NIGERIA : le milliardaire Dangote se lance dans le riz


NIGERIA : le milliardaire Dangote se lance dans le riz
Au Nigeria, Dangote rice, filiale rizicole du milliardaire Aliko Dangote, lance son programme de rizières. La phase pilote démarre aujourd'hui. L'objectif est de produire 225 000 tonnes de riz d'ici la fin de l'année et, à terme, de réduire les importations nigérianes.

25 000 hectares de rizières devraient être mis en culture d'ici la fin de l'année, dans trois Etats du nord du Nigeria. Il s'agit des Etats de Jigawa, Zamfara et Sokoto. C'est dans ce dernier que démarre aujourd'hui la phase pilote : 500 hectares, cultivés dans la zone du barrage de Goronyo.

Dangote Rice entend produire 225 000 tonnes de riz blanc en un an, soit déjà 4% de la demande domestique annuelle. 50 000 paysans, organisés en coopératives, cultiveront la céréale, et 260 emplois d'agronomes seront créés. Le projet est ambitieux : Dangote Rice espère d'ici 5 ans produire plus d'un million de tonnes de riz, soit 16% de la consommation nigériane.

Le projet est ambitieux, mais il est aussi, plus que jamais, nécessaire au pays, qui traverse une grave crise économique. Depuis plus de 10 ans, le Nigeria est le premier importateur mondial de riz. Le géant africain en consomme près de 6,5 millions de tonnes par an, et n'en produit que 2,5 millions. Le reste est donc fourni par les importations et la contrebande.

Manque de liquidités

Un commerce dont le Nigeria n'a plus vraiment les moyens. Pendant quatre ans, les cours du pétrole, principale ressource du pays, ont dégringolé et le pays se retrouve aujourd'hui à court de devises étrangères. Pour limiter la casse, Lagos a dévalué sa monnaie et interdit l'importation d'un certain nombre de produits par voie terrestre, notamment le riz. Mais encore faut-il que la production nationale couvre la demande. D'où l'urgence de stimuler le secteur.

Autre défi: social cette fois. A travers la production rizicole, Aliko Dangote ne cache pas son ambition de participer au développement économique du nord du pays et par là même à l'affaiblissement de Boko Haram. La rébellion islamiste continue de sévir et les conséquences sont dramatiques. D'après un rapport de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation, 11 millions de Nigérians sont aujourd'hui menacés d'insécurité alimentaire dans cette région. Plus de 120 000 risquent la famine.
Mercredi 15 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :