Neuvième jour de campagne : Amadou Bâ courtise la communauté catholique des Parcelles Assainies et décroche le soutien d'un marabout Niassène


Après 24 heures de latence à cause du drame du stade Demba Diop, les candidats en lice pour les élections législatives sont redescendus sur le terrain. Flanqué du Dr Malick Diop et de Zahra Iyane Thiam, la tête de liste départementale de Benno Bokk Yakaar de Dakar, Amadou Bâ était aux Parcelles assainies dans la cadre d'une visite à la Paroisse Marie Immaculée.
Accueilli pompeusement par les membres de ladite église, il a procédé à une procession qui l'aura mené dans les différents compartiments avant de se poser dans une salle où l'attendait une assistance composée essentiellement de fidèles catholiques. Après une minute de silence à la mémoire de Jean Touty, décédé des suites d'un accident, la tête de liste de Benno Bokk Yakaar à Dakar a magnifié la disponibilité de ses hôtes, “malgré les contraintes de temps”.
Flatté par la mobilisation dont ont fait montre les fidèles catholiques, Amadou Bâ s'est appesanti sur le message véhiculé par les jeunes qui l'ont accueilli. “Ils veulent un monde de paix, un monde de solidarité et ils ont raison”, a salué le candidat du pouvoir à Dakar. “Je suis venu ici l'année dernière et à cette occasion, beaucoup de projets ont été évoqués. Certains sont en phase de concrétisation, d'autres le seront prochainement. Ainsi vont les choses, tout ne peut pas être réalisé d'un seul coup”, déclare Amadou Bâ. Qui s'est réjoui du rôle de l'église dans l'éducation. Abordant ce sujet, il a regretté le blocage dont font l'objet des projets de réfection d'une dizaine d'écoles aux Parcelles assainies. Blocage qu'il attribue à l'édile des Parcelles assainies. Il souligne au passage que ses entreprises pour retaper certaines écoles n'ont pas de soubassement politique.
Amadou Bâ a aussi évoqué le rôle dans l'Eglise catholique dans l'assistance des couches défavorisées. Le problème de l'eau s'est une fois de plus incrusté dans la discussion. Mais cette fois ci, Amadou Bâ annonce le démarrage des travaux des deux forages dès demain. Une salve d'applaudissements accueille cette annonce. C'est le même concert de battements de mains qui a fait suite à la promesse faite à la Paroisse Marie Immaculée. Des “Dieureudieuf” (merci) ont simultanément fusé de l'assistance. Certaines fidèles ne se sont pas empêché de promettre une deuxième épouse à leur invité de marque. Comme s'il en était besoin, Amadou Bâ rappelle le principe de laïcité qui régit la République sénégalaise. “Chaque citoyen peut pratiquer la religion de son choix dans un lieu de culte décent”, prêche la tête de liste départementale de BBY à Dakar. Mais ce qui devait être décent pour le ministre a été un “dessin” pour nous autres qui l'entendions à peine. Son “griot rapporteur” est encore passé par là.
Le curé de la Paroisse père Marcel Thiaw a salué la sollicitude de Amadou Bâ à l'endroit de la communauté catholique des Parcelles assainies. “Nous savons que vous êtes très proche de nous”, a témoigné le religieux qui est d'autant plus satisfait qu'il dit être conscient que le ministre tiendra ses promesses. “C'est très important pour la communauté chrétienne d'avoir un espace pour prier le Seigneur”, a souligné Père Marcel Thiaw qui ne dénie pas aux fidèles catholiques le droit de faire de la politique. Car pour le curé de la Paroisse Marie Immaculée, les catholiques doivent être dans les sphères de décision. Pour terminer, il a prié pour Amadou Bâ.
Ragaillardi par les prières du religieux catholique, il s'est rendu chez Serigne Alioune Diallo à l'unité 17. Mais chez ce guide religieux Niassène, le challenger de Bamba Fall a juste eu le temps de se réjouir du “soutien du marabout”. “Vous avez pris position en notre faveur dans ces élections. Je ne pouvais pas à la suite de cette prise de position courageuse ne pas vous rendre visite et vous exprimer ma gratitude”, a déclaré Amadou Bâ. Il a aussi promis de se conformer aux “consignes” du marabout Niassène qui bannit toute invective. “ A ce niveau, vous n'avez rien à craindre parce que les directives du président sont claires ”, rassure t-il le guide Niassène. Après cette étape, Amadou Bâ est retourné à l'unité 7 où trône son siège. 
Lundi 17 Juillet 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :