Option préventive d’interdiction de la Burqa : La Cojer se dévoile

La Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) s’est félicitée hier de l’option préventive prise par le Chef de l’Etat, Macky Sall, à propos du voile intégral.


Option préventive d’interdiction de la Burqa : La Cojer se dévoile
«La Cojer nationale félicite son Excellence Monsieur Macky Sall Président de la République de l’option préventive prise d’interdire le port du voile intégral au Sénégal», a mentionné la jeunesse républicaine, hier. «Ceci, ajoute-t-elle dans une déclaration, en parfaite corrélation avec notre tradition et notre histoire pour un Islam de paix et de dialogue qui a longtemps caractérisé notre pays. En attestent d’ailleurs les propos des différentes personnalités religieuses connues pour leur droiture.»
Pour Thérèse Faye Diouf et ses camarades, la lutte contre le terrorisme nécessite des mesures fortes pour permettre à nos concitoyens de vaquer à leurs occupations en toute quiétude. En prenant cette décision, font-ils comprendre, le Président de la République montre encore une fois de plus sa détermination et son engagement à œuvrer pour un Sénégal émergent, dans la paix et la solidarité.
«N’en déplaise alors ‘’au front pour la dévolution monarchique’’ et à leurs alliés circonstanciels qui cherchent toujours à arriver premier au concours de l’irresponsabilité et du manque de discernement à toute épreuve. Leur posture démontre tout simplement une mauvaise foi de leur part», laisse entendre ensuite la Cojer.
Pour les jeunesses républicaines, le Chef de l’Etat «n’a jamais cessé de monter l’intérêt et la considération qu’il accorde à la religion comme le démontre à suffisance le programme de modernisation des cités religieuses (Tivaoune, Kaolack, Touba, Yoff layenne, etc.). Aussi, nous rappelons à l’attention des sénégalais le projet novateur d’appui à la modernisation des Daaras (Pamod) d’un coût de 10 milliards qui prouve si besoin en était la place qu’occupe la religion dans le Pse.»

«L’Assemblée nationale ne saurait fonctionner au gré des humeurs d’un vieux politicien»

Sur un autre plan, Thérèse Faye Diouf et Cie exhortent les députés à «honorer leur mandat, en toute responsabilité, en poursuivant les travaux de commission pour le vote du budget 2016 qui marque toute l’ambition du Gouvernement à trouver des solutions durables pour un Sénégal
Emergent.»

«Les turpitudes du Pds et compagnies ne devraient aucunement les détourner de leurs missions essentielles, indiquent-ils. En outre, nous félicitons le Président de l’Assemblée nationale et le groupe parlementaire de Benno Bokk Yaakar pour toutes les mesures prises pour permettre le bon fonctionnement de l’institution parlementaire. L’Assemblée Nationale n’est pas une tontine familiale et ne saurait fonctionner au gré des humeurs d’un vieux politicien qui refuse d’accepter toute contradiction et démocratie dans son parti et dont la seule volonté est de poursuivre son entreprise de dévolution monarchique pour placer son fils au-dessus de tous les Sénégalais. Elle ne saurait non plus être le lieu de règlement de compte propre à un parti dans son fonctionnement interne et qui ne concerne ni de près ni de loin l’Assemblée nationale.»
Une occasion saisie, enfin, pour féliciter le Gouvernement pour toutes les mesures prises pour un bon déroulement de la campagne arachidière à partir du 16 novembre 2015 avec 11 mesures clés notamment la fixation du prix à 200 f après avoir relevé le défi de la production.»
Vendredi 13 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :