Octroi du statut de réfugié à 1 839 homosexuels sénégalais en Belgique : Assane Diagne d'Africa Check dément l'exagération du chiffre et parle de 319 cas


Octroi du statut de réfugié à 1 839 homosexuels sénégalais en Belgique : Assane Diagne d'Africa Check dément l'exagération du chiffre et parle de 319 cas
Des organes de presse ont indiqué, le mardi 8 décembre 2015, l'octroi du statut de réfugié à 1.839 homosexuels sénégalais, au cours des cinq dernières années par la Belgique. "Le chiffre est exagéré", selon Assane Diagne de Africa Check, un projet de la fondation AFP qui précise que la presse s'est trompée sur le chiffre  de 1.839. 

Il indiquera par la même occasion que d'après les données disponibles, le vrai chiffre serait à un peu plus de 300. Se demandant quelle est la source de l'organe ayant publié de telles informations, Assane Diagne indiquera qu'Africa Check a pris contact avec le cabinet de Theo Francken, secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, qui a promis, par courriel, de traiter notre demande « dans les plus brefs délais » ou de « la transmettre aux services compétents». Mais aucune réaction ne nous est parvenue jusqu’ici, note Diagne qui précise qu' en tout cas, Damien Dermaux du service Communication, Information et Presse du Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA ) de la Belgique a expliqué à Africa Check que « c’est bien le CGRA …qui se charge de l’évaluation de toutes les demandes d’asile introduites en Belgique ».
Et il a déclaré que l’information selon laquelle « 1 839 Sénégalais ont reçu leur titre de réfugié après avoir été reconnus comme homosexuels est fausse, et ces chiffres sont tout simplement fantaisistes ! »

Et pour cause, selon Dermaux, « sur les cinq dernières années (2010 – 2014), il y a eu en Belgique 1.781 demandes d’asile introduites par des personnes originaires du Sénégal et ce tous motifs invoqués à l’appui de leurs demandes d’asile confondues ».

Selon lui, le CGRA a pris durant la période de cinq ans allant de 2010 à 2014 « un total de 319 décisions de reconnaissance de la qualité de réfugié au bénéfice de personnes originaires du Sénégal et qui ont invoqué un motif lié à l’orientation sexuelle et identité de genre (cela concerne principalement l’homosexualité) ». 
Damien Dermaux a relevé que de manière générale, les demandes d’asile basées sur l’homosexualité « sont en augmentation en Belgique par rapport à la situation d’il y a quelques années. »

« 376 demandes d’asile – tous pays confondus – basées sur ce motif avaient été traitées par le CGRA en 2009, 528 en 2010, 823 en 2011, 1.059 en 2012, 1.225 en 2013 et 1.070 en 2014 (en légère baisse par rapport à 2013 donc) », a-t-il signalé. Pour 2015, a-t-il expliqué, « les chiffres ne sont pas encore disponibles puisqu’ils sont calculés seulement à la fin d’une année. »

Parmi les dossiers traités en 2014, 1.070 étaient des demandes d’asile basées sur une crainte liée à l’orientation sexuelle ou l’identité de genre. Ces demandes émanaient de 841 hommes et 229 femmes.

Sur ces 1.070 dossiers – tous pays confondus – 227 concernaient la prise en considération ou la non prise en considération de demandes multiples. Il y a donc eu, pour l’année 2014,  843 dossiers dans lesquels le CGRA a pris une décision au fond, c’est-à-dire une décision d’accorder ou non la protection internationale. Sur ces 843 dossiers traités au fond en 2014, 295 se sont clôturés par une décision positive (289 reconnaissances du statut de réfugié et 6 octrois de la protection subsidiaire), soit un taux de protection de 34,9 %.

Selon le CRGA, les demandeurs d’asile ayant invoqué ce motif en 2014 provenaient de 70 pays différents. Parmi ces 70 pays de provenance, les pays africains occupent le haut du « classement » en termes de nombre de ressortissants.

Il est important de rappeler qu'au Sénégal, l’homosexualité est pénalement réprimée et qu'au cours de ces dernières années, « beaucoup de personnes ont été condamnées pour actes ‘contre nature’ », a-t-il rappelé à Africa Check.
Avant de conclure, Assane Diagne laissera entendre que l'affirmation du site d’information est fausse, même si les demandes d’asile sont en hausse et parle plutôt de 319 Sénégalais ayant bénéficié de ce statut en raison de leur orientation sexuelle au cours des cinq dernières années.
Les mêmes chiffres indiquent toutefois que les demandes d’asile basées sur une crainte liée à l’orientation sexuelle ou l’identité de genre sont en augmentation par rapport à la situation il y a quelques années.

Ils révèlent que le Sénégal occupe la première place du top 5 des principaux pays de provenance en 2014 avec 249 demandes (parmi lesquelles 52 décisions de reconnaissance) en Belgique.

Les statistiques : 
Année            Nombre total de demandes d’asile en Belgique 
2010                                    252
2011                                    397
2012                                    534
2013                                 344
2014                                    254
Total                                   1781
     
          Source : CGRA de la Belgique

 

Année    Nombre de décisions de reconnaissance pour le Sénégal : 
2010                                     55
2011                                     94
2012                                     45
2013                                     73
2014                                     52
Total                                    319
 

         Source : CGRA de la Belgique
Lundi 14 Décembre 2015
Dakaractu




1.Posté par layanne le 15/12/2015 04:33
Toutes personne émanant de la communauté Sénégalaise vivant dans le territoire Belge avec statut de réfugié où à la quête d'une reconnaissance d'statut ont des
problèmes en rapport avec
l'homosexualite dans leur pays d'origine.



Dans la même rubrique :