Non, Monsieur le Maire, vous n’êtes pas l’homme providence pour le Sénégal.


Non, Monsieur le Maire, vous n’êtes pas l’homme providence pour le Sénégal.
En meeting en France,  le Maire de Ziguinchor, Monsieur Abdoulaye BALDE, continue de nourrir son rêve de devenir Président de la République du Sénégal. Loin de vouloir lui dénier ce droit le plus élémentaire accordé à tout citoyen qui en remplit les conditions, nous voudrons seulement , pour l’intérêt du Sénégal, apporter des limites objectives sur les compétences de cet homme à travers un diagnostic sans complaisance  sur les différentes stations où il est passé.
En effet, l’élection présidentielle est la rencontre entre un homme et son peuple. Le trait d’union de cette rencontre passe irréversiblement par le programme politique proposé par le premier au second. Il s’agit d’un programme alternatif présenté par un homme qui doit avoir, entre autres, des qualités professionnelles pouvant susciter l’espoir et la confiance  au niveau des citoyens.
En ce qui concerne ces qualités professionnelles, Abdoulaye BALDE est loin de constituer l’exemple. Il est loin d’être celui qui peut rassurer les sénégalais. Son passage honteux à l’ANOCI en est une preuve. En autres exemples de sa gestion gabégique, l’on se souvient que c’est avec  lui, en tant que Directeur exécutif de l’ANOCI , que  7 km de route, facturés à 22 milliards de FCFA,  ont finalement couté 40 milliards 28 millions de FCFA.

Pour la réception des invités, un bateau dénommé « LA MUSICA » a été pris en location pour un cout de 3 milliards pour seulement 15 jours. Nous ne reviendrons pas sur ses passages au niveau des différents ministères dans la mesure où aucune réalisation, aucun chantier structurant ne peut citer comme faisant partie de son œuvre.
A Ziguinchor, sa gestion de la Mairie, depuis 2009, est plus que jamais catastrophique, une régression par rapport aux acquis obtenus sous l’ère Robert.
Ziguinchor est sale, Ziguinchor est délabré, Ziguinchor est appauvri. Les seules routes praticables sont celles faites ou entretenues par l’Etat. Le programme de pavage réalisé était une arnaque indigne d’un homme de son rang car tout le monde savait que c’était un programme de Robert SAGNA. D’ailleurs, depuis ce programme, la commune n’a fait aucune route, les quartiers périphériques sont caractérisés par l’obscurité totale nid de danger pour les populations avec des routes chaotiques.
Les lotissements (coboda…) sont émaillés de scandale, les réserves foncières de Ziguinchor ont été pompées.
Avant de se lancer dans une quête du pouvoir, BALDE devra faire le bilan de ses douze engagements pour Ziguinchor. Et comme, entres autres engagements, on peut citer la promenade des Ziguinchorois, la gare routiere de Lyndiane, l’usine de traitement des déchets, le studio moderne pour les jeunes…
En déclarant à Paris qu’il est imbattable à Ziguinchor, il trompe l’opinion car il sait qu’il a perdu sa légitimité, sa popularité a considérablement chuté face à son incompétence à gérer la mairie et face aux réalisations du pouvoir (tarifs des bateaux réduits, hôpital de la paix, routes construites, PAPEJF et PRODAC, PPDC…). Les acteurs du tourisme ont vu leur rêve être réalisé par le Président Macky SALL ; il s’agit de l’amnistie fiscale accordée à tout investisseur et promoteur touristique en Casamance, un combat qu’il n’a jamais réussi a porté pendant son règne de super Ministre de Abdoulaye WADE.
Mais comme le dit l’adage on ne peut pas tromper tout le peuple pendant tout le temps et les élections à venir lui réserveront une grande surprise.
 
Fatou GUEYE
 
Samedi 31 Octobre 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :