même ordre d'idées les points noirs de Dakar n'ont pas été traités. Il s'agit de 
- Dispensaire philippes Maguilene Senghor
- Canal de Cices
-Yoff Virage
-Yoff Ranran
Zone de captage
Ces points ne sont pas traités pendant la période pré hivernales qui ont été à la base des inondations dans Dakar.
2- Realiations d'ouvrages hydrauliques
Le régime sortant leur a laissé 13 projets de réalisation d'ouvrages hydrauliques en cours d'execution dans les communes d'arrondissement de Pikine et Guediawaye

- Lac Wouye: réalisation d'une station de pompage de 10000m3/h avec une conduite de refoulement de D800 et une réalisation d'une digue d'une hauteur de 1m avec enrochement et revêtement de talus par perrés maconnés.( 45% de réalisation mais retard du aux tracasseries avec les Eaux et Forêts)
- Un système de drainage gravitaire par la connexion du bassin de Wakhinane Nimzath au lac Thiourour avec un dispositif d'ecretage permanent du bassin.( 95%)
-Lac Wourouwayr: réalisation d'une station de pompage de 3500m3 avec la pose de conduite permettant de transiter le débit de la crue du lac vers la mer.(95%)
- Ouvrage de drainage des zyeumbeul Nord et Sud: réhabilitation du réseau hydrographique par la pose de buses , de canaux et de regards sur 1649ml à Yeumbeul Nord, deux bâches avec piège à sable, 10 regards, pose de buses sur 230ml et 56 en dalot à Yrumbeul Sud avec un ouvrage d'affranchissement.(93%)
-Bassin de Diacksao: les démolitions d'impenses , terrassement, interconnexion avec le réseau de canalisation de PAPCREE.(90%)
-Bassin de Mousdalifa exécuté à 45% mais il y'a eu des blocages avec les familles qui refusent de libérer les lieux
-Finalisation du Bassin de Médina Gounass: sécurisation par clôture.(46%)
-Finalisation du Bassin de Niety Mbar: sécurisation par clôture.(25%)
-Finalisation de Madialé( c'est le 2ème bassin de Wakhinane Ni zath):sécurisation.(35%)
-Mare de  Guinaw Rail: aménagement de

10.Posté par Jambar le 17/11/2012 14:09

                                             
                                                                       
 
                                 
 
En sa réunion hebdomadaire tenue le mercredi 05 septembre 2012 à la Permanence nationale El hadji Oumar Lamine Badji, la FNCL a abordé entre autres points inscrits à l’ordre du jour, la situation politique nationale.
Abordant la vie du parti, la Fncl s’est vivement félicité de la reprise des réunions régulières du comité directeur et des différentes résolutions qui y ont été adoptées notamment la déclaration solennelle sur les audits et sur la cour de répression de l’enrichissement illicite, la décision de voter contre la suppression du Senat, sur la politisation à outrance des inondations par le pouvoir en place. La FNCL marque sa totale adhésion à cette démarche faite de sincérité et de responsabilité, dépouillées de toute démagogie puérile.
Analysant le projet de loi, la FNCL estime que la suppression du Senat pour résoudre les inondations en y investissant les 4 milliards du budget de l’Institution est un véritable faux-fuyant, une décision qualifiée de reculade démocratique. D’ailleurs, approfondissant l’analyse, les cadres ont décelé des irrégularités et illégalités sur ce projet de loi de révision constitutionnelle que le gouvernement a soumis au Parlement, qui est convoqué en session extraordinaire dès le mardi 11 septembre 2012. Il est constaté dans le projet de loi que le pouvoir ne va pas se limiter à la suppression du Senat, mais qu’il va aussi supprimer le Conseil Economique et Social, dont le mandat expire en 2014, pour le remplacer par un Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE). La logique juridique voudrait qu’avant de créer le CESE, que le pouvoir promulgue d’abord la loi qui supprime le CES, après son adoption par le Parlement.
Pour la FNCL, la suppression de ces deux institutions de la République constitue un acte de pure « politique politicienne », puisque l’objectif visé à travers ces mesures est de caser les militants de BBY qui ont perdu l’espoir de devenir des sénateurs, dans le prochain Conseil Economique, Social et Environnemental.
La FNCL appelle tous les députés et sénateurs, et ses frères et sœurs libéraux notamment au rejet pur et simple de ce Projet de loi de révision constitutionnelle, que le pouvoir tentera de faire voter par le Parlement vaille que vaille.
La fncl estime que l’existence du Senat  constitue un facteur essentiel d’approfondissement de la démocratie ; et dans tous les pays la tendance est au bicaméralisme. La restauration de cette institution en 2007 avait fini d’en faire un véritable instrument de stabilisation de la vie politique nationale. En lieu et place d’une suppression sous pressions du Senat, la FNCL aurait, d’une part, suggéré une modification du mode de désignation des sénateurs qui donnerait plus de places aux sénateurs élus à côtés des nommés par décret, et d’autre part, l’accroissement des compétences et missions du Senat.
Sur la question des inondations, après s’être vivement émue de la situation grave dans laquelle pataugent les victimes et après avoir regretté les négligences coupables des nouveaux tenants du pouvoir, la FNCL constate que le gouvernement de Macky Sall en vacances après seulement trois mois d’exercice, sans aucune mesure préventive, tombe dans l’invective et les accusations mensongères sur le régime libéral et les populations.
En effet, en 2005 dans les départements de Pikine et Guediawaye dans les 12 quartiers sur 127, 3550 familles ont été ciblées, le gouvernement libéral a livré 2075 logements sur les 3000 prévus avec 3 écoles primaires de 12 classes, 1 case des tout petits, 1 collège d’enseignement moyen, 1 centre de santé de référence et un hôtel de police, en plus des bassins de rétention avec dispositif d’écrêtage et d’ouvrages hydrauliques.
Cependant, 13 projets essentiels en cours d’exécution à hauteur de 90 %, dans les communes d’arrondissements de Pikine et de Guédiawaye, n’attendaient que leur finition entre avril et juillet 2012 pour mettre à disposition en plus des 215 109 m2 de surface de stockage des eaux (bassins) ; et 40 172 mètres linéaires de canalisation. C’est là que réside la véritable solution pour soulager nos compatriotes en lieu et place des pis aller comme le pompage et la location de camions hydro cureurs dans lesquels s’embourbe le gouvernement arc en ciel.
Malheureusement, uniquement englués par le « paaco » (partage du butin) , les nouvelles autorités n’ont pas eu suffisamment de vigilance et de patriotisme pour s’investir très urgemment , ni dans la préparation de la campagne agricole avec la mise en place à temps des intrants ni dans les mesures et activités pré hivernales de curage, de désensablement, de désherbage ,de reprofilage des canaux des points noirs de Dakar ( dispensaire Philippe Maguilene Senghor, canal Cices, Yoff virage, Yoff rang rang, et zone de captage ) et l’écrêtage des bassins de Bagdad, Medina Gounass, Nietty Mbar et Wakhinane Nimzat.
Plutôt, ils étaient préoccupés par des tiraillements comme des vautours autour de la « dépouille » Jaxaay qui finit par tomber dans l’escarcelle d’un entrepreneur hydro curateur en lieu et place du ministère en charge de l’habitat naturellement.
Enfin la FNCL  se félicite de la décision du Forum des Intellectuels africains d’honorer le 23 Septembre à Paris,  Son Excellence Me Abdoulaye Wade pour son combat permanent au service de la renaissance africaine et du Sénégal.

9.Posté par Pilote le 17/11/2012 14:06
Oui je viens de vérifier à Dagana ces propos mais j'ai entendu pire sur la famille de doudou Diaw, vous allez comprendre pourquoi cette famille est maudite:
Leur grand père Amadou Diaw était un ivrogne devenu même clochard.on me dit un jour alors le président Senghor venait à Richard toll,il était tellement ivre que les enfants le lapidaient avec des pierres.
Leur papa pour certains de ses fils rek,il était aussi un ivrogne et est devenu fou à la fin de sa vie à cause de l'alcool.
Leur mère Diaba pauvre misérable que son mari chassait de la maison parce que elle lui portait pas bonheur.
Une famille chassée de Gaé pour Cause de prostitution.On me dit même que c'est la famille de Oumar Sarr qui les a accueilli et c'est pourquoi on dit à Dagana que leur maison n'a pas de porte de sortie.
Doudou Diaw l'aîné est un raté, un homme qui n'a fait que échouer dans toutes ses entreprises.nul n'était Oumar Sarr qui lui a payé ses études et amené sa mère à la Mecque il allait se suicider parce que ne pouvant pas supporter la réussite de son frère Diombass.
Leur père BAKHAW à violé Bineta Diaw sa fille c'est a dire la sœur de doudou Diaw 
Voilà chèrs internautes j'ai vérifié pour vous tous a dgana

8.Posté par Gaffe le 17/11/2012 14:05
Je suis fier de mon parti, de son management actuel et de son coordonnateur qui oriente ,impulse,résiste et applique les directives et choix du frère SG avec engagement , détermination et courage.je suis fier de nos sénateurs fidèles à la ligne du parti.Dire à Macky Sall qu'il ne peut pas ignorer le Pds dans le jeu politique. Le Pds est un acteur important de la vie politique malgré nos difficultés actuelles dues à la traîtrise, avk'intimidation du pouvoir actuel et la tentative de Macky Sall qui veut  démanteler notre parti. Il doit comprendre que le Sénégal est un pays de dialogue et de concertation.il doit comprendre aussi que le Pds est debout et c'est pas Pape Diop qui est l'ame du Pds.Macky à manqué d'elegance et de galanterie républicaine en évitant d'évoquer cette question avec les responsables du parti en l'occurrence son coordonnateur. Les présidents d'institutions ne dirigent pas le Pds. Le Pds est dirigé par des gens honnêtes, des combattants et non des renégats.Macky à essaye avec Mamadou Seck pour les législatives et ça marchait et il pense que Pape Diop peut marcher sur les mêmes pas et engager le Pds. Comment Degaulle en 1969 Macky doit tirer toutes les conséquences de ce désaveu

7.Posté par Na leer le 17/11/2012 14:02
La cause est entendue et nous allons nous mobiliser pour le Pds, Macky à déçu.

6.Posté par Sopi le 17/11/2012 14:00
      Parti Démocratique Sénégalais   ​​​​​ Dakar, le 6 octobre 2012
Dignité – Justice – Fraternité

Le Coordonnateur National
Monsieur le Secrétaire Général de la FNCL,
Frères et sœurs, membres du Comité Directeur du PDS et de la FNCL
Chers invités
Mesdames et Messieurs
Depuis la nouvelle situation politique marquée par une nouvelle majorité politique à l’élection présidentielle du 25 mars 2012  et aux élections législatives du 1er juillet 2012, c’est la première fois qu’une structure verticale de notre parti organise un événement aussi important. C’est assurément avec un plaisir certain que je préside ce matin, au nom du secrétaire général national, cette cérémonie d’ouverture du séminaire de la FNCL.
Le séminaire vient à son heure après, il y a exactement 2 semaines, l’adresse remarquable de notre SGN aux intellectuels africains pour la prise en charge de la bataille panafricaine pour la démocratie, la paix et le développement de la nation africaine. C’était lors du prix que le FORA lui a remis et comme toujours il nous a honorés, émus et stimulés pour les nouveaux combats. A. Wade est l’autre nom de la démocratie sénégalaise, et avec K. Nkrumah notamment, l’autre nom du panafricanisme concret dont l’expression ultime est le gouvernement continental. J’espère qu’à une autre occasion, nous pourrons débattre de cette passion commune. Je sais que ce séminaire sera suivi régulièrement d’ateliers et de conférences sur l’actualité mais aussi sur nos idées, sur par exemple la marque wadienne ou wadiste du libéralisme, le bilan doctrinal de la politique économique et sociale menée sous Wade, le rêve panafricaniste etc.
 Ce séminaire vient à son heure. Nous devons comprendre, analyser, modéliser le régime en cours et ses limites objectives. Dans une de mes interventions à l’assemblée nationale, je citais Karl Marx sans le nommer expressément quand je faisais référence au penseur qui disait, à la suite du philosophe Hegel, que « les événements et les personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois, la première fois comme tragédie, la deuxième fois  comme farce ». Mars 2000/ Mars 2012. Août 2005/ Août 2012. Macky de 2012 apparaît comme un avatar, une représentation comique, une koutchaisation de Wade de 2000, et la décision de dissoudre le sénat en 2012 non pas comme une audace mais comme de la couardise par rapport aux mouvements yen a marre et autres. Cette déclaration à l’aéroport, avec une mine d’enterrement de circonstance, n’a trompé personne. Elle n’a rien à voir avec la décision historique de 2005 de mettre en place un plan jaxaay et de décaler et/ou regrouper les élections. Macky, encadré par le régime UPS/PS en pantalon et en culotte courte, ne peut pas aller loin.

Ce séminaire vient à son heure. Après les six mois du régime de Macky marqués par l’immobilisme et les mensonges, c’est aujourd’hui la fin des illusions. L’incapacité congénitale du régime à aller de l’avant, la disposition de notre peuple et de tous ses segments à défendre et à élargir ses droits, font qu’aujourd’hui nous avons une poudrière politique et sociale.
La position que vous voulez occuper aujourd’hui est la vôtre. Vous devez, en politique, anticiper, formuler, formaliser, confronter vos modèles à la réalité. Il n’y a pas de politique sans anticipation. Votre rôle est d’aider, par la théorie et la connaissance, à assimiler et à comprendre. Dans le dernier quinquennat du Président Wade, à dire vrai, vous n’avez pas pu jouer ce rôle. Peut-être trop pris par les postes que vous occupiez ou prépariez à occuper dans les cabinets ministériels et dans l’administration. Peut-être aussi que notre parti, trop impliqué dans la gestion du pays, suffisant peut-être par moments, n’a pas jugé utile de se tourner vers vous, alors que sans vous, il n’y a plus de boussole. Notre parti, parti qui s’était fixé comme objectif de conquérir et de gérer le pouvoir, s’est appuyé sur son programme, ses structures et son mode de fonctionnement centrés sur un homme d’exception. De tels hommes hélas ne se reproduisent pas de si tôt. Il faut des décennies sinon des siècles pour reproduire dans un pays de tels hommes. Nous n’en avons pas aujourd’hui. Comme disait Macky SALL s’adressant à A. Wade «  Vous êtes pour le Sénégal et l’Afrique, ce que Napoléon fut pour la France. À chaque fois que l’on eut besoin d’un homme et d’un seul, tous les esprits se sont tournés vers vous, Maître … Comme Roosevelt qui, en 1929, tira l’Amérique de la grande récession par la politique des grands travaux, vous avez mis le Sénégal sur orbite pour en faire un pays émergent, grâce à vos vastes chantiers qui ont fini de redonner aux éléphants leurs couleurs naturelles ».

Guidé par cet homme d’exception qui avait dans sa tête les modèles à dérouler, notre parti n’avait pas jugé utile de s’asseoir de temps à temps et de penser. Peut-être une ou deux fois avons-nous tenu des séminaires de réflexion mais la réflexion ne doit pas venir seulement d’experts extérieurs au parti et au pays, mais aussi et surtout d’experts, de cadres engagés dans la lutte pour le pouvoir. L’inexistence d’une structure de cadres appropriée pendant le quinquenat 2005-2012 ne nous a pas servis. La théorie, l’analyse et la conception sont utiles et même indispensables. Il vrai qu’on peut penser comme Goethe qui faisait dire à Memphis dans « Faust » que « la théorie est grise, mon ami, mais l’arbre de la vie reste éternellement vert ». La théorie pour la théorie est futile mais entre vos mains, mise à la disposition de tout le parti, formulée en fonction des niveaux de perception et de compréhension des uns et des autres, partagée, la théorie peut être un formidable levier, un accélérateur de la marche vers la reconquête du pouvoir.

Je me félicite que vous ayez choisi des femmes et des hommes d’expérience pour porter les communications dans les différents ateliers. Votre séminaire fera date. Nous attendrons avec impatience les résultats. Ceux-ci seront, bien entendu, portés pour appréciation au secrétaire général national et seront discutés, partagés par le parti et l’ensemble de ses structures. Ils pourront être la base sur laquelle le nouveau parti, avec ses nouveaux paradigmes, sera fondé.

En félicitant vivement la FNCL et son bureau pour cette initiative et en souhaitant pleins succès à vos travaux, je déclare ouvert le séminaire de la FNCL intitulé « Quel PDS dans un environnement politique en mutation. »  Je vous remercie de votre aimable attention

 

5.Posté par Walo le 17/11/2012 13:59
Tout ce que je sais c'est que la montagne va accoucher d'une souris. Tout ce que cet homme a, il l'a donné à ses parents, aider les étudiants, soigner les malades,amener les gens à la Mecque et payer les études us gens comme Doudou Diaw qui vient d'être nommé graçe à la générosité de Oumar sarr

4.Posté par Naar le 17/11/2012 13:56
Il à parfaitement raison. Le principe c'est la liberté et l'exception la restriction

3.Posté par Kawtef le 17/11/2012 13:54
 Diaba Mbodj la mère de doudou Diaw est une garce. Qui est le père de doudou Diaw n'est ce pas amadou Ndiaye, qui est le père de yoro et de Diombass .alors comment tu peux avoir un mari et être dans les liens du mariage et avoir des fils de pères différents.je confirme que c'est une pute et c'est ce qui explique la rage des Diaw et particulièrement de doudou contre les gens qui réussissent et sont bien nés.Vous allez comprendre pourquoi il s'acharne sur Oumar Sarr son bienfaiteur car il se dit pourquoi chez Oumar tout le monde est ingénieur et gagne bien sa vie,à une maison alors que lui sans Oumar il serait clochard aujourd'hui.

2.Posté par Loly le 17/11/2012 13:52
Doudou Diaw BAKHAW ou Diaw Bordel un monstre ? 

Les faits rapportés ici sont d’une telle gravité et paraissent peu vraisemblables ; mais ils sont de la stricte vérité ,cher lecteur faites un effort auprès des daganois pour recouper ces informations , elles sont à 99% vraies. 
Appartenant à un milieu familial modeste et de batards pour ne pas dire misérable Doudou Diaw BAKHAW  a toujours souffert de son passé ; et en tire une soif inextensible de revanche sociale. 
Il a vécu toute son enfance dans une misère noire, toute sa famille, ses parents et ses frères habitaient dans une seule case au quartier de Ndeugeum à Dagana . Sa maman était une pute son père Bakhaw un ivrogne.
Le père de Doudou Diaw et de Diombass a vécu jusqu’a sa mort quasi nu, marchant pieds nus portant comme seul habit une culotte transparente qui laissait deviner ses attributs virils parce que il etait toujours en état d'ébriété .
Aucun daganois n’a  jamais vu le père de Doudou Diaw prier ou aller à la mosquée, il a toujours vécu comme païen jusqu’à sa mort et rien de surprenant car il se définissait comme un ceddo.
Avec un tel père taré , Doudou Diaw  avec ses frères et sœurs ont grandi dans leur famille maternelle .Ils étaient nourris et entretenus par la famille de Oumar  sarr .C'est ce dernier qui a presque ramassé Doudou Diaw dans la rue et l'a amené au Cesag en payant sa formation pour l'obtention d'un diplôme en économie de santé.Oumar Sarr a ensuite fait recruter Doudou Diaw au ministère de la santé.C'est ce même Oumar Sarr qui a amené sa mère Diabe Mbodj à la Mecque.
Devenu Rancunier et haineux Doudou Diaw  a manifesté une grande ingratitude à l’égard de la famille de oumar sarr. Doudou Diaw  par pure méchanceté n'arrive jamais a pardonner a Oumar sarr l'immeuble R+1  qu'il a offert a son frere Dionbass a Dakar .
C'est cet homme la qui après la mort de son père et soutenu par son frère Diombass qui a dit à l'endroit d'une de ses sœurs qu'elle ne peut pas hérité car BAKHAW n'est pas son père. 
Feu El Hadj Abdoul Aziz SY Dabakh disait “Nit Bakhna Lay ko ay mbookaam”. 
Doudou Diaw  n’est qu'un crapule.Un homme d'une moralité douteuse et j'allais oublier d'une naissance même douteuse et  que sa famille est la plus sale de la Commune de Dagana.

