NOUVEAU PRÉSIDENT DE L’UMS : Souleymane Téliko pour une Justice construite dans le « dialogue » et non dans la « confrontation »

Face à la presse ce samedi, après son élection à la tête de l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS), Souleymane Téliko a indiqué qu’il veut une justice de paix.


NOUVEAU PRÉSIDENT DE L’UMS : Souleymane Téliko pour une Justice construite dans le « dialogue » et non dans la « confrontation »
C’est fait. Il est le nouveau président de l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS). Avec 125 voix, Souleymane Téliko a détrôné son adversaire Maguette Diop, président sortant (77 voix). Marième Diop Guèye a totalisé 41 voix. Aussitôt après son élection, Souleymane Téliko a exprimé sa volonté d’œuvrer au renforcement de l’indépendance de la Justice et à l’instauration de la transparence dans la gestion des carrières des magistrats.
« Notre credo, c’est que la justice devra se construire dans le dialogue et non dans la confrontation. Liberté de ton ne veut pas dire rapport conflictuel et l’UMS devra travailler en toute indépendance, mais également dans le respect des règles qui garantissent le fonctionnement harmonieux de la justice », a déclaré le président de chambre correctionnelle à la Cour d’Appel de Thiès.
Avant d’ajouter : « Notre conviction est que c’est dans le débat constructif et non dans la confrontation qu’on peut faire des avancées significatives. Si le bureau adopte une stratégie, une démarche proactive et participative, il n’y a pas de raison que des avancées significatives ne soient pas connues dans les défis très importants qui nous attendent. »
A l’en croire, de lourds défis sont à relever mais, il espère qu’avec l’aide de tous les acteurs, notamment la Chancellerie et les chefs de cour, il arrivera à obtenir des avancées significatives dans le cadre de la mission qui lui est assignée.
 
Lundi 21 Août 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :