Oumar Hassimou Dia pour ‘’un statut particulier’’ pour la Casamance


Oumar Hassimou Dia pour ‘’un statut particulier’’ pour la Casamance

Oumar Hassimou Dia, candidat à l’élection présidentielle du 26 février, a confié à l’APS que s’il est élu ses priorités porteront sur le règlement définitif du conflit en Casamance qui passera par un référendum pour ‘’un statut particulier’’ de cette région, la lutte contre le gaspillage et la corruption au sein du gouvernement et de l’administration.

‘’Nous avons une solution pour le conflit casamançais. Il y a trois aspects sur lesquels il faut travailler. Le premier, c’est le désenclavement de la Casamance par la construction d’un chemin de fer reliant cette partie du pays au reste du Sénégal’’, a affirmé Dia.

‘’Le deuxième aspect, a-t-il ajouté, c’est que les gens travaillent à une parfaite reconnaissance de toutes les cultures de ce pays : celles des Halpulaar, des Joola, des Sereer, etc. Il faut une certaine égalité entre les cultures de ce pays. Le troisième aspect, c’est l’ouverture de négociations avec un contenu.’’

‘’Il faut des accords avec un contenu. Le contenu, c’est quoi ? C’est un statut pour la Casamance. Je pense que dans notre politique de décentralisation, on peut arriver à doter la Casamance d’un statut particulier, qui sera discuté par toutes les parties’’, a-t-il expliqué.

Ainsi envisage-t-il d’organiser ‘’un référendum sur le statut de la Casamance’’. ’’Les populations doivent être sensibilisées sur ce statut. […] Il faut ouvrir des discussions sérieuses autour d’un statut particulier de la Casamance’’, a-t-il souligné.

Il a également relevé que ses ‘’100 premiers jours au gouvernement seront consacrés à la révolution des mentalités’’. Cela consistera, a-t-il fait savoir, à ‘’créer au sommet de l’Etat une équipe très responsable, qui travaillera à la réduction des dépenses de l’Etat’’. ‘’Nous allons rationaliser nos ressources, éviter la gabegie, la corruption et le gaspillage.’’

’’Autre chose qu’il faut faire de manière urgente, c’est la création d’une banque d’Etat chargée de la petite industrie. Il s’agira d’encourager la création de petites industries de transformation, partout. Cela me semble extrêmement important, parce que ce sera le début de la résolution du chômage des jeunes’’, a encore dit le candidat à l’élection présidentielle.

En matière d’éducation, Dia est d’avis qu’il faut ‘’donner à l’enseignement une finalité’’. Cela reviendra, a-t-il expliqué, à ‘’planifier l’enseignement en fonction des besoins de formation du pays’’.

‘’Il faut, sans cesse, continuer à améliorer les conditions de travail des enseignants et des étudiants, les motiver matériellement et moralement’’, a-t-il affirmé.
APS

Vendredi 10 Février 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016