Nouvel engagement avec l’Etat du Sénégal : DP World quitte les eaux troubles


Nouvel engagement avec l’Etat du Sénégal : DP World quitte les eaux troubles
En s’engageant à verser le reliquat du ticket d’entrée de 24 milliards et à mettre en place une société de droit sénégalais avec des actionnaires connus, DP World reconnaît ses manquements et quitte le terminal à problèmes.   
Dubaï port World (Dpw) a décidé de quitter les eaux troubles. Dans son rapport cité hier par le ministère de la Justice, l’Inspection générale d’Etat a «relevé des manquements de Dubaï World» dans le cadre de l’exploitation du terminal à conteneurs notamment le non-paiement total du ticket d’entrée. Malgré tout le bruit qui entoure ce dossier, il y a eu des négociations menées entre l’Etat du Sénégal et Dp World qui a sans doute reconnu des micmacs qui entourent ce contrat de concession. Car Dp s’engage à payer 24 milliards de Francs Cfa qui constituent le reliquat du ticket d’entrée. D’après le ministère de la Justice, elle a promis de créer une nouvelle société d’exploitation de droit sénégalais liée directement à Dubaï Port World  et dont les actionnaires seront connus. 
Ce nouvel engagement met en lumière les doutes qui entouraient Dp World Sénégal dont on a toujours mis en doute les statuts. Les corps de contrôle ont toujours soutenu qu’elle n’était pas une société de droit sénégalais. D’après le Parquet spécial de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), elle appartiendrait même à Karim Wade emprisonné pour «enrichissement illicite» présumé à hauteur de 694 milliards. Ces engagements de Dp World donnent plus d’épaisseur à ces allégations et enfoncent Karim Wade. 
Depuis son accession au pouvoir, Macky Sall accorde justement une importance étatique à ce contrat. Il a, d’ailleurs, instruit le Premier ministre de suivre cette affaire avec beaucoup d’attention. La sensibilité et l’importance accordées à ce dossier avaient abouti à la mise en place d’un Comité de suivi stratégique présidé par Abdoul Mbaye. Regroupant l’Ige, l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) et la Cour des comptes, le comité est chargé de démêler les clauses du contrat. 
Dp World a toujours ressemblé à un Terminal…à problèmes. Signée en 2008, la cession du terminal à conteneurs du port de Dakar, pour une durée de 25 ans, à Dubaï Port World (DP World), a toujours suscité une réprobation des défenseurs de la bonne gouvernance qui dénonçait l’opacité entourant l’opération. Fixé à…54,6 milliards F Cfa, le ticket d’entrée des Dubaïotes devait se payer en deux tranches. Dès la signature, ils versent 30 milliards avant de compléter le reste (24,6). Finalement, c’est ce reliquat, si l’on en croit Mimi Touré, qu’ils ont accepté de verser après des négociations entamées après la mise sous tutelle du Terminal à conteneurs par la Commission d’instruction de la Crei.  
Ce dernier versement devrait être suivi par la construction d’un Port du futur qui devait être livré en 2012. Jusqu’ici, ce «joyau» n’est pas encore sorti de terre. Autre incon­gruité relevée à l’époque : La Dp World investissment Fze, société chargée de construire le Port du futur, est contrôlée à 75 % par les Dubaïotes contre 25 % pour l’Etat. Au finish, l’Etat du Sénégal participe aussi au paiement du ticket d’entrée acheté par Dp World pour l’obtention du Terminal à conteneurs qui a fait jaser les Français. Vu l’attachement de la République à ce dossier, la Dp World reste encore incontestablement dans des… eaux troubles. «L’exécution régulière des termes du contrat liant l’Etat du Sénégal à Dp World n’entrave en rien les procédures judiciaires en cours, les enquêtes dans le cadre des dossiers sur l’enrichissement illicite se poursuivent quant aux sociétés immatriculées offshore. Et la justice continuera à faire son travail avec toute l’indépendance et la sérénité requise», conclut le ministère de la justice.

lequotidien.sn
Samedi 8 Juin 2013




1.Posté par Mass deug le 09/06/2013 00:21
Et Karim Wade dans tout ça. Tôt ou tard tous les mensonges du gouvernement seront éventrés !

2.Posté par raaas le 09/06/2013 01:01
madiambal diambal lavoix du gornement de makya et son porte parole parmis la presse kel fumier ce monssieur

3.Posté par baba le 09/06/2013 13:05
"Ces engagements de Dp World donnent plus d’épaisseur à ces allégations et enfoncent Karim Wade."
Vous partez de quelle logique. Je crois plutôt que cela disculpe Karim.
On a avancé que Dp world Sénégal est une propriété de Karim, avec accord, même si certains termes on,t changé
cela prouve le contraire.
Maintenant qu'il y ait eu des magouilles en haut lieu, cela pose un autre problème. Il est clair que
la somme imputée à Karim doit être revue à la baisse.

4.Posté par truth 3 le 09/06/2013 14:08
Baba, tu as vraiment raison. Nos journalistes qui se prononcent sur des questions economiques doivent demander aux experts quand ils ne savent pas...si l entreprise n appartient pas a DP world, pourquoi DP world societe cotee en bourse aurait verse "30 milliards des la signature du contrat" ? Si la societe qui exploite appartient a Karim Wade comme on nous le dit, pourquoi DP world s immisce t elle dans ce contrat et quelle est la base juridique pour encaisser le reliquat des 24 milliards? Tout cela contribue a disculperKarim Wade car dans tout ce qui est dit dans cet article on s en limite aux clauses contractuelles du contrat existant..de plus si Dp world a cree une societte sous une forme qui n agree pas l Etat il est simple de changer cela et Ill est fort probable que la structure initiale ait ete creee pour des raisons d optimisation fiscale..finalement retenons qu aucune societe cotee en bourse ne s amuserait ainsi a jouer avec le capital des actionnaires..la veritable question c est qui a paye les sommes engagees par Dp world a ce jour y compris la somme a la signature



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016