OFFENSE AU CHEF DE L’ETAT : Me Amadou Sall écope de 3 mois avec sursis

La Cour d’appel de Dakar a rendu, hier, son verdict sur procès de Me Amadou Sall. Déclaré coupable du délit d’offense au Chef de l’Etat, il a été condamné à une peine de 3 mois avec sursis. Cependant, les avocats qui se sont constitués pour sa défense ne savent pas encore s’ils vont déposer ou pas un pourvoi en cassation.


La sentence est tombée. Me amadou Sall écope de 3 mois avec sursis. L'ancien ministre de la Justice sous l’ère d’Abdoulaye Wade est fixé sur son sort. Il a été condamné à une peine de 3 mois assorti de sursis pour les faits d’offense au Chef de l’Etat. Ainsi, le juge de la Cour d’appel de Dakar a suivi à la lettre les réquisitions de l’avocat général.
«Macky Sall est un peureux. Il est incompétent, incapable et impuissant. Il n’a pas de projet de société. C’est par pur hasard qu’il est devenu Chef de l’Etat. Pour lui, la seule chose qu’il doit faire, c’est emprisonner Karim Wade. Nous ferons face à lui. Que tout un chacun sorte son bâton, gourdin, cuillère, pilon pour la résistance. Son seul objectif, quand il est arrivé au pouvoir, c'est de détruire la famille d'Abdoulaye Wade. Si jamais, Mais Macky Sall fait emprisonner Karim Wade, il ne passera pas une seule nuit au Palais.» Tels sont les propos qui lui ont valu son arrestation le 17 mars 2015.
Mais, lors du procès, Me Amadou Sall avait nié les faits qui lui sont reprochés, soutenant qu’il ne s’adressait pas au Président de la République mais plutôt à Macky Sall en tant que chef de parti (APR). Les avocats de la défense avaient plaidé la relaxe, relevant que l’accusé n’avait tenu aucun propos offensant à l’encontre du Chef de l’Etat. Cependant, ils ne savent pas encore s’ils vont déposer un pourvoi en cassation pour attaquer cette peine qui a été infligée à leur client.

«Nous ne savons pas encore si on va déposer un pourvoi en cassation», déclare Me Ciré Clédor Ly

«Je ne suis pas satisfait de la décision. Ce genre de verdict, même si les gens disent qu’il n’y a pas de grands dommages, tue la démocratie», a alerté Me Ciré Clédor qui dit qu’il ne pense pas que les conseils de la défense vont déposer un pourvoi en cassation pour attaquer la sentence rendue. «Nous n’avons pas encore pris une décision. Si j’étais seul, sur le principe, nous irons jusqu’au bout. Mais, la décision n’a aucune influence. Dans tous les pays du monde, ces infractions sont classées comme des infractions politiques. C’est au gré des systèmes que des sanctions sont prises», a soutenu Me Ly.
Mercredi 24 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :