Offre et cession de drogue en milieu carcéral : Les détenus de la chambre 11 avaient introduit du chanvre indien au Camp Pénal


Poursuivis pour association de malfaiteurs et tentative d’offre ou de cession de chanvre indien dans un établissement pénitentiaire, les détenus Matar Guèye, alias N'diaga et Mouhamed Sall, ont été jugés ce matin au Tribunal des flagrants délits de Dakar. Les deux pensionnaires de la chambre 11 du Camp pénal de Liberté 6 ont été surpris avec de la drogue le 6 juillet dernier, par le contrôleur de classe exceptionnelle Diadji N'diaye.
Une quantité de 150 grammes de chanvre indien a été retrouvé dans un plat à double fond portant une plaque d’identification enregistrée au nom des mis en cause. Au fond, on leur reproche d’avoir introduit du chanvre indien à l’intérieur de la Maison d’arrêt de Liberté VI. La drogue a été dissimulée dans un repas destiné à Matar Guèye alias N'diaga et Mouhamed Sall. Le plat a été déposé par une dame qui se trouve être la cousine de ce dernier.
Interrogés sur la provenance de la drogue, les prévenus, des récidivistes aux yeux du procureur de la République, ont avoué s'être cotisés pour se payer la drogue. Et, la peine encourue est lourde. S’il est reconnu coupable, le nommé Mouhamed Sall, qui purge une peine de 20 ans de travaux forcés, risque de voir son séjour carcéral prolongé. En fait, le procureur a requis 10 ans d’emprisonnement ferme contre Matar Guèye alias Ndiaga et Mouhamed Sall. Selon le parquet, les faits sont avérés et sont d’une extrême gravité. Il est d’avis que les prévenus ne sont ni plus ni moins que des trafiquants qui ont été pris la main dans le sac. Le délibéré sera prononcé le 20 juillet prochain...
Lundi 13 Juillet 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016