NON ! (Par Cheikh Yérim Seck)


NON ! (Par Cheikh Yérim Seck)
DAKARACTU.COM Non !!! Le spectacle dégoûtant que nous avons subi hier dimanche à la télévision, lors du combat de lutte opposant Tapha Tine à Bombardier, est tout sauf un spectacle sportif. C’est de la boucherie pure et simple. A interdire aux âmes sensibles et aux enfants assurément ! Un foutoir d’une violence inouïe : voilà ce qu’est devenu un sport que nous nous targuons de qualifier de national. L’argent et une compétition malsaine sont passés par là. On n’entend plus parler que de salles de musculation, à New York si possible, ça fait plus parvenu. Plus aucune intelligence de combat, pas du tout nécessaire dans ce milieu de gladiateurs décervelés, où seule comptent la force et la puissance des coups. Ardo, le médecin des arènes, est devenu une star et même un motif à quolibets. « Je vais l’envoyer chez Ardo », dit-on, pas « je vais lui faire une prise ». Cette violence que l’on a vue ce dimanche est NOTRE violence, juste déléguée à des brutes d’un genre nouveau. Si des reporters exultent en présentant cette sanglante parodie de combat comme un grand moment de télévision sportive, c’est à désespérer de la valeur éducative du sport. Non !!! La lutte ce n’est pas de la boucherie et une orgie sanglante. Non !!!! La lutte ce n’est pas cette vulgaire mise en scène de gris-gris qui laissent croire à nos jeunes que celui qui gagne est celui qui a le meilleur marabout. Non !!! Ce n’est pas de la lutte lorsque des spectateurs crient aux anges parce que les arbitres donnent la victoire au moins sanguinolent des deux lutteurs. Qu’attend-t-on ? Qu’il y ait mort d’homme dans l’arène ? Qu’attend-t-on quand on voit ces lutteurs, gonflés à certainement autre chose que du lait de vache, tomber en syncope sur leurs lieux d’entraînement et mourir comme ce Tyson Junior à 23 ans d’un malaise cardiaque ? Parlera-t-on de dopage à ce moment-là ? Il sera trop tard. Ce que les arènes offrent aujourd’hui est obscène, et plus obscène encore est le commentaire des commentateurs qui se font une joie de voir autant de sang devant eux. La lutte n’est pas ce lieu où, bardés de gris-gris et dégoulinant de potions maraboutiques, les lutteurs osent se concentrer le temps d’une inadéquate fatiha. Il est vrai que l’on a vu Gris Bordeaux faire deux rakkas le torse nu dans les arènes et ce geste impie n’a gêné personne. Il faut sévir et vite réglementer ce sport qui va se consumer de l’intérieur par appât des gains qui y sont distribués et qui attirent de plus en plus de jeunes qui pensent que c’est celui qui cogne le plus fort sur la tête de son adversaire qui est le plus fort. Et non celui qui, comme c’est le cas dans toutes les nations avancées, a la tête pleine et bien faite. Non !!! Nous n’avons pas qu’un destin de mastodonte friand de sang à offrir à nos enfants ! Ce spectacle abrutissant qui pollue les télévisions et contamine la société est l’un des plus graves facteurs de régression de notre pays !!! On ne doit pas apprendre à lutter mais à pouvoir prendre part à la compétition mondiale de l’intelligence. Le Sénégal a besoin non pas du choc des muscles mais du bouillonnement des matières grises. Ne nous donnez plus à voir ce spectacle d’un tout autre âge. Celui du Moyen-Âge. Celui du temps des barbares.




Lundi 25 Juin 2012
Notez

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par People le 25/06/2012 09:09
Parfaitement d'accord,

ce cri de cœur rejoint la pensée de beaucoup de sénégalais choqué par la violence physique mais aussi par la violence mystique qui mérite aussi d'être dénoncé.

Halte à cette barbarie

2.Posté par Djily le 25/06/2012 09:13
Toute cette passion doit être canalisée au bénéfice du développement. Tant qu'on continue à consacrer autant d'énergie et de passion à ces futilités, le Sénégal ne sera pas développé! Il faut un moratoire de 5 ans: pas de lutte, pas de football...les paysans retourneent aux champs pour assurer l'autosuffisance alimentaire...

3.Posté par Jeanne le 25/06/2012 09:16
Je ne suis pas souvent d'accord avec vous mais cette fois ci je suis a completement du meme avis l'arene senegalaise est devenu un champs de gladiateurs avec un public assoiffe de sang qui en demande toujours plus c'est vraiement du n'importe quoi il faut qu'un de ses lutteurs meurent en direct sous les coups pour que l'etat intervienne

4.Posté par yoro le 25/06/2012 09:21
CYS liga wax amna solo! Je suis d'avis avec toi. Luc Nicolai et Gaston, deux buveurs de sang!

Lisez ce que Khadim Samb avait dit du combat. Comparé à ce qui s'est passé. Vous remarquerez une grosse boulette. Cliquez sur le lien en bas!

5.Posté par Vérité le 25/06/2012 09:24
le language du sénégalais n'est pas autrement! Nous n'avons pas appris ce qu'on appelle la tolérence, le critique etc... le xastaante n'est rien autre qu'une violence dont les paroles mensongères cherchent à détruire l'image d'une personne ou l'abaisser. Il y a trés peu de senegalais qui ont banis le " sagga ndeye" de leur langue. c'est de l'automatisme dans nos bouches. Kur meer saga! Dommage , bu yaagge nga door! le resulat! Il y a trés peu de senegalais capable de regler les dIfférents par une discussion honorable. Celui qui ne donne pas de coup le premier est un " yambaar"". Nos anciens jeux d'enfants c'étaient du " garga tombé", coolo coolo etc... lep xeexx rekk ahaha. Donc voilà, c'est pas seulement le sport. Il y a à mon avis un problème senegalais de civilisation dans les têtes! les lutteurs ne font qu'appliquer leurs paroles comme damakooy duuma ba mu dem ardo et pas daanko gnibi!

6.Posté par BOY KEBEMER le 25/06/2012 09:29
Là Mr seck rarement d'accord avec toi mais aujourd'hui vous avez fait une belle contribution.c'est ça que nous attendons de toi mais pas des articles qui regressent le senegal.

7.Posté par M''balamsees le 25/06/2012 09:32
Merci CYS pour cet éditorial.
Il faut inviter toute la presse à faire un édito de cet acabit sur la lutte.
Le gouvernement doit prendre des mesure pour "civiliser " la lutte. Pourquoi les sponsors associent leur image à une telle boucherie digne des gladiateurs romains.
ASSEZ!

8.Posté par Mouhamed le 25/06/2012 09:34
C'est comme on regardait "les gladiators" de Russel Crowe. Des combats barbares du temps des grecs.
CYS, tu as raison à 100000%

9.Posté par bathie le 25/06/2012 09:46
entierement d'accord avec toi cheikh; excellent papier !

10.Posté par ndiaye211 le 25/06/2012 09:50
parfaitement d'accord

11.Posté par Kadim le 25/06/2012 09:56
Mais CYS je suis d'accord avec ton analyse, mais il faudra aussi te l'appliquer en enlevant cette photo du site./ Mon fils de 5 ans etait à côté de l'ordinateur au moment ou j'ouvrai ton site et il a eu peur il m'a demandé pourquoi le mor etait bléssé

12.Posté par Kadim le 25/06/2012 09:56
Mais CYS je suis d'accord avec ton analyse, mais il faudra aussi te l'appliquer en enlevant cette photo du site./ Mon fils de 5 ans etait à côté de l'ordinateur au moment ou j'ouvrai ton site et il a eu peur il m'a demandé pourquoi le mor etait bléssé

13.Posté par Babar le 25/06/2012 09:57
Le Sénégal a besoin non pas du choc des muscles mais du bouillonnement des matières grises.......parfaitement d'accord aussi. Merci CYS on te retrouve??

14.Posté par A.M.GNINGUE le 25/06/2012 10:00
C'est vrai que nous avons tous honte quelque part de cette facette hideuse de la lutte qu'est cette violence dévastatrice,d'autant que sa surmédiatisation,en weekend,à des heures de grande audience de télévision,n'épargne aucune ame sensible.Que les droits-de l'hommistes organisés (RADHO,ONDH entre autres) s'autosaississent et s'approchent du CNG de lutte aux fins d'une réflexion approfondie sur ce " ver dans le fruit "de notre sport national.Je suis sur que le Président du CNG de lutte que je connais bien comme ame hautement sensible est autant et aussi bien est atterré que tout un chacun par ce fléau regrettable qui hélas charpente la lutte plus que tout autre sport (même la boxe use de gants).Bravo Yérim pour votre courage d'avoir dit tout haut ce que tout bon sénégalais pense tout ou plus ou moins bas sur cette propension à la violence dans la lutte!

15.Posté par deug le 25/06/2012 10:00
Excellent papier CYS.
Celui qui n'est pas inquiet de l'avenir de ce pays n'a rien dans la téte.Un pays ou on érige les barbares en idoles
Ce qui est le plus frappant on avait l'habitude de voir dans les véhicules de transport en commun les photos de nos illustres guides religieux mais faites le constat pendant les cérémonies religieuses(magal,gamou) les photos de ses icones s'arrachent comme de petits pains à la place de ceux des religieux
PITIE POUR MON PAYS

16.Posté par FBI le 25/06/2012 10:02
Yérim on a dit "La lutte avec frappe" c'est pas un sport de tapette .C'est un sport de combat avec des normes biens définies .Ils ne sont ni des sauvages ,ni des primitifs et ils ont opté pour ce sport alors laissons tranquille ces lutteurs au moins eux ils gagnent leur argent à la sueur de leur front ........ils ne font pas de chantage encore moins la calomnie

17.Posté par ss le 25/06/2012 10:03
La lutte facteur de développement, nous sert-on souvent. Autant dire, la violence source de développement ! comment la violence peut-elle être source d'épanouissement? comment le sang peut-il divertir et les coups de poing faire plaisir? les consciences ont toujours alerté. L’État a le devoir de protéger ses citoyens, qu'il prenne garde et protège les athlètes. Aussi, trouvons-nous sincèrement triste que nos écoles servent de lieux d'entrainement, si nous ne prenons pas garde, cela risque d'affecter gravement le cursus scolaire des jeunes avec comme conséquence une déperdition aggravée;si ce n'est le cas du reste. bref, le sport de combat est noble, mais la lutte telle que pratiquée actuellement chez nous (sans aucune protection qui pourrait atténuer la puissance des coups et du coup protéger) doit nécessairement être réformée. SS (Salam sur le Sénégal)*

Cher Yirim, je suis certain que vous êtes convaincu que le rôle d'éducation, de formation, d'éveil de conscience ... que dois jouer la presse sénégalaise est de plus en plus jeter aux calendes grecs. A qui la faute? Dieu vous gardes

18.Posté par Diop le 25/06/2012 10:09
Et pourtant dans ton site tu a mis, les vidéos des cadavres de Bara Sow.

19.Posté par Dr Bassirou NIANG le 25/06/2012 10:18
Merci cheikh mais le pire c'est que la jeunesse s'extasient devant autant de violence. Tout pour dire que l'intelligence fout le camp de ce pays et bienvenue aux plus musclés.

20.Posté par FBI le 25/06/2012 10:27
La lutte: c'est la bouteille de safara,les ndiaks,les gris-gris,les talismans,les oeufs cassés,les bakks ,les touss,les intimidations 'je vais t'envoyer cher Ardo" etc bref la lutte c'est un Art purement sénégalais.Vous dites que ceux sont des"gladiateurs décervelés" mais on a jamais vu deux protagonistes du dimanche continuer à se battre le lendemain. Avez vous déja regardé l'aprés combat de deux lutteurs ils s'offrent des cadeaux et chaque lutteur n'ose même pas fixer son "ancien adversaire".Avez vous déja vu un lutteur sénégalais porter un string comme le font les lutteurs Japonais(Sumo) non! mon cher Ils sont trés bien civilisés.Le fait de se prosterner et rendre grâce à dieu ne signifie pas prier réellement, arrêtez de prendre les sénégalais pour des demeurés Yérim même les joueurs musulmans le font "Demba Cissé ..etc.Votre probléme c'est que vous êtes un complexé Yérim allez vous faire foutre et laissez nous notre sport national.

1 2 3 4 5


Dans la même rubrique :