(OCASS À TOUBA) CES NUAGES QUI FLOUTENT LES VÉRITÉS - La balle qui a atteint Arame Fall introuvable... Absence de confrontation entre elle et les policiers... Abdou Dieng devient un fantôme... Y'a-t-il eu un deuxième tireur ?


(OCASS À TOUBA) CES NUAGES QUI FLOUTENT LES VÉRITÉS - La balle qui a atteint Arame Fall introuvable... Absence de confrontation entre elle et les policiers... Abdou Dieng devient un fantôme... Y'a-t-il eu un deuxième tireur ?
Celui qui a tiré dimanche dernier  au marché Ocass de Touba et qui a atteint à bout portant au moins l'une des deux victimes, est forcément un policier ou un membre de la Dahira Safinatoul Amann. La piste Asp est écartée tout comme celle d'un anonyme marchand ambulant. Les tirs étaient dirigés vers la foule et non vers les forces de l'ordre.

La police a fini de se déculpabiliser via un communiqué, arguant que  le calibre des balles utilisées par le tireur embusqué est différent de celui qu'elle utilise lors de ses opérations. Au même moment, la Dahira Safinatoul Amann a choisi de se braquer. Elle dégage toute responsabilité dans cette affaire. Le nommé Abdou Dieng, soupçonné à un moment d'avoir dégainé, n'appartient pas et n'a jamais appartenu aux hommes de Serigne Modou Lô Ngabou. Sur cette question, la structure s'est voulue claire et nette.

 Seulement, l'homme accusé d'avoir molesté le jeune ''voleur'' est devenu un fantôme. Abdou Dieng s'est volatilisé comme par enchantement. Est-il à Touba ? Ou a-t-il fini de prendre la clé des champs ? Qui l'a aidé à disparaître alors qu'il était déjà déclaré recherché quelques heures seulement après les échauffourées. Mystère et boule de gomme !

Pendant ce temps, l'une des  deux blessées par balle est sortie de la salle d'opération pour indiquer une nouvelle piste... Celle qui mène vers la police. Arame Fall a, en effet, martelé à travers la presse ( L'Obs, en l'occurrence) que c'est un policier qui lui a tiré dessus. Elle est même allée plus loin en déclarant être en mesure d'identifier ce dernier. Aujourd'hui, c'est tout marché Ocass qui exige la confrontation entre elle et son potentiel bourreau. Pourquoi cette confrontation tarde-t-elle à avoir lieu ? Mystère et boule de gomme !

Au demeurant, il convient de rappeler que la police a signalé que la balle extraite de la femme est de calibre 6,2 millimètres et non de 9 millimètres. De quelle femme cette balle, dont on parle,  a-t-elle été extraite ? De l'autre femme et non d'Arame Fall. Nos sources sont formelles. À l'hôpital, les blouses blanches n'ont retiré des corps des blessées qu'une balle.
 
Cette balle qui a touché Arame est encore introuvable...par conséquent, non calibrable. 

D'emblée, l'on peut se poser la question de savoir s'il n'y a pas eu deux tireurs : un embusqué et un autre à bout portant.

Marché Ocass attend de connaître celui ou ceux qui ont fait feu...dimanche.
Jeudi 22 Juin 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :