Notre confrère Daouda Thiam découvre une grosse nébuleuse à l’Education Nationale et porte plainte contre X


Notre confrère Daouda Thiam découvre une grosse nébuleuse à l’Education Nationale et porte plainte contre X
 
Si l’audit biométrique de la Fonction publique a permis de faire plus de 15 milliards FCFA d’économie, il n’a cependant pas fini de révéler des secrets. Cette affaire découverte par notre confrère Daouda Thiam, actuel administrateur et Dirpub du site Actusen, n’est rien d’autre qu’un scandale.
Notre confrère a en effet récemment appris avec stupéfaction, que depuis qu’il a abandonné l’Enseignement élémentaire, en 2003, suite à son admission au Concours d’entrée au Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’Information (CESTI), à cette année 2014, son salaire d’ex-instituteur continuait d’être viré au profit de quelqu’un d’autre.
« De 2003 à 2005, mon salaire de Maître contractuel (j’avais commencé en tant que volontaire de l’Education nationale), continuait à être acheminé à l’Inspection départementale de l’éducation nationale de Linguère (IDEN), et aurait bénéficié à X » explique-t-il.
Renseignement pris à la Direction de la Solde basée au Ministère de l’Economie et des Finances, la mise en solde de son premier salaire de fonctionnaire a été effective, pour la première fois, en 2005, après qu’il ait été recruté dans la Fonction publique.
Mieux ou pire, un montant avoisinant un million de F Cfa, en guise de rappel, qui lui était destiné, a été viré au Ministère de l’Education nationale, en fin 2005.
« Or, je n’ai jamais vu la couleur de cet argent, qui s’il n’a pas été reversé dans les caisses du Trésor public, a été frauduleusement perçu par autrui. Pire, ce gars aurait continué à toucher régulièrement et indûment, de 2005 à 2007, un salaire mensuel censé m’être alloué. Bref, de 2003 à 2007, date de la suspension de mon salaire, X aurait réussi la prouesse de percevoir tout cet argent-là. Et ce, au grand détriment du contribuable sénégalais » nous a-t-il expliqué.
Ce n’est que le mercredi 13 juin 2014, qu’il a été informé qu’il n’a jamais été radié de la Fonction publique.
« Mes démarches auprès du Ministère de l’Education nationale pour tirer cette affaire au clair, sont restées quasi-vaines. Le Ministère de l’Education nationale, seul habilité à éclairer les pans d’ombre qui entourent le virement des salaires qui pourraient profiter à X, préfère pour l’instant, jouer au dilatoire » a-t-il déploré.
Pour tirer au clair cette nébuleuse, mais aussi démasquer ce fameux X, Daouda Thiam a porté plainte au niveau du Procureur de la République et sollicité l’ouverture d’une enquête, pour que toute la lumière soit faite autour de cette sombre affaire.
Il a indiqué être prêt à apporter tout son concours, afin que jaillisse toute la vérité autour de cette histoire de nature à porter un énorme préjudice à son image.
Autres questions : Combien de ‘’Cas Daouda Thiam’’ va-t-on débusquer avec une enquête sérieusement menée ?
Jusqu’à quel niveau, existe-il une complicité au sein de ce ministère ou celui de la Fonction Publique ?
Combien de milliards FCFA, l’Etat a-t-il perdu avec des situations pareilles pendant toutes ces années ?
Affaire assurément à suivre.
Mercredi 25 Juin 2014




1.Posté par Abdoul Aziz Gueye le 25/06/2014 17:25
Vous allez decouvrir beaucoup de cas "Daouda Thiam". Quand j'ai vecu un cas plus ou moins similaire j'ai contacte la Cour des Comptes par voie epistolaire et le president M. Abdou Bame Gueye a eu l'elegance de me faire l'honneur de m'appeler directement au telephone. Et suite a ses conseils j'ai ecrit au Directeur de la Solde mais je ne sais pas si quelque chose a ete fait a ce niveau puisqu'ils ne m'ont pas repondu.
J'ai joint ci-dessous les copies des lettres envoyees.

2.Posté par Abdoul Aziz Gueye le 25/06/2014 17:25
Abdoul Aziz GUEYE
ex enseignant a NIAGHA (SEDHIOU)
Randoulene Nord, THIES.
773629838/707070191
                                                         
                                                                              A Monsieur le president de la cour des comptes

                                                                                Monsieur,
  
  Je viens par la presente solliciter votre arbitrage suite a un differend que j'ai eu avec l'Inspection d'Academie de Sedhiou et la caisse de Tanaff du Credit Mutuel du Senegal (CMS).
J'ai demissionne de mon poste de professeur contractuel au CEM de Niagha pour me rendre aux USA (ou je vis depuis lors) en decembre 2009. J'avais pourtant prevenu mon principal mais mon salaire a ete verse dans mon compte (CMS/TANAFF: 2193) jusqu'en mai 2010. De retour au Senegal il y a quelques semaines et voulant verifier si mon compte etait toujours actif, j'ai appele la caisse du CMS de Tanaff pour savoir le cas echeant comment faire pour transferer le dit compte a Thies. Le chef d'agence me dit alors que le compte etait actif mais refusa de me dire s'il y avait de l'argent dedans. Cela m'a surpris et quand j'appelais pour voir ce qui se passait on me disait toujours qu'on allait me rappeler. Par le biais d'un ami qui travaille au CMS je reussis a savoir qu'il y avait plus de huit cent mille francs dans le compte (800.000).
Quand je dis alors aux agents de la caisse de Tanaff que j'etais au courant de l'argent dans le compte on me fit alors savoir que l'Inspection d'Academie avait demande qu'on bloque mon compte.
J'ai alors appele l'Inspecteur d'Academie pour me plaindre qu'ils eussent laisse le salaire tomber dans mon compte pendant tout ce temps et je lui ai demande de tout faire pour que cet argent soit restitue a l'Etat. Mais je n'ai eu comme reponse que du dedain et des mots deplaces peut-etre parce qu'on n'a pas apprecie que je reclame la restitution des fonds.
Par la suite doutant de la bonne foi de l'inspecteur et du chef d'agence du CMS de Tanaff (qui a refuse de me dire qu'il y avait de l'argent dans le compte mais est alle s'en ouvrir a l'inspection et a bloque mon compte!) je suis parti a la direction generale du CMS pour leur demander de tout faire pour que l'argent ne tombe pas entre les mains de l'inspection car ce serait definitivement perdu. On m'a alors promis de tout faire pour l'argent retourne dans les caisses de l'Etat.
Seulement depuis lors quand j'appelle on ne me dit rien de concret sinon de ne pas m'inquieter car l'argent sera restitue a l'Etat. Mon compte est toujors bloque, j'ai ete oblige d'en ouvrir un autre a Thies parce qu'il m'est impossible de transferer ou de fermer celui de Tanaff.
Je vais retourner aux USA dans quelques jours et j'ai peur que cet argent soit mange au niveau de l'inspection d'academie de Sedhiou avec la complicite du chef d'agence du CMS de Tanaff.
C'est pourquoi je vous ecris pour que vous fassiez retourner cet argent dans les caisses de l'Etat car cet argent n'est pas le mien mais il n'est pas le leur non plus.
    Comptant sur vous, je vous prie Monsieur d'agreer l'expression de mes salutations respectueuses.

                                                                                                                                                                                            Abdoul Aziz GUEYE.
                                                                                                              

3.Posté par Abdoul Aziz Gueye le 25/06/2014 17:27
Abdoul Aziz GUEYE
7102 Warrior Trail, Apt 814
Indianapolis, IN, 46260
USA
Tel: 001-317-536-2405
Email: astaziz@yahoo.fr
                                                         
                                                                              A Monsieur Bayal NIANG
Directeur de la Solde

                                                                                Monsieur,
  
  Je viens par la présente solliciter votre arbitrage suite à un différend que j'ai eu avec l'Inspection d'Académie de Sedhiou et la caisse de Tanaff du Crédit Mutuel du Sénégal (CMS).
J'ai démissionné de mon poste de professeur contractuel au CEM de Niagha pour me rendre aux USA (ou je vis depuis lors) en décembre 2009. De retour au Sénégal il y a quelques semaines et voulant transférer mon compte on me dit que le compte était toujours actif mais on refusa de m’en donner la balance. Apres investigations je me rends compte qu’il y a plus de huit cent mille francs dans le compte. J’avais pourtant prévenu mon principal mais mon salaire a été verse dans mon compte (CMS/TANAFF: 2193) jusqu'en mai 2010.
J’ai alors demande à l’inspection d’académie de Sedhiou le reversement de cet argent dans les caisses de l’Etat. Je m’en suis aussi ouvert à la direction générale du CMS. On m'a alors promis de tout faire pour que l'argent retourne dans les caisses de l'Etat.
Seulement depuis lors rien n’a été fait. Mon compte est toujours bloque, j'ai été oblige d'en ouvrir un autre a Thiès parce qu'il m'est impossible de transférer ou de fermer celui de Tanaff.
Je vais retourner aux USA dans quelques jours et cet argent pourrait disparaitre au niveau de l'inspection d'académie de Sedhiou avec la complicité du chef d'agence du CMS de Tanaff.
C'est pourquoi je vous écris pour que vous fassiez retourner cet argent dans les caisses de l'Etat car cet argent n'est pas le mien mais il n'est pas le leur non plus.
   

Comptant sur vous, je vous prie Monsieur d'agréer l'expression de mes salutations respectueuses.

                                                                                                                                                                                            Abdoul Aziz GUEYE.

Ampliation: Monsieur Daouda SEMBENE, Payeur General du Trésor
                                                                                                              



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016