Nouvelle coalition présidentielle : Ghc, un rival à Bby

Aujourd’hui, la coalition présidentielle comprend le pôle des sous coalitions comme Benno siggil senegaal ou Benno ak Tanor, mais aussi du Groupe des hors coalisés. La Ld, l’Urd, le Ptp, Aj Pads/ Authentique et Cie réclament désormais «plus de considération» au sein de la mouvance présidentielle.


Nouvelle coalition présidentielle : Ghc, un rival à Bby
Macky Sall devra désormais compter sur deux «majorités» : Benno bokk yaakaar et hors Benno bokk yaakaar. Des partis et mouvements politiques qui soutiennent le chef de l’Etat ont lancé hier le Groupe des hors coalisés (Ghc) pour réclamer toute leur place dans la mouvance présidentielle. Il s’agit, entre autres, de la Ligue démocratique (Ld) de Mamadou Ndoye, d’Aj/Pads-Authentique de Lan­ding Savané, du Ptp de Me El Hadj Diouf, de l’Urd de Djibo Kâ et du Rsd/Tds) de Robert Sagna qui peaufinent une stratégie afin de montrer leur poids face aux sous coalitions Benno siggil senegaal et Benno ak Tanor.
Le porte-parole du jour du Ghc, Me El Hadj Diouf, explique : «Nous sommes une cinquantaine de structures et avons constaté que réellement le Groupe des hors coalisés est plus important que les autres sous coalitions. Donc, il était nécessaire d’organiser ce groupe en sous coalitions pour montrer sa force et sa force de frappe pour que nul n’en ignore, à commencer par le chef de l’Etat, président de la grande coalition Bby.»
Le leader du Ptp rappelle que désormais «rien ne sera plus comme avant». «Il faudrait que notre groupe soit d’abord respecté et considéré en fonction de ce qu’il représente. Notre groupe ne peut pas être derrière des sous coalitions qui ne pèsent pas plus lourd que nous. Nous ne l’accepterons plus», a-t-il averti.
Et le Ghc qui n’a pas encore de chef compte se faire entendre et réclamer des postes de responsabilités dans le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) qui aiguise des appétits chez les autres alliés du Président. Certains avaient été zappés dans les listes de Bby aux Locales, alors que d’autres viennent à peine de rejoindre le pouvoir. Et dans cette lutte des places entre, notamment, un Parti socialiste qui aurait la présidence du Hcct et des quotas ainsi que l’Afp, Robert Sagna, Mamadou Ndoye, Landing Savané et autres veulent leur part.
En attendant, le Ghc se dit plus que jamais déterminé à accompagner le président de la République dans sa mission. Mais il n’est plus question d’être «ignoré» au moment de la distribution des responsabilités. 
Lundi 11 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :