OUSMANE CISSÉ, (APR) DIRECTEUR DES MINES RÉPOND A L’OPPOSITION « Le président de la République n’est pas un dealer politique mais un leader »

Fervent défenseur du président de la République, Ousmane Cissé responsable Apr se porte en faux contre ceux qui accusent son mentor de vouloir profiter du dialogue pour se rapprocher de ses autres frères libéraux. A l’en croire ceux qui parlent de deal n’ont rien compris. Pour lui le chef de l’Etat est un leader politique qui incarne l’espoir de tout un peuple.


OUSMANE CISSÉ, (APR) DIRECTEUR DES MINES RÉPOND A L’OPPOSITION  « Le président de la République n’est pas un dealer politique mais un leader »
Depuis la rencontre initiée par le président de République au palais présidentiel pour échanger avec les différents acteurs de la société, les réactions se suivent mais ne se ressemblent pas. Du côté d’une frange de l’opposition, c’est un dialogue de façade, de tromperie et de fourberie pour encore berner les sénégalais. Une idée que ne partage pas Ousmane Cissé responsable de l’Alliance pour la République. Selon lui c’est être de mauvaise foi en soutenant un tel argumentaire dans la mesure où presque toutes les couches de la société étaient représentées.
« C’est une invite qu’il a faite par devoir pour discuter l’état de la Nation. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre  cette idée de dialogue national. Il est à l’écoute de toutes les forces vives du pays. Le fil qui doit exister entre un pouvoir et son opposition, c’est le dialogue. Un dialogue permanent dans un système démocratique, ne fait que renforcer les relations» a soutenu avec véhémence le directeur des Mines et de la géologie. Au sortir de cette rencontre, le chef de l’Etat a pris la décision d’instaurer le 28 mai comme la journée nationale du dialogue. De son avis c’est une excellente chose que tout le monde doit magnifier. Cependant il en déduit que ce n’est pas à cette date seulement que les acteurs doivent dialoguer.
Au contraire suggère t-il « le dialogue doit être permanent et le 28 mai doit être le point de repère. On ne doit pas attendre que le pays soit dans une tension permanente pour dialoguer.  C’est un acte de décrispation et d’apaisement de cette tension ambiante. Maintenant pour cette l’opposition qui a boycotté cette rencontre, il faut savoir que c’est le cœur qui a parlé et ceux qui ont participé  à ce rendez-vous l’esprit ».
M Cissé de renchérir : «  c’est une opposition de cœur et non une opposition d’esprit. Elle veut dialoguer par presse interposée. Alors qu’elle avait une bonne occasion de s’adresser au chef de l’Etat. Le président de la République n’est pas un dealer politique mais un leader politique. Il a pris les sénégalais à témoin. Cette rencontre n’était pas fermée et ceux qui parlent de deal n’ont rien compris ».
« On ne peut pas fermer les yeux et bien regarder. Ce n’est pas possible. Le président est dans une phase de consultation, de concertation et de dialogue permanent. Il est à l’écoute des sénégalais. Ceux qui n’ont pas été à cette rencontre ont raté le train de l’histoire. La rencontre du dialogue national était le lieu indiqué pour Idrissa Seck », a fulminé le responsable apériste.  


La Tribune
Mercredi 1 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :