Nomination de Antoine Diome comme Agent judiciaire de l’Etat (Aje) : Les avocats de Tahibou Ndiaye mettent en cause l’impartialité du substitut du procureur


Nomination de Antoine Diome comme Agent judiciaire de l’Etat (Aje) : Les avocats de Tahibou Ndiaye mettent en cause l’impartialité du substitut du procureur
Le bras de fer était attendu. Il a bien eu lieu. La tension est vite montée dès le début du procès de Tahibou Ndiaye, ce matin. Les avocats de l’ancien directeur du Cadastre ont mis en cause l'impartialité du substitut du procureur spécial, Antoine Diome, évoquant notamment le décret le nommant Agent judiciaire de l’Etat (Aje). Pour les avocats de la défense, sa nouvelle fonction qui devrait l’amener à défendre les intérêts de l’Etat du Sénégal, n’est pas compatible avec son statut de substitut de Cheikh Tidiane Mara.
Et, c’est Me Demba Ciré Bathily qui ouvre les hostilités. « La nomination du substitut du procureur spécial comme Agent judiciaire de l’Etat (Aje), est officielle. Donc, il a perdu cette qualité de procureur depuis cette nomination. Sa présence, à côté du procureur spécial, rend irrégulière la composition de cette juridiction. Tahibou Ndiaye et sa famille ont le droit d’être jugé par une juridiction impartiale. Si le substitut devait siéger, les règles d’impartialité seraient violées », estime Me Bathily.
Son collègue de la défense, Me Abdourahmane Sô dit « Lénine » a abondé dans le même sens. Selon l’avocat, l’existence d’un décret nommant Antoine Diome judiciaire de l’Etat l’empêche de siéger en tant que substitut du procureur spécial, près de la Crei. « Le parallélisme des formes nous amène aujourd’hui à dire qu’il y a un décret qui fait qu’il ne peut plus siéger devant la Crei. Qu’il descende de ce piédestal pour se mettre là du côté des Agents judiciaires de l’Etat (Aje) ! », invitera Me Sô.
Le procureur spécial, Cheiklh Tidiane Mara : « De quoi a-t-on peur ? ».  Le magistrat estime que son collègue reste le substitut du procureur spécial en fonction. Il a ainsi demandé au juge de rejeter les observations des avocats de Tahibou Ndiaye.  Le juge a ainsi demandé aux avocats de la défense de faire des observations écrites, On ne peut pas récuser un membre du parquet spécial, en lui disant tu ne dois pas siéger », a fait remarquer le président de la Crei.
Mardi 23 Juin 2015
Dakaractu




1.Posté par eva massages le 23/06/2015 23:10
Une fille très belle,très sexy,discrète et professionnelle,vous propose de très bons massages dans un endroit discret,calme propre et très bien équipé.
Pour toutes informations contactez moi au 77 750 15 32 au 78 281 00 94

2.Posté par Xeme le 24/06/2015 00:20
Franchement il est partial et pas crédible pour un sou.



Dans la même rubrique :