Olusegun Obasanjo "pas du tout surpris" par le déroulement du scrutin


Olusegun Obasanjo "pas du tout surpris" par le déroulement du scrutin

Le chef de la mission d’observation de l’Union africaine, Olusegun Obasanjo, a salué la "maturité" du peuple sénégalais lors du second tour de l’élection présidentielle, affirmant qu’il n’était "pas du tout surpris" par "le déroulement calme et apaisé" des opérations de vote.

‘’Je salue la maturité du peuple sénégalais parce que les choses se sont passées dans le calme et la paix. Je ne suis pas du tout surpris de l’issue de cette élection calme’’, a dit M. Obasanjo lors d’une conférence de presse, au lendemain du scrutin.

Dimanche soir, le président sortant Abdoulaye Wade a reconnu sa défaite en appelant son rival, un peu plus de trois après la fermeture des bureaux de vote, pour le féliciter après les premières tendances qui le donnaient largement en tête.

Pour l’ancien président nigérian, ‘’quelles que soient les volontés de manipuler les opérations de vote, dans une démocratie, c’est la volonté du peuple qui triomphe’’. ‘’On ne peut rien substituer à la démocratie.’’

Il a estimé que les tensions, appréhensions et inquiétudes du premier tour étaient ‘’compréhensibles parce qu’elles ont résulté d’une controverse profonde au sein de la société, notamment au sujet de la validité de la candidature du président sortant’’, Abdoulaye Wade.

‘’Les autres leaders politiques du continent peuvent s’inspirer de l’exemple de l’un des deux candidats constate que les jeux sont faits et appelle son adversaire pour le féliciter. Le président sortant a pris cette initiative, nous nous en réjouissons’’, a dit Olusegun Obasanjo.

Il a rappelé que quand il venait à Dakar cinq jours avant le premier tour de l’élection, la tension qu’il avait sentie était ‘’lourde’’, relevant qu’au fur et à mesure que le scrutin approchait, la tension baissait. ‘’Les appréhensions et les craintes ne se sont pas matérialisées par des violences’’, a-t-il indiqué.

Selon M. Obasanjo, l’expérience du premier tour montre que les gens ont eu plus confiance au processus, rendant les choses beaucoup plus simples avec les deux candidats restés en lice. ‘’Ce qui a résultat du second tour ne m’a pas surpris. Celui qui sort gagnant de cette élection c’est le peuple sénégalais’’.

Onze équipes composées de deux à trois observateurs de l’Union africaine chacune ont été déployées le 23 mars dernier dans les régions suivantes pour procéder à l’observation de l’élection : Dakar, Diourbel, Fatick, Kaffrine, Kaolack, Kolda, Louga, Saint-Louis, Thiès et Ziguinchor.
APS

Lundi 26 Mars 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016