DAKARACTU.COM

« Nous avons des télévisions poubelles… », Des mots de trop de la part de Abdoul Aziz MBAYE Ministre de la culture du Sénégal


« Nous avons des télévisions poubelles… », Des mots de trop de la part de Abdoul Aziz MBAYE Ministre de la culture du Sénégal
Devant les députés du peuple, le nouveau ministre de la culture Abdoul Aziz MBAYE a formulé des critiques faciles et terre à terre à l’endroit des programmes des télévisions sénégalaises en proférant des mots qui à mon humble avis sont d’un genre d’extrapolation qu’il devrait pas balancés dans l’extase d’une Assemblée Nationale qui critique beaucoup plus qu’elle ne propose. Je le cite : « nous avons des télévisions poubelles qui ne montrent que les secondes séries de télé novelas venues d’ailleurs... »

Après avoir entendu ça venant de la bouche d’un Ministre de la République je n’ai pu m’empêcher d’intervenir. Comme dans un devoir d’écolier, j’ai essayé de chercher les mots clés de son intervention rapporté par la presse. J’ai retenu ceci :

« Les télévisions sénégalaises sont elles réellement des poubelles qui ne montrent que les secondes séries de télénovelas venues d’ailleurs comme le dit Abdoul Aziz MBAYE ministre de la culture?»

Qu’est ce qu’une poubelle ?

Selon le dictionnaire de la langue française « Une poubelle est un récipient étanche destiné à recevoir les déchets, en particulier les ordures ménagères. ou « Récipient destiné aux ordures ménagères »

Ce que je pense jusqu’à preuve du contraire, nous n’avons pas des télévisions poubelles. En vérité, la diffusion de ces seuls programmes ne fait pas franchement de nos télévisions des poubelles qui ne diffusent que les secondes séries de télénovelas venues d’ailleurs. L’idéal serait qu’on produise et diffuse nos propres programmes. Mais comme vous le savez, nous sommes dans un monde ouvert et toute civilisation qui se replie sur elle même s’étiole. Un programme on le produit ou on l’achète ou on l’a gratuitement par le biais de la coopération.

Le Sénégal comme la plus part des pays en Afrique est confronté à un problème de production et de formation des professionnels de l’audiovisuel. Cependant, même en Europe, il faut reconnaitre que la télévision n’a pas pour vocation de produire mais elle a un rôle plutôt de diffusion. Autrement dit elle est diffuseuse de programmes. Et d’ailleurs, de plus en plus toutes les télévisions malgré les exigences auxquelles elles sont soumises ont tendance à rester dans ce rôle. S’il n’y a pas une forte offre de qualité de programmes privés que vous voulez que les télévisions sénégalaises fassent ?

La RTS qui est une télévision publique a combien de subvention par an ? Face aux exigences de service public dont elle soumise savez-vous comment fait elle pour s’en sortir ?

Bref, ce que je crois, la diffusion de ces films télénovelas dans nos chaines de télévisions est d’un apport considérable sur le plan psychologique. Et si ces films ont tant de succès c’est par ce que les sénégalaises et sénégalais se reconnaissent à travers les histoires qu’ils racontent.

Doit on arrêter de diffuser ces programmes par ce qu’il ne plait pas à tel ? Je ne pense pas. Si on ne les diffuse pas, en lieu et place qu’est ce qu’il faut mettre ?

Quand Mouhamed NDAO Tyson lutteur arborait lors de ces combats dont le spectaculaire est celui qu’il a mené contre Moustapha Gueye le tigre de FASS la bannière du drapeau américain où étiez-vous ?



Quand des artistes font et diffusent des clips avec des icones des stars américaines ou européennes où étiez-vous ? A mon avis, je pense que vous devrez parler plutôt de la réforme du secteur de l’audiovisuel que de critiquer les programmes des télévisions qui offrent des programmes en fonction des moyens dont ils disposent.

La gestion du secteur de l’audiovisuel est éclaté en plusieurs entités à savoir : L’ARTP dont le rôle est d’attribuer les fréquences et le CNRA qui a un rôle très limité qui consiste à surveiller et à émettre des avis de rectification sans aucun moyen de sanction. A titre d’exemple quand le CNRA avait demandé à la RDV d’arrêter de diffuser il y a quelques années la diffusion de son spot sur NGORA KENG pour des raisons incomptables avec nos convictions religieuses ,politiques et morales ,la direction de la dite structure à refuser d’obéir. Le CNRA était resté complètement désarmé et était obligé de prendre son mal en patience.