Sa méchanceté s’adresse aussi à ses proches dont son frère Diombass.. Au début des années 2000, Doudou Diaw fut presque l'esclave de Oumar Sarr qui l'utilisait que pour faire passer ses messages.Militant du Ps doudou Diaw était utilisé par Oumar Sarr pour avoir des infos de tout ce qui se fait au Ps.
Et pourtant, dans leur maison a dagana tout le monde était témoin des mœurs abominables du père de doudou Diaw BAKHAW , qui lors de ses beuveries couchaient systématiquement avec  sa fille Bineta Diaw.
Pour dementeler le Ps, Oumar Sarr chargea son homme de main Doudou Diaw  de convaincre des responsables socialistes à transhumer.Pour cette basse besogne Doudou Diaw  reçut des mains de Oumar Sarr une somme d'argent avec laquelle il commença construire sa maison à Dagana qu'il n'arrive plus à terminer.

Ce n’est pas seulement sa famille qui est victime de sa méchanceté, les autres daganois en sont chaque jour victimes. 
En 1998 Quand l’ambassadeur du Sénégal à l’UNESCO ,Amadou Aly DIAW de retour du Maroc voulut investir dans l’agriculture et le social à Dagana  Doudou diaw mena une féroce campagne de dénigrement, de calomnies sur ses origines  alors que cet homme est son oncle.
.Lors d’une réunion de cette famille à Bopp l’ambassadeur Amadou Aly DIAW enragé a failli tirer des coups de feu sur son neveu Doudou Diaw.
En 2007 quand le Président Abdoulaye WADE envisagea de nommer l’inspecteur général d’Etat Mouhamadou Matar CISSE actuel directeur général des douanes au poste de Ministre Directeur de Cabinet, Doudou diaw et sa famille forte en calomnie , en mensonge et d'elucubration initia une campagne de denigrement d’enfer contre cette décision, insinuant que CISSE avait demandé à sa famille de voter pour le candidat du REWMI. 
Pire Doudou diaw initia une lettre adressée  au Président Abdoulaye WADE indiquant que l’inspecteur général d’Etat Mouhamadou Matar CISSE diffamait Madame WADE et son fils Karim .N’eut été la vigilance du Président Abdoulaye WADE,la carrière du jeune inspecteur général d’Etat aurait été brisée. 
Toujours dans son acharnement contre Mouhamadou Matar CISSE , doudou Diaw lança  des tracts diffamatoires à l’égard de Feu le père de Matar CISSE Alassane Cissé Atou par ailleurs oncle maternel de la Sénatrice Aida NDIONGUE. 
Quand d’autres cadres daganois osèrent politiquement soutenir au Walo Oumar SARR ,la famille de Doudou diaw mena de virulentes campagnes contre eux accusant certains de deum ou de batard et d’autres d’esclaves. 
En 2007, apres que toutes leurs tentatives de déstabilisation aient échouées, sa famille commet  une incendie chez un ami de Oumar Sarr Feu Birahim Sall un entrepreneur agricole Quelques jours après Birahim Sall mourut dans l’incendie de sa maison dans des conditions mystérieuses. Le jour de l’incendie l’oncle de Birahim Sall l’entrepreneur Cheikh CISSE et son frère Djibril Fall SALL n’hésitèrent pas à accuser publiquement La famille Diaw d’être le principal commanditaire de l’incendie et d’avoir assasiné Birahim SALL. 
Son seul délit, être l'ami de Oumar Sarr.

1 2


Dans la même rubrique :