DAKARACTU.COM

Où s’arrêtera la contestation de la décision du Conseil constitutionnel ? (Par Cheikh Yérim Seck)


DAKARACTU.COM Dakar a traversé la nuit dans un climat de guérilla. Des jeunes opposés à la recevabilité de la candidature d’Abdoulaye Wade ont dressé des barricades, brûlé des pneus, transformé la capitale en champs de bataille... Le point culminant de la violence a été atteint avec le lynchage à Colobane d’un policier qui a trouvé la mort.
Une mort de trop dans un pays que le monde entier croyait avoir dépassé ce type de barbarie dans la construction de son projet démocratique.
Après s’être retirés hier de la Place de l’Obélisque, sous la charge de la police, les leaders du Mouvement des forces vives du 23 juin (M23), réunis sous la bannière de la défense de la Constitution et de la lutte pour le départ de Wade à l’issue de son présent mandat, voulaient y retourner hier nuit. Avant de décider de poursuivre les actions à partir de ce matin. Réunis non pas au siège de la Raddho mais dans une maison voisine - pour évidemment ne pas être repérés -, ils ont arrêté de poursuivre le combat sous des formes diverses. A commencer par un recours devant le Conseil constitutionnel pour l’amener à déclarer l’invalidité après avoir reconnu la recevabilité de la candidature de Wade. Ils s’acheminent vers un recours conjoint, pour plus d’efficacité, au lieu de les multiplier en se répétant. Car tout candidat a le droit d’attaquer la validité de la candidature d’un autre. Les adversaires de Wade ont également appelé leurs partisans et sympathisants à marcher sur le palais. Un mot d'ordre lourd de dangers dans une capitale totalement bouclée par des forces de l'ordre sur-armées.  
Abdoulaye Wade, quant à lui, a déclaré n’être pas surpris par la décision du Conseil constitutionnel et appelé ses adversaires à la respecter.
Tout comme l’ambassade des Etats-Unis qui, en dépit de l’hostilité des dirigeants américains à la candidature de Wade, a appelé l’opposition à se conformer à l’arrêt de la haute juridiction.
Dakar s’est réveillée en cette fraîche matinée sans fumée de pneus brûlés ni crépitement de grenades lacrymogènes. Va-t-elle renouer avec la tranquillité qui fait son charme ? Son calme matinal annonce-t-il la tempête ?




Samedi 28 Janvier 2012
Notez


1.Posté par kholal le 28/01/2012 09:01
Quel pays! Dommage pour Wade, l'histoire retiendra que c'est sous son magistére que ce pays s'embrasera.

2.Posté par Alain le 28/01/2012 10:44
Aprés la recevabilité, peut-on s'attendre à ce que le conseil constitutionnel déclare l'invalidité de la candidature de Abdoulaye Wade ? Rien n'est moins sûr. Ce qui est certain, c'est que seule une pression sur le pouvoir fera reculer Wade. Il ne connaît que le rapport de force. Que le Peuple reste mobilisé ! La vérité finira par triompher.

3.Posté par Hamet Diagne le 28/01/2012 13:23
Hélas! Je ne voterai sûrement pas pour Wade. Je ne voterai pour personne. Je voterai blanc. La classe politique sénégalaise dans son ensemble a fini de dévoiler au monde sa faillite morale, son ineptie et son goût immodéré du pouvoir qui la pousse à vouloir embraser le pays sur l'autel de leurs ambitions. Dans l'euphorie de l'Alternance, tout le monde, Wade y compris, était d'accord pour la limitation des mandats présidentiels à deux. Il l'a lui-même confirmé par la suite, à l'issue de cette victoire en 2007. Il s'est publiquement dédit, encouragé en cela par sa horde de thuriféraires collabos. Faillite morale de la plus haute institution du pays!
Ineptie de l'opposition dite significative mais composée de pieds nickelés de première catégorie, toujours en retard sur des combats essentiels. Pourquoi ce silence assourdissant quand Wade pour la première fois a annoncé sa candidature? Pourquoi ne pas avoir mis la pression en son temps pour récuser la nomination de Cheikh Tidiane Diakhaté et des membres "douteux" du CC, au lieu de se contenter de déclarations et allusions vagues. Sachant que tout devait aboutir au CC, pourquoi avoir accepté d'y déposer leurs candidatures et attendu son délibéré?
Faut-il mettre le feu ensuite, pour ensuite essayer de reconstruire alors que le retard déjà accumulé est considérable? J'ai longtemps attendu, espéré q'une voix responsable et courageuse retentisse au sein de l'opposition pour enfin tenir un langage de vérité au peuple et se dire leurs vérités. Mais non, ils ont préféré hurler avec les loups. Pour noyer le silence assourdissant de leur conscience? N'acceptons plus d'être pris en otage par des gens qui ont fini de nous étaler à suffisance leurs limites. Basta!

4.Posté par mbayebousso le 28/01/2012 13:51
Le pays s'embrase à cause d'une seule personne: Karim. J'aurais bien aimé voir son visage quand son père a dit "MA WAXONE WAXETE" Se sont-ils regardés dans le blanc de l'oeil? Quelle honte!!!

5.Posté par GSI le 28/01/2012 14:03
Voici un Stage qui devrait vous plaire et dans lequel vous apprendrez à identifier clairement les principaux obstacles à une saine et authentique confiance en soi, mais surtout comment acquérir ou développer cette confiance.

« Découvrez comment Vous Pouvez en finir avec la Peur de Prise de Parole en Public, le Manque de Confiance en Soi, le Stress, l'Anxiété, les Angoisses, la Timidité et la Déprime ... "

Renseignements : gsi_gsi@ymail.com: 00221 77O355195

6.Posté par Nettoyeur le 28/01/2012 14:39
La contestation ne s'arretera que lorsque WaxWaxeet comprendra que ceci n'est pas le fait de l'opposition "républicaine - mon oeil!", mais de tous les Senegalais lambda, même mourides (puisqu'il parle un peu trop de son appartenance à cette confrérie - ce dont tout le monde doute), ces Senegalais lambda qu'il n'a pas arrêté d'humilier et faire souffrir : jamais délestage n'a été si subi que sous le magistère de ce beau parleur, jamais la vie n'a été aussi chère que sous WaxWaxeet, l'insalubrité si chronique, aggravée par les innondatiions, l'incapacité de gérer ce besoin de base qu'est la collecte des ordures, jamais les hôpitaux n'ont été si délabrés aggravant le véritable problème de santé publique auquel le Senegal fait face, avec les pandémies qui rongent la banlieue pauvre et qui n'épargnent personne (tuberculose, dingue, hépatite, ...), jamais nos guides spirituels n'ont été si humiliés et ramenés à leur triste conditiion humaine par des cadeaux matériels si empoisonnés, humiliés lors de la construction du monument de la déchéance lorsque WaxWaxeet a fait référence aux statues de la vierge Marie dans les églises, à la supposée passivité de Cheikh Ahmadou Bamba devant la statue de Faidherbe, humiliés lorsqu'il a rajouté que chaque père de famille, chaque imam Senegalais avait autant assez de choses infamantes de quoi s'occuper au sein de sa famille aulieu de s'occuper des sa fameuse statue, jamais les Senegalais n'ont été autant humiliés que lorsqu' il a clamer haut et fort qu'il ne voit personne capable de lui succéder au Senegal, lui qui est qui même? (Comme disent nos cousins ivoirens). lui qui 'aurait rien sans la volonté d'ALLAH qui s'est manifesté par le vote du peuple Senegalais. D'autres ont fait le Senegal avant lui, et, je le ramène à ce que Aminata Tall lui disait par presse interposée, ses ancêtres sont loin d'avoir été des plus visibles parmi ceux qui ont fait ce Senegal; si on devait revenir à la monarchie, "nguur gui amna niouko gueuna yeyoo dommam ci rewmi"! Il a a fait sa part et l'histoire le jugera. D'autres continueront et s'il plait à ALLAH mieux que lui. Pour finir, je me demande vraiment s'il a vraiment quitté la franc-maçonnerie, s'il croit en ALLAH, lui qui a dit devant la presse, à Touba, lors d'une visite au khalife, que personne ne fera plus que ce qu'il a ou va faire pour Touba, et ce jusqu'à la fin des temps! ASTAKHFIROULAH! Q'UALLAH LUI PARDONNE PUISQU'IL NE SAIT CE QU'IL FAIT OU CE QU'IL DIT! Mais qu'a t-il fait pour Touba?

7.Posté par Cool Raoul le 28/01/2012 14:43
On comprend mieux ce que Ndéné est allé faire au CC durant deux heures: potasser les dossiers des candidatures, et donner des instructions aux Cinq Sots.

Ils savent très bien que de disqualifier quelqu'un sur la base des signatures pose un problème épineux, compte-tenu des délais. Tout est calculé et réglé comme du papier à musique; le régime nous montre à nouveau le niveau de sa bassesse, et personne ne devrait s'en étonner.

Jamais le Pouvoir au Sénégal n'aura été aussi centralisé, et aussi brutal dans tous les sens du terme.

Quand enfin ce vieux fou et ses catins seront de l'histoire ancienne, il sera important d'apporter à la Constitution les modifications nécessaires à ce que ce type de super-concentration des pouvoirs à la Présidence ne puisse plus se produire. Sachez que dans une république, une des principales fonctions de la Constitution est de LIMITER le pouvoir des dirigeants.

Je ne me fais aucune illusion sur la suite à court terme, et les crétins qui se contentent de dire qu'il faut simplement aller voter croient certainement que ces élections ne sont pas truquées, comme ce cirque pseudo-juridique n'aurait pas été truqué. Les élections seront truquées, et on le voit déjà à cette liste d'électeurs dont un million parmi les votants sont improbables ou fictifs.

Les Sénégalais ont-ils des convictions, ou simplement des intérêts ? Le changement ne survient qu'avec la force des convictions.

8.Posté par manson le 28/01/2012 15:02
Wade gagnera les elections c sur é certain ......prkw croyé vou kil é sur de gagné lé election au 1er tour tou comme il croyé dur comme fer ke le Conseil Constitutionnel allé validé sa candidature ???
pck tou simplement lé resultat des futur election son déja sorti é son en leur possession vou perderé votre temp a allé voté
C des mafioso comme AL PACONE ou TONY MONTANA il pren toujour 2 ou 3 coup d'avance sur sé ennemis

9.Posté par Nettoyeur le 28/01/2012 15:22
Mais jamais d'avance sur ALLAH!

10.Posté par Aliou Faye le 28/01/2012 20:40
Méfiez-vous de ce site (dakaractu) qui fait tout pour décourager toute résistance à la forfaiture de wade. Voyez-moi ces photos qui ne montrent pas les manifestants déterminés, mais au contraire, un important dispositif policier, comme pour dire à tout le monde "gare à celui qui osera dire non à wade". Ces photos sont une suite logique qui tente de prouver les menaces de Ousmane Ngom et de Wade contre toute manifestation. CYS ferait mieux de publier les photos des sénégalais, les vrais, les patriotes.

11.Posté par DeZig le 29/01/2012 00:37
ALiou Faye, n'oublie pas que CYS est un produit de Jeune Afrique. Toujours flu ce Monsieur. Parfois j'ai l'impression que c'est une veritable taupe que nou avons la. Vivement l'avenement d'un site plus objectif.

12.Posté par Le diable ahmet khalifa le 29/01/2012 14:26
CYS soit objectif et crédible qu moins une fois dans ta vie. On sait que tu travaille exclusivement pour Wade.
On sait pertinemment que dans ses 5 sages y a que le professeur Jacob Ndiaye qui a invalidé la candidature de Wade(homme honnête et intégre



Dans la même rubrique :