Mouvement d'humeur à l'ANSD : Appel à la mobilisation contre les dérives de la direction générale


Mouvement d'humeur à l'ANSD : Appel à la mobilisation contre les dérives de la direction générale
L’ANSD est devenue une structure de référence en matière de production et de diffusion de statistiques de qualité, reconnue en Afrique et auprès des Partenaires Techniques et Financiers du Sénégal. Cette reconnaissance est le fruit du travail d’Hommes de valeurs qui, depuis 40 ans, s’investissent dans une dynamique d’amélioration continue de la qualité des productions statistiques. C’est ainsi que les autorités du pays conscientes de l’importance des statistiques dans le développement économique et social ont consenti des efforts budgétaires conséquents depuis 2004 pour hisser la production statistique au niveau des standards internationaux.
Malheureusement, ces efforts sont en train d’être annihilés par la nouvelle Direction de l’ANSD, en particulier le nouveau DG, qui en moins d’une année de Directorat, s’est distingué par des pratiques malsaines et apparemment aux antipodes de la bonne gouvernance.
Le SAP statistique du SDTS dénonce et condamne fermement l’attitude répressive, discriminatoire et anti ANSD des nouvelles autorités de l’ANSD dirigée par Khalifa GUEYE, Président du Conseil de Surveillance et Aboubacar Sédikh BEYE, Directeur général, TOUS deux responsables, avec le Conseil de Surveillance, du climat social délétère dans lequel baigne l’ensemble du personnel de l’ANSD. Le personnel se voit ainsi privé de ce qui constitue sa force pour un engagement total au travail, c'est-à-dire la motivation. Les pratiques malsaines sont vécues au quotidien par les agents. En guise d’illustration, nous pouvons en citer quelques unes:

1. Modification de l’organigramme, sans l’autorisation du Conseil de Surveillance

Le DG a créé, sans l’autorisation du Conseil de Surveillance, une entité dénommée «Cellule de gestion des partenariats(CGP)» qui se substitue aux Directions techniques, notamment dans la conduite des opérations dont elles avaient la charge et aussi dans le cadre de la négociation des contrats de prestations de services au nom de l’ANSD. Cette CGP est une proposition du plan de développement stratégique de l’ANSD lequel, n’a pas encore été validé par le conseil de surveillance. La cellule bloque le fonctionnement normal de l’ANSD et est en train de ternir son image et sa réputation (les bourses familiales sont un exemple éloquent de l’incompétence de la coordonnatrice de la cellule de gestion des partenariats). En outre, la coordinatrice de

2. la CGP, dont le niveau de qualification est en inadéquation avec le poste et le rang occupés, gagne presque 2 fois plus que les Directeurs de l’ANSD.

Par ailleurs, le Président du Conseil de Surveillance a ouvertement affirmé qu’il ne fera rien si le DG détourne l’argent de l’ANSD. Ces propos nous ont laissés comprendre que ce qui intéresse le plus certains membres du Conseil ce sont les indemnités qu’ils se sont octroyé en toute illégalité pour leur participation à des sessions de recrutement. La circulaire n°038/PM/CAB/CS JUR du 08 septembre 2015 rappelle aux représentants de l'Etat dans les conseils de surveillance de veiller aux respects des textes. Elle fait suite au constat par la cour des comptes de l'octroi d'avantages et de rémunérations illégaux dans les organismes publics en particulier les Agences. A ce jour, le président du conseil de surveillance bénéficie d’un véhicule de fonction et de 200 litres de carburant par mois (alors qu’il n’assiste qu’à quatre réunions par an), avantage qui n’est prévu par aucun texte réglementaire. En outre, la participation des membres du conseil de surveillance aux travaux des commissions de recrutement crée un conflit d’intérêt car ce sont leurs parents qui sont recrutés à l’ANSD.

Recrutement sans appel à candidature.

De plus en plus, des recrutements sont faits sans appel à candidature. C’est le cas de la coordinatrice de la Cellule de Gestion des Partenariats, de la Conseillère en communication et de son staff. Rappelons que le Décret n° 2005-436 du 07 mars 2005 portant organisation de l’ANSD oblige explicitement le DG à faire un appel à candidatures pour tout poste de niveau égal ou supérieur au chef de division.

Pertes des prérogatives des Directions de production

Les Directions classiques de l’ANSD sont de plus en plus écartées de la gestion quotidienne de l’Agence. En lieu et place, le DG et son nouveau staff composé de personnes (communicateurs, littéraires, etc.) qui n’ont aucune connaissance du métier se réunissent pour prendre des décisions, impopulaires et sans intérêt pour la structure, dont nous sommes tous informés. Actuellement, la direction des statistiques démographiques et sociales a perdu une bonne partie de ses prérogatives au profit de

3. la coordonnatrice de la cellule de gestion des partenariats (CGP) et est de plus en plus réduite en une direction ouvrière.

4. Signature de contrats de complaisance

Un fait marquant reste la signature de contrats de complaisance avec des rémunérations faramineuses pour le staff (la coordonnatrice de la CGP qui n’est diplômée que d’une licence gagne 2 000 000 FCFA par mois, plus que les Directeurs et administrateurs 1 qui sont au moins diplômés d’un master ou doctorat). De plus, tous les agents sous sa responsabilité, par ailleurs cadres expérimentés provenant des différentes Directions, sont plus diplômés qu’elle.
Le DG signe les contrats des membres de son nouveau staff sans tenir compte de la grille des salaires en vigueur au sein de l’ANSD, du statut et règlement intérieur (des sursalaires leur sont accordés en toute illégalité). Des agents qui n’ont rien à voir avec la statistique, qui ne viennent jamais à l’ANSD, bénéficient de contrats faramineux supportés par le budget des programmes statistiques. Des personnes qui n’ont aucune relation contractuelle avec l’ANSD sont envoyées en mission au nom de l’agence, avec les moyens de l’agence.
5. Dispersions des forces de l’ANSD
Au moment où le personnel technique de l’ANSD se réduit et où le recrutement injustifié d’un personnel au profil non recherché à l’ANSD augmente, le DG engage l’ANSD sur tous les fronts et dans beaucoup d’activités, prenant de surcroît des engagements intenables sur la plupart des grands dossiers et ce à l’insu des Directions techniques. Ceci crée une démotivation du personnel technique qui se retrouve surchargé sans entrevoir une amélioration de leurs conditions de travail. Une des conséquences de cette situation est le non respect des délais de production qui contribue au discrédit de l’ANSD auprès de ses partenaires.
6. Remplacement de titulaires ayant gagné leur poste par compétition par des intérimaires.
On lance un appel à candidatures, une personne gagne le poste, le DG se lève un bon jour et le démet de ses fonctions sans motifs en supprimant tous ses avantages. Elle se
retrouve du jour au lendemain avec un salaire d’un grade inférieur. On nomme des intérimaires alors que le titulaire du poste est toujours dans la structure.
7. Des intérims qui ne prennent jamais fin.
Le cas le plus frappant est celui du Chef de la Cellule de Programmation de Coordination statistique et de Coopération Internationale (CPCCI) dont on peine à se rappeler le début (septembre 2011). Dans le même registre, l’intérim de la Direction de l’Administration Générale et des Ressources Humaines a pratiquement duré une année. Qu’attend-on pour ouvrir ces postes à la concurrence et mener la procédure jusqu’à la fin ou est-ce là la nouvelle forme de nomination des Directeurs, Chefs de Divisions et assimilés contrairement au Décret n° 2005-436 du 07 mars 2005 ?
8. Intervention dans les marchés publics
Malgré les recommandations de la cour des comptes sur la nécessité de renforcer la cellule de Passation des Marchés, le Spécialiste en Passation des Marchés (SPM) demeure seul au moment où on recrute un staff de communicateurs pour Gnagna SIDIBE. Les dossiers d’appels d’offres qui doivent être préparés par le SPM sont aujourd’hui réalisés par la DAGRH. Pire, certains membres de la Direction générale ont même tenté d’influencer certains membres de la Commission des marchés sur certains dossiers. Ils ont en outre essayé de mettre en place des commissions de régularisation lorsque l’ACP a refusé le paiement de certains consultants pour vice de procédure.
Au demeurant, la gestion vertueuse des deniers publics, le retour à l’orthodoxie ne devraient pas être de simples slogans, de vains mots utilisés pour discourir. Ils doivent se matérialiser par le strict respect du droit, des règles et procédures en vigueur dont les premiers garants sont, ici, le Président du Conseil de Surveillance et le Directeur Général. L’ex DGA ne disait- il pas dans son message d’au revoir à propos de la Gouvernance d’entreprise : « Au moment où je pars, mon plus grand regret est dans ce domaine où l’ANSD aurait pu connaître des avancées significatives mais cela n’a pas été possible à cause de nombreuses résistances à l’interne et à des niveaux élevés de la hiérarchie de l’Agence. Je n’en veux pour preuve que le manuel de procédures administratives, comptables et financières qui n’a été que très peu appliqué et de manière sélective.».
Si les responsables moraux de l’ANSD font faillite, à nous personnel de l’ANSD, de les rappeler à l’ordre.
Nous invitons les autorités de ce pays à s’intéresser un tant soit peu à la statistique publique d’œuvrer pour mettre fin à la mal gouvernance qui gangrène depuis peu l’ANSD. Pour notre part, nous commençons notre plan d’action en ce jour du 20 octobre 2015, journée mondiale de la statistique par le port de brassard rouge et nous comptons déposer un préavis de grève.

Fait à Dakar, le 20 octobre 2015

Le SAP de la Statistique du SDTS
Mardi 20 Octobre 2015
Dakaractu




1.Posté par Travaillez pour gagner plus le 21/10/2015 23:47
vous détestez le changement, mais la revolution a l ansd va avoir lieu. Vous voulez des primes sans travailler, vous n etes pas les statistisciens du Senegal dont on reve, donc M beye secoue le mamouth et les syndicalistes alimentaires naturellement ne sont pas contents! Normale travaillez comme M Beye et le Senegal emergera de sa torpeur avec des chiffres reels, des salaires décents, arretez votre faineantise et mettez au travail. Arrizvez au bureau a 7h et rentrez a 23h comme M. Beye et travaillez le Samedi comme M Beye et l ANSD va apporter la revolution que nous attendons.

Gabegie vous dites: donnez des exemples si vous êtes sérieux!

Ratatati rekk, mais l argent facile c'est terminer Messieurs les syndicalistes moyennageux!



Dans la même rubrique :