Nouvellement nommée, Aminata Angélique Manga prend ses marques à l’ANRAC

Madame Aminata Angélique Manga a été officiellement installée dans ses fonctions de Directeur Général de l’Agence Nationale pour la Relance des Activités économiques et sociales en Casamance (ANRAC) ce vendredi 29 juillets 2016. La cérémonie d’installation a été présidée par le ministre, secrétaire général de la présidence, Monsieur Jean Maxime Simon Ndiaye.


Nouvellement nommée, Aminata Angélique Manga prend ses marques à l’ANRAC
C’est pour la première fois de l’histoire de l’ANRAC qu’un Directeur Général  soit officiellement  installé dans ses fonctions  non par un Inspecteur Général d’Etat (IGE), mais par le ministre, Secrétaire Général de la Présidence de la République du Sénégal, en l’occurrence monsieur Jean Maxime Simon Ndiaye. Il était accompagné à cette cérémonie  de monsieur Oumar Samba BA, Secrétaire Général Adjoint de la Présidence de la République et de madame Awa Ndiaye conseillère technique à la Présidence.
Cela s’explique en partie par le fait que l’agence soit passée de la tutelle de la primature à celle du secrétariat général de la présidence.
Cette démarche témoigne d’une dynamique de rupture de la part du président de la République et raisonne comme un signal très fort, voir  un message très clair à l’endroit des partenaires techniques et financiers mais aussi des populations de la partie sud du pays sur la nouvelle orientation que prendra l’ANRAC  dans le cadre de sa mission en Casamance.
C’est également une preuve de tout l’attachement que le président de la République a pour la  Casamance et surtout  du rôle qu’il  voudrait  voir jouer l’ANRAC dans sa mission de coordination et d’harmonisation des interventions en Casamance.
Dans son allocution, Madame Aminata Angélique Manga  a décliné certains axes majeurs de sa vision à court terme à la tête de l’agence.
Elle envisage, ainsi, de mettre sur pied un plan stratégique de développement de la Casamance toute entière à savoir les régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor dans le cadre de relance des activités socio économiques en Casamance en conformité avec le Plan Sénégal Emergent (PSE), s’engager à aller vers la consolidation des acquis et de faire de l’ANRAC une agence de proximité et d’investissement socio économique en partant des priorités définies par les collectivités locales à travers les documents de planification.
Il s’agit d’une véritable agence de  coordination des  activités afin de rendre lisibles et visibles les actions des partenaires techniques et financiers et surtout les efforts de l’Etat en collaboration avec Agences régionales de développement et l’administration décentralisée en partant des Chefs de village jusqu’aux gouverneurs.
Lundi 1 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :