Oulampane : L’armée ouvre le feu sur des élèves et fait deux blessés


Oulampane : L’armée ouvre le feu sur des élèves et fait deux blessés
DAKARACTU.COM - Après les policiers et les gardes pénitentiaires, voilà que l’armée s’y met à son tour. Selon nos confrères du journal ‘’L’As’’, après la mort du jeune ressortissant du village insulaire de Pointe Saint-Georges par bavure militaire, et un quinquagénaire mort dans les mêmes circonstances à Bignona, la grande muette s’est encore illustrée de bien triste manière hier dans le département de Bignona, précisément à Oulampane. Cinq (5) soldats en cantonnement dans le village qui voulaient disperser les élèves en grève et qui avaient barré la route, ont usé de leurs armes. Manquant certainement de maîtrise devant l’intransigeance des manifestants, ils ont tiré à bout portant sur la foule. L’irréparable s’est alors produit : deux des élèves (Baboucar Badji candidat au BFEM et Aboubacar Mignane Coly en classe de 5ème) ont été grièvement blessés selon "l'As". Ces derniers ont été immédiatement transportés au poste de santé dudit village avant d’être transférés à l’hôpital régional de Ziguinchor aux services des urgences. Mais devant la gravité de leurs cas, un avion militaire a été dépêché à Ziguinchor et les blessés évacués d’urgence sur Dakar. Totalement furax à cause de cet incident, les élèves ont alors décrété un mot d’ordre de grève de 72 heures pour exiger toute la lumière sur cette affaire et des sanctions contre les coupables. Le péché des élèves : barrer la route pour réclamer de meilleures conditions d’études, mais aussi des professeurs de philosophie et de Sciences de la Vie et de la Terre (SVT).

Vendredi 17 Janvier 2014
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016