New York: Atteinte du premier Objectif du Millénaire pour le développement (OMD-1) L’ENGAGEMENT FORT DU PRESIDENT MACKY SALL PRIME PAR LA FAO


New York: Atteinte du premier Objectif du Millénaire pour le développement (OMD-1)  L’ENGAGEMENT FORT DU PRESIDENT MACKY SALL PRIME PAR LA FAO
C’est ce 27 septembre 2015, à New York, que le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, Monsieur José Graziano da Silva, a rencontré son Excellence Monsieur Macky Sall, président de la République du Sénégal, pour lui décerner la médaille de la FAO en guise de reconnaissance de la performance du Sénégal qui a, cette année, atteint la cible du premier Objectif du Millénaire pour le développement.

En effet, le Sénégal qui a réussi à réduire de moitié, par rapport au niveau de 1990, la proportion nationale de personnes victimes de la faim, vient d’être primé pour l’atteinte de cet objectif qui était fixé pour la fin 2015. Selon les estimations de la FAO, organisme en charge d’assurer le suivi de la cible de l’OMD-1, le nombre de personnes souffrant de la malnutrition est passé de 24, 5 % en 1990-92 à 10 % en 2014-16. Cette rencontre a eu lieu en marge de la soixante-dixième session de l’Assemblée générale des Nations Unies qui se tient à New York du 25 au 30 septembre 2015, consacrée également à l’adoption des Objectifs de développement durable qui font suite aux Objectifs du Millénaire pour le développement adoptés par la communauté internationale lors de l'Assemblée générale de l'ONU tenue en 2000.

La FAO magnifie la politique d’autosuffisance en riz et les bourses de sécurité familiale

Saluant la vision du président Macky Sall pour la sécurité alimentaire, Monsieur José Graziano da Silva, directeur général de la FAO, a déclaré que l’engagement du chef de l’Etat à rendre son pays autosuffisant en riz et la mise en place des bourses de sécurité familiale en faveur des couches vulnérables sont un témoignage fort de l’importance qu’accorde le gouvernement sénégalais aux besoins des populations. Et dans ce sens, soutient-il, la FAO apportera tout son concours dans ces actions. Rappelons que, depuis 1990-1992, 73 pays, sur les 129 suivis par la FAO, ont atteint la cible de l’OMD1 concernant la faim et la malnutrition. La sécurité alimentaire étant un défi pour nombre de pays africains, le Sénégal a tenu son rôle, suite à l’engagement des nations à réduire la faim dans le monde avec les OMD. Et, d’après le rapport sur la sécurité alimentaire 2015, 19 pays ont atteint l’OMD1 en Afrique subsaharienne: il s’agit de l’Afrique du Sud, l’Angola, le Bénin, le Cameroun, le Djibouti, l’Éthiopie, le Gabon, la Gambie, le Ghana, le Malawi, le Mali, l’Île Maurice, la Mauritanie, le Mozambique, le Niger, le Nigéria, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal et Togo.

Pour une agriculture de plus en plus compétitive et une sécurité alimentaire renforcée

De grands investissements, dans la plupart des pays africains, ont permis une relance effective de l’agriculture et une amélioration de la sécurité alimentaire. Pour le président Macky Sall, "l’agriculture, constitue, avec l’élevage et la pêche, les leviers indispensables de l’autosuffisance alimentaire, premiers jalons de l’émergence. Dans cette perspective, son Excellence Monsieur Macky Sall a souligné qu’il ne ménagera aucun effort pour que l’agriculture sénégalaise soit de plus en plus compétitive et la sécurité alimentaire de nos populations renforcée crescendo.

La réussite du gouvernement sénégalais sous le magistère du président Macky Sall

En ce qui concerne l’OMD1, la réussite du modèle sénégalais s’explique par un engagement fort de l’Etat et son accompagnement permanent en direction des populations les plus vulnérables par un  renforcement du transfert des revenus, l’alimentation des enfants scolarisés, le soutien aux agriculteurs familiaux à travers une provision régulière d’intrants de qualité et de machines agricoles modernes et aussi un financement alloué à l’agriculture dépassant déjà les 10 % requis par la déclaration de Malabo de 2003.

Au Sénégal,  le Gouvernement a lancé plusieurs programmes agricoles dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE) alignés sur le PDDAA, dont le Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS) qui accentue les efforts pour la mise en œuvre d’une politique d’autosuffisance en riz d’ici à 2017.

La Protection sociale dans le Plan Sénégal Emergent (PSE) appréciée par la FAO

Félicitant le président Macky Sall pour avoir introduit la protection sociale dans son Plan Sénégal émergent, le Dg de la FAO déclare que cette option va permettre de renforcer les résultats positifs déjà obtenus. Rappelons que ce programme national de bourses de sécurité familiale est inspiré du modèle brésilien qui avait permis à 28 millions de Brésiliens de sortir de la pauvreté. D’ailleurs, le Sénégal a mis en œuvre le programme PAA Afrique (Acheter aux Africains pour l’Afrique) qui permet l’approvisionnement de cantines scolaires de l’élémentaire et du préscolaire avec des achats de produits locaux. Ce programme permet de générer des revenus pour les agriculteurs les plus vulnérables et de diversifier l’alimentation des enfants.

La FAO salue la collaboration du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural

Le directeur général de la FAO a également reconnu l’excellente collaboration avec le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural et ses services ainsi que celle avec l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie. Selon Monsieur José Graziano da Silva,  c’est cette collaboration remarquable qui a permis à la FAO de faire le suivi et la mise à jour régulière des données du Sénégal.

Source : Site de la FAO
 
Lundi 28 Septembre 2015
Dakar actu




1.Posté par mofou le 28/09/2015 18:39
Fierté

2.Posté par baks le 28/09/2015 19:04
REBONDISSEMENT DANS L’AFFAIRE « PETRO TIM » : La Justice américaine se saisit de l’affaire


L’affaire « Petro-Tim », Frank Timis et « Kosmos Energy » revient au devant de l’actualité cette fois ci c’est depuis le Département de la Justice américaine. En effet, depuis le début du mois de septembre, les Procureurs américains
s’intéressent aux opérations de l’entrepreneur Frank Timis et Aliou Sall au Sénégal. Ces procureurs étudient en ce moment le "deal" entre Frank Timis partenaire de Aliou Sall et « Komos Energy » cette compagnie américaine cotée à la bourse de New York. Une enquête est ouverte et la Justice américaine pourra à tout moment casser les transactions entre l’Etat du Sénégal, « Komos », Franck Timis et Alioune SALL.
Le journaliste sénégalais Baba Aidara est en possession de l’ensemble des documents sur ce sujet et en ce moment il est en train de préparer une vidéo reportage sur ce dossier qui est parti pour
faire encore couler beaucoup de salive. Nous avons joint Baba Aidara qui est présentement a New York pour les besoins de la couverture du Sommet des
Nations Unies et ce dernier refuse tout commentaire sur ce sujet. Beaucoup de zones d’ombres subsistent dans cette affaire qui n’a pas encore révélé tous ses secrets.
Rappelons que cette affaire concerne plus de 500 milliards de FCFA. "Petro Tim", "Kosmos Energy", "Petro Asia, "Timis Corporate" sont les entreprises citées dans ce scandale dans lequel le frére du président Alioune SALL et le roumain Francki Timis sont cités.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016