Cet éclatement de la déposition des pouvoirs de régulation du secteur de l’audiovisuel fait qu’il est difficile de surveiller, de contrôler et de sanctionner les télévisions en matière de programme. Ne doit-on pas s’inspirer du model français pour résoudre ce problème?

En France, le CSA est dépositaire de tous les pouvoirs conformément aux missions qui lui sont dévolues. C’est à ce niveau qu’il faut porter le débat .Pas de verser comme les députés dans les critiques faciles. Des députés, qui en définitive ne sont que des consommateurs des programmes des télévisions à l’image de tous.

« Nous avons des télévisions poubelles qui ne montrent que les secondes séries de télé novelas venues d’ailleurs... » sont des mots de trop qui ne devraient pas sortir de la bouche d’un ministre de la République à fortiori d’un ministre de la culture investi du pouvoir de défendre notre culture.

En effet, comme vous le savez sans nul doute trois choses caractérisent la télévision de façon générale : informer, divertir et éduquer. Ces trois choses sont toutes respectées par les télévisions sénégalaises avec quelques déséquilibres peut être qu’il faut déplorer. En résumé, il n’y a pas un seul programme à la télévision, il y a des programmes qui sont inspirés de cette mission intrinsèque et traditionnelle de la télévision. Si vos paramètres de jugement de nos télévisions tiennent lieu d’une comparaison de nos télévisions avec celles des pays européennes, je vous invite à les revoir. Car ils ne prennent pas en compte de l’environnement, des réalités budgétaires et des politiques en matière de pratique de télévision.

En somme, la télévision est une question hautement culturelle qui peut être qualifié le reflet des us et coutumes du pays où elle émet ses programmes mais elle est dans sa nature surtout, foncièrement une question de moyens et de volonté politique. Le Sénégal a de très bons techniciens qui n’ont rien à envier ceux des pays développés. Mis dans les mêmes conditions, je parie que nous ne serons pas les derniers. Cependant comme tous les secteurs de l’économie, les télévisions sénégalaises sont confrontées à des obstacles de nature multiple qui plombent leur épanouissement et leur rayonnement.

Quelles télévisions sénégalaises voulez vous ?

Baba Gallé DIALLO /Réalisateur SNEIPS / Président ANPTS Tel : 774582609




Dimanche 9 Décembre 2012
Notez


1.Posté par Ousmane le 09/12/2012 09:00
Et pourtant, il n'a dit que ce que pensent la plupart de nos concitoyens. Sans connaitre ce ministre, je dois dire qu'il n'a fait qu'une erreur c'est d'avoir parle sans prendre de gangs. En parlant en terme journaliste, référence a Remy Rieffel (que sont les médias?-édition Folio actuel), nos télés sont plus orientees vers le spectacle que le message crédible et utile si on utilise le fameux principe de captage du public (ou balance médiatique). Par ailleurs, l'absence d'un contrera d'information explicite entre le public et ces soit-disantes chaînes tel e fait que les attentes véritables du public ne sont ni connues ni prises en compte, ni satisfaites. Pour un pays avec près de 50 pour çent d'analphabetes les télés devaient mettre l'accent sur la vérité, le savoir et la raison et non sur le mensonge, l'opinion et les désirs pour paraphraser Platon. C'est cela la voie pour former des hommes et des femmes raisonnables, et une élite utile a son peuple.

2.Posté par kaba le 09/12/2012 09:11
Il ya qu'une seul emission qu'on peut redifuser et montrer sur dix ans et vendre à l'extérieur c'est horaire BI de Bessel Basse sur la TFM. .ces des emissions que meme les géographe et historien peuvent utiliser.Ex horaire bi sur le djolof.

3.Posté par migui le 09/12/2012 09:44
le ministre a plus que raison , nous avons une presse poubelle au senegal .
des griots devenu journalistes , regardez bien les radios et television , c est une merde la presse au senegal depuis 10 ans .
ce que le ministre a dit c est que dit tout les senegalais .on ne parle que lutte et musique , c est une honte
pas de programme economique , social , sante , education , civisme etc .

4.Posté par Kholal le 09/12/2012 09:44
Je suis tout à fait d'accord avec Mr le ministre. Il faut appeler un chat par son nom. Notre Tv devrait avoir un rôle d'éducatrice. C'est très facile de se réfugier derrière le manque de moyens. Nous avons un peuple qui a besoin d'éducation.. Un étranger qui arrive au Sénégal et qui comprendrait le wolof devarit tout de suite jauger le degres d'ignominie des senegalais en regardant des émissions comme "Dakar ne dort pas". Quel est l'apport de cette production sur les populations? Pensez vous que celui qui l'a créée n'aurait pas pu la remplacer avec juste un peu plus de jugeote par une production beaucoup positive. Vous me diriez que c'est ça qui intéresse les sénégalais, mais Bon Dieu, proposez leur autre chose et vous verrez ensuite. Pourquoi pas inviter par exemple un dermatologue qui leur montrerait avec des témoignages et des cas le danger qu'il y'a dans le khessal? Il faut les populations à avoir un comportement citoyen. Au Rwanda le président Kagame a réussi un pari énorme en éduquant son peuple. Il faut de temps savoir imposer à son peuple des idées novatrices et non se cantonner toujours à des facilités. C'est à mon avis ça le rôle des médias.

5.Posté par ngora keng le 09/12/2012 10:00
NGORA KENG SOIGNE L EJACULATION PRECOCE L IMPUISSANCE DONNE UN BON ERECTION DURABLE AUGMENTE LE SEXE DONNE DE L ENDURANCE PURIFIE LE SANG DONNE DE L APPETIT SEXUELLE ETC........... CONTACT 77 338 43 06 LIVRAISON POSSIBLE PARTOUT

6.Posté par taf le 09/12/2012 11:29
mo wakh neu deugueu dé!!!! ya dla merde à longueur de journée sur nos télévision les rares moments de lumière c'est quand les journalistes font de l'info aprés on tombe dans des conneries d'animateur et de la perversion

7.Posté par Ngagne le 09/12/2012 14:06
Et pourtant ,il a raison ,la plupart de nos concitoyens se rabattent sur les chaines étrangéres ,pour s'informer,se cultiver,parce que nos chaînes locales,déconstruisent,abêtissent,
Le Sénégal a été jadis ,un carrefour culturel,les premiers cinéastes Africains étaient Sénégalais,pratiquement toute l'intelligentsia Africaine post indépendance s'est formée chez nous ,nous avions des journalistes brillants ,comparés à ceux qui présentement animent les médias.Le griotisme mal pensé a tout foutu en l'air dans ce pays
Avec ces animateurs d'un type nouveau ,toutes les valeurs négatives ont pris le dessus ,sur celles dites positives,les saltimbanques ,les clowns ,les tahouranes kat sont devenus nos héros,Il faut que l'état remette de l'ordre dans le paysage médiatique s'il veut construire le NTS .Sinon ce sera pari perdu ,si l'état construit ,des chaînes de TV déconstruisent systématiquement ,parce que certains veulent maintenir le systéme féodal ,pour sauvegarder des intérêts liés à leur sang

8.Posté par mouslim le 10/12/2012 13:19
mon cher ,ce que le ministre a dit est la verité vrai ,il n'a pas pris des "gants" pour le dire , la plus part des télés diffussent des programes " neukhél khél" ; des programe qui abrutient les masses sans les informer ou eduquer ,c'est la triste realité!

9.Posté par Ali baba le 12/12/2012 00:36
la plus part des proprietaires de ces teles sont des orduriers il est normal que les teles soient des Poubelles .Et puis Senghor a fait croire aux griots que leur place est dans le journalisme ,c'est l'une des bevues de ce grand academicien

10.Posté par Baaba ali le 12/12/2012 19:18
Pour une fois, tous les intervenants ont le même point de vue. Alors, le Gouvernement est interpellé pour jouer son rôle en matière d'éducation et préserver aussi notre image à l'extérieur.Car la plupart de cette presse est disponible sur le net et sur les satélites.

11.Posté par tapha le 13/12/2012 11:15
hier on etait opposant on chantait les louanges de la presse pour sa contribution sur la marche de la democratie aujourdhui on le reprime parceque on est au pouvoir on le traite de poubelle halte tout le monde ne peut pas etre comme la tfm ou rfm vivaa la presse sentinelle reveillez ces ronfleurs



Dans la même rubrique :