Nafi N'gom Keïta, présidente de l’OFNAC : « à minuit et demi, un ministre m’a appelée pour me signifier son opposition à la déclaration de patrimoine »


Nafi N'gom Keïta, présidente de l’OFNAC : « à minuit et demi, un ministre m’a appelée pour me signifier son opposition à la déclaration de patrimoine »
La présidente de l’Office National contre la Corruption (OFNAC), Nafi N'gom Keïta, lors de l’émission Grand Jury, a indiqué qu’un ministre de la République l'a appelée au téléphone pour lui signifier son opposition à la déclaration de patrimoine. «  Partout dans le monde le gens ne sont pas enclin à faire leur déclaration de patrimoine. Nous sommes dans une République,  quand une loi est votée on l’applique, et on met de coté les questions culturelles.  Ce qu’ils veulent, c’est faire une déclaration et ne pas donner des justifications sur les biens déclarés dans le formulaire, mais aussi ne pas déclarer leurs avoirs bancaires.  Un ministre m'a réveillée à minuit et demi pour me dire qu’il ne peut pas faire sa déclaration, un autre a appelé mes collaborateurs pour avancer des propos qui ne l’honorent pas. »
A côté, Nafi N'gom se réjouit du fait que le Président de l’Assemblée Nationale, Moustapha Niasse, a été le premier à faire sa déclaration (…) "et  le premier ministre m’a aussi saisie pour le faire. Le 31 décembre, je rendrai compte au Président de la République", dira-t-elle,  indiquant qu’au Sénégal les gens sont très enclins au « massla ».
Dimanche 28 Décembre 2014
Dakaractu




1.Posté par Deugg Gui le 28/12/2014 15:30
Comme la réactivation de la CREI, l'Ofnac et sa loi sont le deuxième piège dans lequel est tombé ce régime... La déclaration de patrimoine déposée devant l'autorité judiciaire passerait peut-être mieux, l'Ofnac n'intervenant qu'en fin de mandat des assujettis.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016