N'DÈYE SOUKÈYE GUÈYE (APR) : « Le problème de l’Apr c’est que nous avons de piètres débatteurs de salon »


Les débatteurs de l’Apr, du moins la majeure partie d’entre eux, nuisent plus qu’ils n’arrangent le parti. C’est du moins l’avis de Ndèye Soukèye Guèye, responsable politique à Thiès, présidente du RESYF et coordinatrice de « Cap Forces 35 ». Les piètres prestations de ses camarades dans les médias lors des débats sont, selon elle, une épine qui risque de faire très mal d’ici la prochaine présidentielle. « Ils sont mal inspirés de capter le débat national sur la question de la réduction du mandat présidentiel, alors que celle-ci a définitivement été  réglée par le président Macky Sall qui en avait fait la promesse dans la période électorale. » 
A l'en croire, il faut d’ores et déjà arrêter ces « débatteurs de salon. » « Tout récemment,  précise-t-elle, notre leader, avec véhémence, a exhorté tous les militants et alliés de son parti à se pencher sur le seul débat qui vaille aujourd’hui et qui porte sur les réalisations et programmes du Pse. »
 
La responsable politique « d’alerter le parti sur ces incartades qui ne font que nuire à la cohésion des rangs de l’Apr et à l’efficience des actions du Chef de l’Etat. »  Ainsi doute-t-elle de la capacité de ces personnes à défendre le Pse et à accepter les volontés du Chef de l’Etat sur son mandat. 
Ndèye Soukèye Guèye d’inviter les cadres du parti Républicain d’organiser des camps de formation afin de niveler l’appareil communicationnel qui doit encadrer nos prochaines campagnes. Au cas où il s’agirait d’une divergence politique, il convient d’en trouver rapidement les sources et les motivations. Une chose est certaine, la majorité ne peut pas continuer à vivre et afficher une diffraction de son discours à la veille ou l’avant-veille des échéances présidentielle et législatives ».
 
Notre interlocutrice reste convaincue qu’une élection se gagne sur le terrain politique et que le bilan brandi ne devra pas constituer le soubassement de la propagande et de la stratégie électorale, avant de rappeler que « Wade a perdu le pouvoir malgré l’affichage de bilans économiques positifs. »
                   
Dimanche 10 Janvier 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016