Néné N'diaye M'baye : " C'est politicien que d'imputer au Président Macky Sall le caractère laïc de la République!"


Le débat sur l'article 15 de l'avant -projet de révision constitutionnelle proposé par le Président de la République a installé un grand débat à Touba. Pendant qu'un collectif est né dans la cité religieuse pour exiger du Chef de l'Etat, le retrait de ce point instituant intangible le caractère laïc de la République du Sénégal, à Mbacké, les responsables politiques de l'Apr se démènent pour apporter la riposte. En marge d'un meeting qu'elle tenait à Gawane, Madame Mbaye Néné N'diaye a traité de politicien l'argument brandi pour combattre le projet de révision. " Ce combat est plus politique que religieux. C'est depuis Léopold Sédar Senghor que ce pays a été déclaré laïc et les Sénégalais ont évolué depuis sans problème majeur. Nul ne peut imputer au Président Macky Sall une faute quelconque sur ce registre. La foi, elle se vit et n'a pas besoin d'être mentionnée sur un document pour exister!" La responsable politique apériste de Mbacké  de déplorer la naissance de ce combat qui, selon elle, n'a aucune raison d'être.

Néné N'diaye qui accueillait de nouveaux militants, a profité de l'occasion pour inviter tous les responsables politiques du département à travailler derrière Moustapha Cissé Lô et Gallo Bâ pour octroyer au Président Sall un second mandat. " Nous n'avons pas de fixation, encore une fois, sur la date de la présidentielle. 2017 ou 2019, on gagnera" a-t-elle conclu.
Lundi 25 Janvier 2016
Dakaractu




1.Posté par Samy le 25/01/2016 16:28
SVP faut pas confondre État, Nation,Pays et République. Si on ne peut pas faire la distinction entre ces notions, débattre de la laïcité serait dangereux pour notre paix sociale.

2.Posté par Atypico le 26/01/2016 11:14
Ce n'est pas un hasard que cette revendication de supprimer la notion d'état laïc provienne d'un groupe radical vivant dans un Khalifat qui se fout des lois de la république et qui autorise des "citoyens sénégalais" qui se disent "marabout" petits fils de", à se conduire comme des gangster mafieux en toute impunité. Attention à la substitution de la Charia version mouride intégriste en lieu et place de la constitution ou plutôt de ce qu'il en reste dans ls esprits et dans les actes après 30 ans de concession aux maraboutiquiers et au néo - libéralisme !



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016