N'DÈYE SOUKÈYE GUÈYE : « Mon diagnostic lucide de l’ampleur de la précarité des femmes a mené vers la création d’une chaine de solidarité »


N'DÈYE SOUKÈYE GUÈYE : « Mon diagnostic lucide de l’ampleur de la précarité des femmes a mené vers la création d’une chaine de solidarité »
Au détour d’une journée de solidarité dénommée « Agnou Korité », Ndèye Soukèye Guèye, responsable politique et coordonnatrice de « l’Association des femmes républicaines Unies de Thiès », a dénoncé la précarité notée chez les femmes. Une précarité qui a fini d’atteindre, selon elle, des proportions inquiétantes et qui  nécessite, d’emblée, des solutions urgentes.  Au terme de la cérémonie solennelle de remise de dons, elle a tenu à faire un plaidoyer engagé au bénéfice de ses pairs.
 
« Notre rencontre est le fruit d’une concertation sincère sur notre avenir qui va au delà des intérêts et ambitions politiques. Par suite d’un diagnostic lucide de l’ampleur de la précarité des femmes, j’ai pris la ferme résolution de dérouler avec vous, femmes responsables Républicaines, un plan de regroupement et d’organisation que m’autorisent ma posture et ma légitimité. C’est dans ce cadre que nous avons innové, organisant cette première édition de la journée de solidarité dénommée Agnou korité. » 
N'dèye Soukèye Guèye de rappeler que l’urgence est d’abord de réussir le pari de la cohésion entre républicaines. « Si être dirigeant procède d’un choix électif ou nominatif : être responsable consiste à se poser comme modèle auquel on se réfère pour agir. Nous femmes, nous devons unir nos cœurs et nos âmes, tendre vers le même but et donner un second mandat à notre Président, pour lui permettre de poursuivre l’œuvre déjà entamée! » Refusant « la féminisation de la pauvreté », N'dèye Soukèye Guèye d’inviter à la création plurielle de chaines de solidarité à travers le pays. 110  sacs de pomme de terre et d’oignons, 100 bouteilles d’huile de 5 litres et plusieurs autres denrées ont été offerts aux démunis. La part belle sera réservée aux  généreux donateurs qui ont facilité financièrement l’organisation de la chaîne de solidarité, non sans demander aux autres personnalités qui ont manqué à l’appel du soutien des femmes du Sénégal et de celles de la capitale du Rail, plus précisément.
Dimanche 3 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :