Nouveau Gouvernement : Pourquoi la colère « silencieuse » de Tivaouane ?


 
Le Président Macky Sall devrait être soulagé après la difficile formation du Gouvernement Dionne 2, mais voici qu’il doit faire face à une montée pour l’instant maîtrisée de la colère dans la cité d’El Hadji Malick Sy. Une source qui a préféré gardé l’anonymat affirme que « la classe politique du Département se sentirait lésé dans la constitution de ce nouveau gouvernement ».
 
« Le fait que Tivaouane soit aussi mal servi va beaucoup gêner, car lors des investitures, beaucoup de responsables de la majorité avaient fait des concessions et preuve de dépassement par respect aux liens entre le Khalife et le Président. Rien que pour cela, le Président devrait le mettre à l’aise », dit un responsable.
Pour ce dernier, il est sûr que « la colère est pour le moment contenu, mais jusqu’à quand ? » se demande-t-il. Au-delà des infrastructures mises en œuvre dans le cadre du Programme de Modernisation des villes religieuses, la même source affirme que « symboliquement, Tivaouane a besoin que des responsables politiques du Département puisse occuper des positions de premier plan dans l’attelage gouvernemental, au nom de l’équilibre régional et confrérique, même si les autorités religieuses ne sont demandeurs de rien.»  
Pour une autre source proche de l’opposition, « cette situation qui affaiblit nos adversaires de l’APR aujourd’hui désavoués par le sommet, va permettre aux autres forces présentes dans la ville sainte de se souder notamment le PUR qui monte et les partis proches de Mankoo ».
Il ajoute, cependant : « Tivaouane qui s’est beaucoup mobilisée ne mérite pas d’être reléguée au second plan rien que par l’accueil que la ville a toujours réservé à Macky Sall et le fait que par respect au Khalife, les responsables politiques et autres chefs religieux taisent souvent leurs divergences et leurs doléances. »
« Aujourd’hui, ils risquent d’être peu crédibles face à leurs électeurs surtout avec les échéances qui s’approchent et il est certain que les populations vont se demander à quoi l’engagement de Tivaouane a finalement servi pour la ville, mais aussi les millions de disciples qui s’y reconnaissent », se lamente-t-il.
Le débat n’est qu’à ses débuts dans les salons à Tivaouane et les prochains jours vont nous édifier sur l’attitude des responsables  politique et …religieux de la cité de la Tijaniyya face à cette colère sourde.
Vendredi 8 Septembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Entendre Al Amiine...

Entendre Al Amiine... - 23/09/2017