Nicki Minaj révèle avoir subi une IVG durant son adolescence

CONFESSIONS - La rappeuse Nicki Minaj a révélé au magazine Rolling Stones, avoir subi un avortement, durant son adolescence. Un acte médical loin d'être anodin pour puisqu'il la hante encore.


Nicki Minaj révèle avoir subi une IVG durant son adolescence
C'est une confession très personnelle que vient de faire Nicki Minaj, dans le dernier numéro de Rolling Stone.  Une interview dans laquelle elle se livre sans barrière en évoquant le souvenir le plus douloureux de sa jeune vie, lorsqu'elle habitait encore dans le Queens et qu'elle n'était pas encore "Nicki Minaj" mais Onika Maraj.

Cet épisode difficile, nombre de femmes l'ont connu. Pour l'interprète d'Anaconda, il est survenu, alors qu'elle avait 15 ans et qu'elle étudiait à l'école d'art de LaGuardia. A cette époque, elle sortait avec un garçon plus âgé qu'elle.

"Je n'étais pas prête. Je n'avais rien à offrir à cet enfant"

Durant cette période, Nicki Minaj est tombée enceinte et a décidé de ne pas garder l'enfant qu'elle attendait. Elle raconte dans le magazine qu'au moment de ce choix elle "pensait qu'elle allait mourir. Ce fut la chose la plus difficile que j'ai traversé. J'étais une adolescence", dit-elle. "Ce serait contradictoire si je disais que je n’étais pas une pro-avortement. Je n’étais pas prête. Je n’avais rien à offrir à un enfant", précise t-elle.

Une intervention médicale qui l'a "hantée toute [sa] vie", dit-elle. Une sentiment que l'on retrouve d'ailleurs dans sa chanson "All Things go". Dans le troisième couplet, on peut entendre "Mon enfant avec Aaron aurait eu 16 ans"... Seize ans plus tard, l'artiste s'est reconstruite et souhaite désormais fonder son propre foyer.
Mercredi 31 Décembre 2014




Dans la même rubrique :