Nomination pour six ans du président et du procureur de la Cour suprême : Grincements de dents en vue


Nomination pour six ans du président et du procureur de la Cour suprême : Grincements de dents en vue
Le Conseil des ministres d’hier a adopté le projet de loi portant nouveau statut des magistrats et celui portant modification de la loi organique sur la Cour suprême. Si pour le premier projet, les juges se pâment de joie dans les chaumières, pour le second, il va sans doute provoquer un bras de fer.  Des grincements de dents se profilent à l’horizon, puisque ce projet permet au Premier président et au procureur général de la Cour Suprême de rester en poste pendant six ans bien qu’ils aient dépassé l’âge de la retraite de 65 ans, requis pour ce corps délite.
D’après « l’As », l’Union des magistrats du Sénégal est sur le pied de guerre et entend se réunir cette semaine.
 
Jeudi 3 Novembre 2016
Dakar actu




1.Posté par le frondeur le 03/11/2016 12:25
La mandature des chefs de la Cour Suprême est un pas vers le renforcement de l'institution judiciaire .Les coups machiavéliques de ceux qui s'agitent contre cette idée se révèleront au grand jour .L'UMS ne peut pas être contre mais c'est une petite bande de copains derrière lequel se trouverait le Premier Président Demba Kandji .Ce que nous déplorons c'est la démarche qui n'a associé ni les magistrats ni les autres segments de la société civile pour une large réflexion .Le contexte aussi prête à la diversion et à la manipulation ,les greffiers étant en grève ,l'administration pénitentiaire dans une passe difficile et last but least ,les magistrats non encore identifiés sur leurs représentants au CSM

2.Posté par le frondeur le 03/11/2016 12:27
s'il ya grincements de dents c'est ceux qui ne comprennent pas .la mandature est une excellente chose pendant ces temps qui courent

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :