Orientations et nouveaux métiers : « 65% des métiers de la prochaine décennie ne sont pas encore connus »


Orientations et nouveaux métiers : « 65% des métiers de la prochaine décennie ne sont pas encore connus »
65% des métiers de la prochaine décennie ne sont pas encore connus a fait savoir Marie Hélène Cuenot, présidente de l’association Futurible une plateforme d’information, d’aide au choix pour l’orientation des jeunes. « On ne sait pas quels sont les métiers de la prochaine décennie, le monde est en expansion de technologie en particulier d’ouverture à l’international.  Nous ne pouvons plus former des chômeurs, cela coûte cher et provoque beaucoup de désillusions », dira-t-elle.
Selon Mme Cuenot qui tenait un point de presse en prélude de l’organisation de ce Salon, « nous avons mis nos forces en commun devant un constat. 50% des sénégalais ont moins de 20 ans et très peu arrivent  à poursuivre des études et il y  a un manque crucial d’accueil au niveau du lycée et de l’enseignement supérieur », indiquera-t-elle pour situer les objectifs de la mise en place de cette plateforme.
Mme Cuénot d’assurer qu’il y  a par ailleurs un développement certains d’écoles supérieures qui ne passent pas par le CAMES et qui n’ont pas d’accréditation, « alors il faut que l’on dise aux jeunes qu’il y a de bonnes voies et de moins bonnes voies ».
Futurible qui sera organisé les 12, 13 et 14 janvier 2016 au Grand théâtre national de Dakar se veut donc un cadre qui leur permet réellement de choisir, mais aussi d’être accompagné pour poser leurs questions dans un cadre pluraliste.
Mardi 22 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :