Opa Nguette, FC Metz sur sa première sélection avec le Sénégal : « Ma famille a même organisé une petite fête… »

Appelé pour la première fois en sélection sénégalaise, Opa Nguette, le milieu de terrain du FC Metz, a honoré ses deux premières capes (dont une titularisation face au Nigeria).


Opa Nguette, FC Metz sur sa première sélection avec le Sénégal : « Ma famille a même organisé une petite fête… »
• Première convocation avec le Sénégal, première titularisation face au Nigeria (1-1). Une (bonne) surprise ?
« C’est surtout une immense fierté pour moi mais aussi vis-à-vis de ma famille et de mes proches. C’est un honneur de représenter son pays. Est-ce que je m’attendais à débuter le match ? Honnêtement, au regard des entraînements et de l’arrivée décalée de certains joueurs, je n’ai pas été trop surpris. »
• Vos impressions ?
« Je pense que ça s’est plutôt bien passé. Mes coéquipiers m’ont mis à l’aise et j’ai donc abordé cette rencontre assez relâché. On m’a conseillé de me faire plaisir avant tout, de m’éclater sur le terrain. Avec beaucoup de sérieux évidemment. »
• Est-ce que votre coéquipier Sadio Mané, formé au FC Metz, vous a glissé quelques mots ?
« Il m’appelle le "petit Messin" ( sourire ). On a parlé, de la sélection mais aussi un peu du FC Metz. Sadio, c’est un exemple. Son parcours démontre que le travail peut mener très haut. »
• Lors du second match, contre la Côte d’Ivoire (1-1, il est entré en jeu après la pause), vous avez croisé la route de votre partenaire de club Cheick Doukouré…
« Avant le match, on s’est un peu chambré sur les réseaux sociaux. Je lui ai notamment recommandé de faire gaffe à ses appuis ( sourire ). On a un peu discuté, mais une fois sur le terrain, on est devenu adversaire et on a fait abstraction de tout ça. »
• Vous êtes né à Mantes-la-Jolie et vous avez grandi en France. Quel est votre rapport avec le Sénégal ?
« Je suis né en France mais j’ai été élevé à l’africaine. J’ai la chance d’avoir cette double culture. Dès que je le peux, je me rends au Sénégal. En décembre, j’y ai ainsi passé une semaine. Une partie de ma famille vit en France, mais j’ai beaucoup de cousins, cousines, oncles et tantes au Sénégal. Je suis régulièrement en contact avec eux. »
• Comment ont-ils réagi en apprenant votre sélection ?
« J’ai reçu beaucoup de messages : ils étaient très heureux, ils ont même organisé une petite fête ( rire ). Ma mère, qui ne suit pas trop le foot, était également très contente et fière. C’est d’ailleurs la première à qui j’ai annoncé la nouvelle. Pendant quelques heures, ça a été notre petit secret. »
• Vous semblez très joyeux, voire épanoui, lorsque vous évoquez cette expérience avec l’équipe nationale du Sénégal. Peut-elle vous servir dans votre quotidien en club ?
« Bien entendu ! Même si la gestion des matches est totalement différente. J’espère que le plaisir que j’ai éprouvé en sélection va se prolonger avec le FC Metz. »
• Justement, comment jugez-vous votre saison sous les couleurs messines ?
« Je me sens vraiment bien dans cette équipe. C’est vrai, aussi, que j’ai connu quelques périodes difficiles avec des prestations moyennes voire mauvaises. Je m’accroche. Ces derniers temps, c’est mieux même si je sais que je dois être plus tueur et plus efficace. Ça va venir ! Tout comme l’ensemble de l’équipe, je dois rester bien concentré afin que nous puissions obtenir le plus rapidement possible ce maintien que nous méritons. »
 
Republicain-lorrain.fr
Samedi 1 Avril 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :