Mutinerie en Côte d’Ivoire : Les Chefs d’Etat sénégalais et ghanéens peinés de la situation


En visite de travail dans notre pays, le Président Ghanéen Nana Akufo-Addo en conférence de presse conjointe avec le Chef de l’Etat, a regretté les mouvements de mutinerie qui troublent, sporadiquement, la Côte d’Ivoire. Des soldats mutins réclament le paiement de primes non réglées.
« C’est avec regret que nous avons constaté la dégradation sécuritaire en Côte d’Ivoire. Elle est la tête de pont au sein de l’UEMOA et la troisième économie de la CEDEAO, donc c’est un pays important pour nous et nous avons échangé avec le Président Ouattara et nous souhaitons un retour au calme. C’est un appel que nous lançons ici aux forces de défense à retourner dans les casernes et continuer les discussions avec le Président pour que les questions posées soient réglées dans le cadre de négociations normales dans une République. Je pense que c’est dans la discussion que des solutions seront trouvées. Et nous souhaitons que les soldats rejoignent les casernes».
 La CEDEAO est restée saisie de cette situation, et une déclaration a été sortie « et les différents chefs d’Etat sont à l’écoute pour apporter une solution dans la résolution pacifique de ce différend » a dit Macky Sall.
« La situation actuelle en Côte d’Ivoire est préoccupante. C’est très regrettable et des mesures sont en train d’être prises au niveau de la CEDEAO, la Côte d’Ivoire est importante pour notre communauté, pour l’image aussi. Tous les pays sont affectés dans la sous-région. C’est donc des questions de paix et de sécurité qui touchent tous les pays, je suis heureux que le Gouvernement de Ouattara ait pris des mesures pour juguler la situation», s’est quant à lui réjoui le Président Ghanéen.
Mardi 16 Mai 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :