Non Messieurs les postes ne sont pas des titres fonciers !


Non Messieurs les postes ne sont pas des titres fonciers !
Apres le dernier remaniement ministériel, beaucoup de voix pour ne dire frustrés se sont manifestées d’une manière déplorable en critiquant des choix avec des arguments peu orthodoxes quand même.
Occuper un poste ministériel ou d’une quelconque direction nationale semble aujourd’hui être la proie de bon nombre de politiques véreux mais ces derniers se sentent lésés une fois que ces privilèges s’arrêtent.
Alors faut-il les châtier ou les ramener à la raison mais quelle raison même me dira-t-on.
Beaucoup de bruit pour quel but au final, être repris ou recasé dans un autre poste mais alors ce ne sera pas avec ce régime qui se bat contre ses actes antirépublicains.
L’on a dépassé ce Sénégal ou il fallait crier ou intimider afin d’être dans les grâces du Président élu, il y’a eu certes des manquements car nulle n’est parfait donc il est temps de retrouver un semblant de bon sens et de laisser à d’autres personnes prendre la relève.
L’état est une continuité et personne n’a son monopole éternel, des hommes, des femmes qualifiés tous autant que vous ont été choisis afin de mener à bien les directives de ce nouveau gouvernement de Boun Abdallah Dione version 2.
Pourquoi autant d’amertume après un remaniement alors qu’on prétend défendre les valeurs démocratiques, la question a fait son tour dans les réseaux sociaux mais ce qui choque reste encore une fois uncomportement peu exemplaire dont font fit certains responsables de l’Alliance Pour la République.
Honteux ! Ingrat !non mais je vais dire plutôt pas encore rassasié des délices du pouvoir, qui sont-ils vraiment pour remettre en question les choix de Macky Sall ? Des pseudos proches comme argumentaire mais cela reste léger et demeure un manque de considération pour les 14 millions de senegalais.
Peu importe son poste, tous les senegalais sont égaux donc étant membre de l’APR et en voyant certaines réactions il m’est difficile de concevoir que ces gens ont pu avoir un semblant de fierté à nous diriger.
L’heure est d’accompagner Macky Sall et le nouveau gouvernement de Boun Abdallah Dione à insuffler la dynamique de l’émergence dans les prochains mois voire années à venir.
Alors les pics et les batailles de position au sein de la mouvance Présidentielle n’ont plus leur place car il faut savoir que dans une république il y’a un temps pour parler et travailler aussi donc mettons nos égos à cotés pour une bonne fois et montrons l’exemple à ces populations qui attendent mieux comme comportement.
Pour soutenir les actions du Président de la République et de son gouvernement, je ne ménagerais aucun effort afin de redorer l’image de la bonne gouvernance qui est et qui restera le sacerdoce de ce régime.
 
Adama Diaw (Diaw Fara)
Membre de la Cojer Nationale
 
 
 
 
 
Mardi 12 Septembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :