Nouveau Single de « Aigle » : Serigne Touba chanté par l’ambassadeur de Bambilor


Le nouveau single de Malick N4diaye fait déjà le «tour du monde». Le rappeur au nom de scène « Aigle » a sorti son deuxième single « Bamba Merci ». Un tube dans lequel il rend hommage au guide spirituel et fondateur du Mouridisme, Ahmadou Bamba. « Je suis disciple de Serigne Touba, donc je ne peux pas m’abstenir de valoriser ses  actes et faits», argue-t-il.
 

Comme tous les artistes, le jeune rappeur veut se démarquer  du lot, tout comme son surnom «Aigle», qui pour lui signifie liberté, mais aussi celui qui ne rate jamais ses occasions.
 

Au détour d’une visite qu’il nous a rendue, il est largement revenu sur sa carrière musicale. « J’ai débuté ma carrière à l’école Acapes des Parcelles Assainies. Chaque année l’école recevait des sollicitations sur la musique, le sport, ou la culture de manière générale. Je suis tombé sur l’année au cours delaquelle on concourait sur la musique. Ils ont fait une présélection, et je fis partie des retenus. C’est là que j’ai commencé avec les hollandais avec feu Madou Diabaté du super étoile de Youssou N’dour. Nous avons débuté par des séries  de concert.» nous a confié l’artiste.
 

A ma sortie de l’école, ajoutera-t-il, j’ai rencontré El Hadj Noumoucounda Cissokho avec qui je travaille depuis sept ans. J’ai fait ma première vidéo avec lui, intitulée « EKSINA ». La deuxième du nom de « Non-Violence » a été produite par feu Demba Dia, avec qui j’ai fait aussi des tournées au niveau national.»
 

Le natif de Bambilor affirme avoir travaillé avec des artistes internationaux en faisant des tournées à Ziguinchor durant les festivals de Djimbéring, et à Bignona.
 

Sa nouvelle vidéo  « Bamba Merci » se différencie des autres par les instruments utilisés mais également la technique  « pour plus d’ouverture et de visibilité » confiera-t-il.
 

Son objectif pour ce single, souligne l’artiste « est de travailler pour notre guide, mais aussi démontrer l’étendue de mon talent. Je suis un artiste qui adore les instruments traditionnels. »
 

Le single dépasse les attentes de l’amoureux du Hip Hop : « je commence à voir les résultats du single; d’abord j’ai beaucoup de demande car les Sénégalais commencent à l’apprécier, d’ailleurs ça passe tout le temps à la télé, et ensuite j’ai de nombreux contacts pour des concerts ce qui m’a mis en relation  avec des artistes internationaux comme Sara Ayou, le Français Jonas et un rappeur allemand du nom de Patrick... »

Mercredi 29 Juillet 2015
Dakaractu




1.Posté par Aigle Mc le 30/07/2015 12:01

2.Posté par Aigle Mc le 30/07/2015 12:01

3.Posté par Baye Libasse le 30/07/2015 18:39
Don't care bro, the best is yet to come, incha ALLAH !



Dans la même rubrique :