"Nabilla et sa poitrine farcie": les curieux adieux de Geneviève de Fontenay

La dame au chapeau a salué pour la dernière fois le public de l'élection de Miss Prestige dont elle était le visage depuis des décennies. Vêtue de blanc et noir, comme le veut sa tradition, elle a tenu à prononcer un dernier discours avant de tirer sa révérence. Reconnaissante pour sa carrière et amoureuse de la France, elle a aussi eu des mots très durs pour certaines célébrités.


Pas question de quitter le monde des miss sans un dernier discours marquant. Geneviève de Fontenay a, comme elle l'avait annoncé, dit adieu au concours dissident de Miss Prestige qu'elle a créé en 2010 après son éviction par Endémol du concours Miss France qu'elle gérait de sa main de fer depuis plus de 60 ans. 

Devant le public alsacien (l'élection se tenait hier à Strasbourg), elle a chaleureusement remercié tous ceux qui l'ont toujours aimée et soutenue, ainsi que la presse pour l'écho qui a été donné à son travail, mais elle a surtout mis l'accent sur son amour de la France et de ses magnifiques régions et terroirs qu'elle a toujours voulu mettre à l'honneur, citant notamment l'émission de Stéphane Bern, qui fait la part belle aux plus beaux villages de France.

Nabilla, Zahia et Rihanna en prennent pour leur grade
Mais à l'heure de prendre le micro à Olivier Minne qui se chargeait de la présentation du concours, elle n'a pas pu résister à glisser son avis toujours tranché dans plusieurs domaines. "J'ai remarqué qu'on avait 17 stations pour cette retransmission ce soir en régions, et ça prouve que ces régions ne ressemblent à rien et qu'on aurait dû garder nos régions, nos provinces, notre terroirs, nos traditions, notre folklore! Voilà, chacun chez soi!", a lancé Mme de Fontenay sous les applaudissements nourris du public.

Mais ce n'est pas tout. Elle s'est aussi fièrement posée en défenderesse de l'élégance à la française, déplorant que "les stars maintenant, c'est Nabilla avec sa poitrine farcie, c'est Zahia qui sert de dessert à un footeux, c'est Rihanna qui est l'égérie de Dior où elle montre ses fesses et ses seins toute la journée". 

Une Picarde couronnée
"C'est pourquoi je ne me sens plus du tout à l'aise dans cette société qui part en vrille", a commenté la dame de 83 ans. "Sereine" à l'idée de quitter la scène publique et le monde des miss, elle a tout de même eu du mal à rendre le micro et saluer pour de bon son public, éclipsant totalement la remise de l'écharpe de Miss Prestige national à la candidate picarde de 23 ans, Emilie Secret. C'est Christiane Millo, ancienne miss France sacrée par la dame au chapeau, qui reprend la main. 

La page de Fontenay est tournée. Au Parisien, l'octogénaire s'est dit soulagée de passer le flambeau, se sentant désormais "presque honteuse" de s'occuper d'élections de reines de beauté face aux malheurs du monde. "Je tourne une autre page de ma vie, probablement la dernière", a-t-elle conclu.


"Nabilla et sa poitrine farcie": les curieux adieux de Geneviève de Fontenay
Dimanche 17 Janvier 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :