OUSMANE SONKO SUR LA SORTIE DU PREMIER MINISTRE : " Tout ce qui a été dit dans la sortie du Gouvernement a été un exercice de blanchiment de Petro-Tim dont le gérant n'est personne d'autre que Aliou Sall, frère du Président Macky Sall "


Face à la presse, Ousmane Sonko, ex Inspecteur des Impôts et leader de PASTEF est revenu sur la gestion de la ressource pétrolière et gazière du Sénégal.
Selon Ousmane Sonko : " nous avons tous suivi la déclaration du Gouvernement qui a essayé de se laver à grande eau et qui en a profité pour se livrer à un exercice qui n'a pas sa place dans un débat d'idées ; c'est à dire une tentative d'intimidation par des menaces directes. Nous pensons que dans un débat d'idées et démocratique, il n y a pas de place pour ce type de comportement. Soit on a des arguments et on les fait valoir soit on en a pas, on abdique et on consent qu'on a tort. Depuis le temps que nous nous prononçons sur un certain nombre de questions, nous avons toujours dit que si des gens se sentent diffamés, injustement attaqués ou salis, ils ont toute la latitude de porter ces affaires là devant les tribunaux. Tout cet exercice de communication qui a duré plusieurs minutes qui fait près de 6 pages, en réalité, a été un exercice de blanchiment de Petro-Tim dont le gérant se trouve être monsieur Aliou Sall, qui se trouve être le petit frère du président de la République. Tout ce qui a été dit n'avait pour finalité que de blanchir cette entreprise et de toutes irrégularités qui tournent autour depuis l'octroi des permis jusqu'à la cession des parts. Vous aurez remarqué que dans la déclaration du Gouvernement, c'est à partir de la page 4 que le débat est escamoté. Je cite ce qui a été dit "Ce qui est important, comme il en est d’usage dans le secteur, par un acte dénommé « FARMOUT AGREEMENT » (ou accord d’affermage ou de cession de parts), TIMIS CORPORATION qui a eu par la suite à racheter la société chinoise à PETROTIM Limited, a procédé à la cession à KOSMOS ENERGY de 60% de ses droits et obligations de travaux sur les deux permis d’exploration de Cayar Offshore profond et Saint-Louis Offshore profond."
Voilà le seul paragraphe qu'il fallait retenir de cette déclaration qui a été faite à la presse. C'est ce paragraphe que nous allons décortiquer, commenter et vous montrer en quoi c'est un exercice de blanchiment. Il n'était pas nécessaire de citer KOSMOS dans cette affaire là puisque dans l'acquisition des 60% de Timis par KOSMOS, il n'y a rien à dire sauf les conséquences fiscales qu'on a pas cessé de réclamer dans toutes nos correspondances. C'est pourquoi dans la manière de frapper cette phrase, vous vous rendez compte qu'on ne parle de Petro-Tim qu'en passant. On nous parle d'autres entreprises alors que toute la gestion pétrolière de notre pays depuis lors n'a concerné que Petro-Tim.
Sur une déclaration de plusieurs pages, on en parle que dans cette petite phrase. On a essayé de passer en vitesse en tentant d'absoudre Petro-Tim. Dans la déclaration du Gouvernement, il y a des aveux de taille. Le Gouvernement a publié un certain nombre d'actes. Tout ce qui a été publié, c'est des contrats et des accords. En aucun moment, le Gouvernement n'a publié les fameux décrets. Les deux décrets qui posent véritablement problème, c'est le décret N°2012-593 et le décret N°2012-597, du 19 juin 2012 qui ont attribué les deux blocs à Petro-Tim. C'est à dire quelques mois après l'arrivée au pouvoir du régime actuel. Nous avons fait toutes les recherches, mais il est impossible de disposer de ces décrets. Pour ce qui est de Petro-Tim, on n'a qu'un seul décret et c'est celui qui a prorogé la concession à Petro-Tim. Ce que le presse doit demander au Gouvernement, c'est de publier le contrat d'acquisition entre Timis et Kosmos Energy. Ils doivent publier ce contrat comme les autres contrats publiés. C'est une exigence! Le gouvernement doit aussi publier le document de transfert de titres de Petro-Tim à Timis Corporation ainsi que les états financiers de Petro-Tim depuis sa création en 2012 jusqu'à sa vente en liquidation à Timis Corporation en 2014. Le Gouvernement du Sénégal doit publier ces documents. Pour ce qui concerne la cession Petro-Tim/Timis, le Gouvernement nous dit que Timis a racheté Petro-Tim. A défaut d'avoir les contrats qu'ils refusent de publier, nous nous sommes évertués à chercher. Nous avons un document que nous enverrons pour clarifier tout cela, car publié par les américains de Kosmos Energy "
Samedi 24 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :