Obama en Terres de la Téranga…


Obama en Terres de la Téranga…
Routes barrées, rues nettoyées, rafles de la police, inondations de forces de l’ordre, etc. : voilà le climat dans lequel se meuvent les dakarois ces derniers jours ! Et ceci ne devrait pas changer avant le 28 juin, date de départ du Président américain, Barack Obama…
En fait, Dakar est en parfaite effervescence ! Trois camps se renvoient des arguments !
Les premiers fustigent les mesures drastiques prises par l’Etat sénégalais pour l’organisation de la visite du président américain ! Ils ne trouvent pas d’explication au déploiement de toutes ces forces de l’ordre dans les rues de la ville. Ils ne comprennent pas pourquoi ils n’ont plus d’accès à certaines avenues comme celle de Roum. Ils trouvent honteux et ridicule tout ce nettoyage, ces peintures, ces mises à l’ordre ; et pensent que nous devrions dépasser l’ère du complexe des présidents occidentaux. De plus, ils s’interrogent sur ce que pourrait bien nous apporter une visite de Barack. Bref, ils en ont marre de tout ce cirque !
Au même moment, d’autres voient les choses sous un autre angle… Ils pensent que c’est un honneur que le président américain est choisi de visiter le Sénégal parmi tant de pays. Il est l’homme le plus puissant du monde avant tout et c’est le premier président américain noir. Ils sont ravis de l’accueillir en Terres de la Téranga et ont dans un petit coin de la pensée une petite lueur d’espoir quant à une quelconque aide au développement.
Le troisième camp, c’est MOI ! Etant quand même plus proche du premier que du deuxième, j’ai une vision un peu atypique de la visite d’Obama ! Tout d’abord, je suis en adéquation avec l’Etat sénégalais sur la forme ! Bien entendu, vous êtes d’accord avec moi que Barack Obama n’est pas n’importe qui. De ce fait, les dispositions sécuritaires ne sont pas les mêmes que celles qui auraient été prises à l’occasion d’une visite d’un député socialiste français. Nous sommes en train de parler du président des USA, c’est-à-dire une parfaite cible des organisations terroristes qui sont contre le régime de la maison blanche. Il ne faut nous mentir nous-même et croire en un complexe quelconque. La sécurité menacée perpétuelle du président américain explique toutes ces mesures ! Et juste cela ! Certains me diront que les mêmes mesures n’ont pas été prises pour Macky lors de son séjour aux pays de l’oncle Sam. Mais ce n’est pas la même chose les gars ! Macky est venu à 3 heures du matin à Yeumbeul escorté de quelques hommes seulement. Il n’est ciblé par aucune organisation armée ! Et en plus, il a été en sécurité aux USA ! Il a bénéficié du service des organismes de sécurité sur place ! Toute disposition est à la hauteur du concerné, c’est tout ! Et à propos du nettoyage des rues et des rafles, même si c’est un peu hypocrite de la part des autorités sénégalaises, je ne me plaindrai pas d’être débarrassé de la saleté, du désordre et des délinquants ! Bien sûr, je peux comprendre qu’on réclame une suite à tout cela. Il faut que cela se perpétue après le 28 juillet…
Voilà ! Je ne comprends pas ce vacarme. Je ne conforte Macky en rien, –au contraire- mais je pense juste que ces mesures s’imposent. Maintenant, tout excès est nuisible ; il ne faut pas priver ces honnêtes gens de vaquer à leur occupation.
Pour clore, je lui souhaite – à Obama – un bon séjour et lui conseille de visiter la banlieue et l’Université Cheikh Anta Diop. Ainsi, je pense qu’il aura un bien meilleur aperçu de Dakar. J’aurai même préférer qu’il vienne pendant l’hivernage pour profiter du spectacle des inondations mais ce n’est que partie remise. Et à ces centaines d’hommes d’affaires qui l’accompagnent, je dis : Discutez business mais épargnez nous de vos arnaques et de vos investissement venimeux. Plus jamais l’exploitation par la dette !

Weyssou Sokhna
Dakaractu2




Mercredi 26 Juin 2013
Notez


Dans la même rubrique :